Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 08:35
Viens là si tu l'oses !
Repost 0
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 08:00
Aujourd'hui, Saint Marc de Smyrne.
LA FEMME ADULTERENotre Marco était un chaud lapin, faut bien déjà bien placer ça, et il habitait Ephèse, au début du XIXème siècle, ce qui le met  sujet de l'Empire ottoman. Mais que vient il donc faire dans notre calendrier, le même jour que Igor ou Bonifasse ?? Il est là, le bougre à cause d'un de histoire de fesse qui a mal tourné..Allez, je vous raconte ça en quelques mots : Le mignon Marco frayait à l'insu de tout le monde avec Myriam, la jeune épouse chrétienne du grossiste en tissus qui lui vendait  de quoi faire tourner sa boutique de tailleur ils se voyaient en cachette quand Myriam apportait les coupons et il la culbutait vite fait entre deux portes..Jusqu'au jour où ils se firent surprendre par une cliente qui cria au loup et ameuta la foule.Nos deux couillons trouvèrent le salut dans la fuite côté musulman de la ville, et, se convertissant à l'islam, entrèrent au service d'un riche fonctionnaire turc pour s'y planquer le temps que leur affaire se tasse. Faut dire qu'ils risquaient gros, les deux tourtereaux,..genre ballade à poil dans les rues de la ville et lapidation collective..  Le temps passa, et on ne parlait plus d'eux dans le quartier des tailleurs, ce qui les encouragea à revenir à Jésus et à entreprendre un voyage en amoureux à Venise puis allez savoir pourquoi en Russie où la chaude Myriam resta avec un inspecvteur du Trésor du Tsart, ne laissant à Marco que ses yeux pour pleurer et Dieu pour espèrer.. dégoûté de la vie, il revint en Turquie, pour mourir au pays de ses ancêtres..Et là, gagnant le quartier ottoman, il clama haut et fort que d'avoir tout essayé, la meilleure des religions était celle de Jésus, et que Mahomet était un clampin..Attrapé par la foule des croyants, il fut tabassé puis lapidé, et enfin décapité.. .
Sacré Marco..Il aurait mieux fait de garder son concombre au jardin! 
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 10:00
    Pousse saint Rémi si tu l'oses
Repost 0
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 09:00
Chatouille son oiseau si tu l'oses !
Repost 0
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 10:00
Accroche toi à ses basques si tu l'oses !et n'oublie pas la sainte Blandine
pour ça, faut cliquer, peuple!
Repost 0
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 12:00
Aujourd'hui, Bienheureux Jean-Baptiste Vernoy de Montjournal      
1794. La France de la Révolution, Rochefort sur la côte atlantique..Marée haute, un navire négrier appareille toutes voiles dehors poussé par un vent favorable..Des "nègres" là dedans ?? Que nenni.. j'y viens; mais parlons un peu du contexte pour y comprendre quelque chose :Bousculés par les va-et-vient des "Sans  Culottes", les "ci-devant ministres du culte " en perdaient leur latin..Un coup pourchassés, un coup autorisés, un coup payés, un autre sommés de rembourser les dons des fidèles, jusqu'au décret du 21 février 1795" qui mit provisoirement un peu d'ordre là dedans en décrétant la laïcité totale de l'Etat et par là même la tolérance pour tous les cultes. Donc, des Nègres dans le bateau négrier??..Que nenni ! Mais une belle cargaison de curés trop fidèles au Roy et à l'Ancien Régime, ceux qu'on appelait les Réfractaires en opposition aux collabos, les constitutionnels, oui ! On les déportait vers les îles lointaines, Caraïbes ou Réunion, Guyane ou Calédonie, je ne saurais vous dire où, mais ils partaient loin, très loin de la Mère Patrie, tout heureux cependant de n'avoir pas tâté de la délicieuse invention du Docteur Guillotin.. Dans le petit groupe au départ, ce petit matin de Juin 1794, il y avait  Jean-Baptiste Vernoy de Montjournal, petit curé "valise" qui fut attrapé dans son diocèse d'Autun lors de la célébration clandestine de la mort de Jésus. Trimballé de prison en prison, il échappa à la mort parce-que la Bourgogne avait assez vite ouvert ses portes à la Révolution..Sûr que s'il eut été en Vendée, il y passait à la moulinette !! JB Vernoy ne fut donc condamné qu'à la déportation et, regroupés avec une bonne douzaine de clercs, il partait pour un beau voyage en bateau..via l'afrique où lenavire devait faire escale pour prendre sa cargaison de chair humaine.
