Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 07:00
Convertis la  mule comme saint Antoine, si tu l'oses <b>Domenico Mecarino (Beccafumi)</b> : <b>Saint Antoine de Padoue</b> : <b>Mule</b> : Saint Antoine et le miracle de la mule - La peinture en Lombardie, à Rome, en Toscane et en Emilie au XVIème siècle - III - Louvre Museum
Saint Antoine aurait parié en son temps que la mule du benêt du village se mettrait à genoux devant lui pour lui réclamer une hostie, et, ce, même après avoir jeuné trois jours et avoir le choix entre une bonne panière de luzerne et une hostie toute sèche !!
Antoine aurait gagné son pari.. Antoine, Mieux que betclic!
Ps
Repost 0
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 09:00

 



tape donc, mais doucement si tu l'oses

Repost 0
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 07:00
Souffle les chandelles si tu l'oses !Moniale chyprioteet clique donc !
Repost 0
10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 07:00

 Vérifie voir comme ça coupe, si tu l'oses !


 

 

 

Repost 0
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 17:00
Aujourd'hui, Bienheureuse Diane d'Andalo
Elle naquit en 1201 à Bologne dans la riche famille  des d'Andalo et on n'aurait pas parlé d'elle si Les Dominicains n'avaient installé une succursale de leur Ordre  ans une église située sur les terres de sa famille en 1218.. Jusque là, la vie était facile pour la princesse Diana : les bals succédaient aux festins, les festins aux promenades, les promenades aux sérénades et les sérénades aux concerts.. Dans sa famille, on profitait de la vie, facilement, largement, puisque le domaine, mené de main de maître rapportait beaucoup, et ce n'étaient pas les serfs qui allaient se plaindre !! Les hommes chassaient, tournoyaient, allaient de temps à autre à la guerre quand l'ennui était trop fort et tous, hommes et femmes, se retrouvaient le dimanche pour la masse..On ne sait jamais..Mais quand le Cardinal Ugolino donna l'église Saint Nicolas des Vignes de Bologne à ces pouilleux de Frères prêcheurs, le sang de Loderingo d'Andalo ne fit qu'un tour et c'est avec ses sbires qu'il alla dire aux religieux de se tirer de son église..En vain.. Les Dominicains étaient là chez eux et allaient se servir de cette église comme d'une base pour aller prêcher dans Bologne..Revenu au palais, il éclata en propos enragés contre ce saint Dominique, Chien de Dieu, cet Espagnol qui avait le culot de venir prêcher en Italie, ce qui attisa la curiosité de sa petite soeur, la belle Diana...La suite, vous l'imaginez..Poussée par le désir de nouveauté, la belle et ses suivantes se retrouvèrent bientôt à écouter les prêches de Dominique et la vision toute simple de l'Evangile qu'il professait la séduisit..
Un matin, elle décida de se consacrer à Jésus et entra chez les moniales de Bologne, mais son frère tenta de l'en sortir chercher, lui démontant les bras et lui râpant la tête sur les pavés en la tirant vers l'extérieur là..En vain..Pendant trois ans, elle vécut au milieu des soeurs, ne sortant du couvent que pour aller écouter Dominique jusqu'à ce qu'un jour elle lui demande de l'aider à bâtir un couvent de moniales à Bologne..Conseillé par Dieu en personne, le Saint homme mit tout en oeuvre et surtout ses compagnons pour quecette tâche s'accomplisse le plusrapidement possible.. En très peu de temps Diana entra dans ses murs et put suivre la règle édictée par Dominique pour ses religieuses: séparation du monde extérieur par une vie austère, faite de jeûnes, de veilles, de pénitences. De plus, les femmes restaient cloîtrées dans le monastère et n'étaient pas autorisées à prêcher. Elles n'allaient donc pas à l'extérieur, et se devaient de rester dans l'enceinte du monastère pour accueillir toutes les âmes (féminines) perdues que les Frères Prêcheurs ramenaient à Dieu ! Et c'est ainsi que du 13 mai 1223 au 10 juin 1236, Diana d'Andalo fut la mère supérieure du couvent des Dominicaines de Sainte Agnès à Bologne..
Passionnant, non ??
 
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 07:00
chante donc si tu l'oses

 et  clique! 

 

Repost 0
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 11:00
Aujourd'hui, Bienheureux John Davy  
Plus inventifs que les Romains, plus cruels que lesTurcs, plus inhumains que l'Inquisition, les rosbeefs de l'Angleterre du 16ème siècle nous donnent pour la Saint John Davy des leçons de barbarie humaine....Après ce qui va vous être narré, comment ne pas s'étonner de la production foisonnante de films d'horreur dans le cinéma anglo saxon..il suffisait à Tobe Hooper de remonter ses racinespour trouver l'inspiration de "Massacre à la tronçonneuse, Poltergeist, ou Mortuary "...........Voici donc l'histoire raccourcie par les hommes du bienheureux John Davy.. 
John était moine chartreux à la Chartreuse de Londres, établissement très  catholique et romain, quand Henry VIII prit le pouvoir et, devant le refus du Pape d'accepter son divorce, mit en place sa propre Eglise qui ne lui refusa rien du côté matrimonial..L'église anglicane était née et fut aussitôt excommuniée comme hérétique par l'Eglise romaine..L'Angleterre ne reconnaissant plus l'autorité du Pape, le personnel religieux du royaume dut faire allégeance au nouveau patron spirituel : le Roi..Une bonne part de ceux ci refusèrent ce transfert d'autorité et les troupes d'Henry s'occupèrent d'eux.. Huit Charteux de Londres restèrent fidéles à Rome..Condamnés à mort, on leur promit le best-of des supplices du moment : le "Drawn- Hanged-Drawn-Hanged", puis  le "Quartered.". 
Après les avoir laissé mijoter au pain sec et à l'eau quelques
semaines en prison, on leur reposa la question et, respectant leur choix, on les emmena un par un sur la grand place où les instruments de leur mort, dévorés des yeux par une foule immense, étaient prêts. John Davy fut le premier à partir. Traîné sur une claie derrière un cheval de sa cellule à l'échafaud, il fit un grand détour en ville pour que les gens puissent lui cracher dessus et lui jeter tout ce qui leur passait dans les mains. C'est le "drawn"Arrivé sur la place, John est détaché et accroché par le cou à une corde qui pend sous une potence. On retire le banc et quand sa langue devient bleue, on le soulève jusqu'à ce que son souffle revienne, puis on recommence plusieurs fois et on le dépend .C'est le "hanged"..Descendu de l'échafaud, il est à nouveau attaché au traîneau et trimballé en ville.. On fait une petite pause pour le midi et on reprend dès 14heures.. Un nouveau petit tour en ville et à nouveau, on le raccroche et on joue au jeu du foulard avec lui.. Au bout d'une heure, le pauvre John ne sait plus qui il est et commence à perdre la tête..Dans ses délires, il prie encore, demandant à Dieu de pardonner à ses bourreaux avecle peu de souffle qu'il lui reste..Il a raison d'en profiter car arrive maintenant le "quartered".. Attrapé par les bourreaux, il est déshabillé complément et on lui pose de force la tête sur un billot. Un grand coup de hache lui coupe le cou..Pauvre John !! Mais c'est mieux pour lui, il ne voit pas la suite..les bourreaux finissent leur boulot en l'équarrissant comme un cadavre de bête.. Découpé, démembré, son corps est mis ensuite à bouillir pour en récupèrer les graisses et les os..La chair donnée aux porcs.. 
C'était en 1537.
Dans d'autres annales, il serait simplement mort de faim en prison..allez savoir ??
 
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 10:02
Suis le mouton noir si tu l'oses
Repost 0
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 07:00
Dis lui que tu es un Sarrazin si tu l'oses!
Repost 0
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 12:00

Clique si tu l'oses

   

Repost 0

Profil

  • SULLIUS
  •   Peintre expressionniste régional qui ne demande qu'à devenir national avec un petit coup de main des amateurs....

        ATELIER et GALERIE dans un petit village de la verte Haute saône, en Franche-comté
  • Peintre expressionniste régional qui ne demande qu'à devenir national avec un petit coup de main des amateurs.... ATELIER et GALERIE dans un petit village de la verte Haute saône, en Franche-comté