Hélas pour notre curé bourguignon, le long voyage à pied jusqu'à la côte atlantique lui avait donné des ampoules terribles qui ne guérirent pas, et qui, s'infectant de plus en plus dans l'hygiène déplorable du navire, se transformèrent en scrofules gangrèneux..Le chirurgien du bord lui amputa bien les deux jambes pour arrêter le pourrissement, mais ce fut en vain.. Le pauvre JB qui se répandait en prières autant qu'en gémissements de douleur mourut sur le pont, traîné près d'une écoutille par laquelle il pu voir ses compagnons d'infortune et les bénir une dernière fois lavant de rejoindre le Seigneur (!).
JB ne vit point l'Afrique, son corps ayant été jeté aux requins. On célébra son souvenir plus tard, quand JP-2, pape de son état, le béatifia le 1er octobre 1995.
 
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 03:31
retrouve y donc ta mère si tu l'oses
oui, c'est le cirque !!
Repost 0
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 09:00
 
Aujourd’hui, Saint Hermias
Il était une fois un saint homme et un méchant magicien quelque part vers le Bosphore, du temps de l’Empire romain..Le saint homme n’avait pas été saint toute sa vie , bien au contraire, car c’était un légionnaire d’élite de la VI armée, celle  du sanguinaire Sarcosius qui détruisait partout où il passait les services publics existants et les cultures indigènes, ne s’arrêtant que pour nommer à des postes de responsabilités des gugusses habités du syndrome du coït immédiat forcé, déviance encore très répandue dans la gent politique quelques millénaires plus tard.. Notre futur saint homme du jour qui avait bourlingué un peu partout d’une frontière à l’autre de l’Empire y avait rencontré Jésus par l’intermédiaire d’une prostituée du port d’Ephesse, qui avait dans sa famille un vieil oncle dont le grand père avait assisté à la Passion du Christ et s’était converti au christianisme..Hermias, c’était le nom du légionnaire, tut sa religion tant qu’il était d’active, maniant le pilum et le glaive pas deux, il aimait son métier et, comme c’étaient surtout des Perses impies qu’il trouait de sa pointe, la Gloire de Dieu n’en souffrait pas..Il ne manquait pas toutefois de recommander à Jésus tout ceux qu’il trucidait..Puis vint l’heure de la retraite. 25 ans de service, et en remerciement, une terre, une maison, des esclaves et la citoyenneté romaine.. De quoi vivre tranquille encore une bonne dizaine d’années..
Mais Hermias arrosa un peu trop sa retraite, et, lorsque Sarcosius lui demanda ce qu’il allait faire de sa retraite, Hermias répondit au milieu des brumes de vin de Samos qu’il allait enfin pouvoir prier Jésus, la Vierge Marie et tous les autres, et qu’il ne voulait pas d’esclaves, et que le domaine qu’on lui offrait serait bientôt vendu pour aider les pauvres et qu’il allait partir sur les routes pour prêcher la bonne parole..Et que la citoyenneté romaine, il pouvait se la carrer où il le voulait, le Sarco, vu que luiHermias était Burgonde de naissance et que dans son pays, on prenait pas les gens pour des jambons, citant une formule encore en vogue entre Vosges et Jura : " Burgonde rends toi..Nenni ma foi !".
Le sang du nain empourpré ne fit qu’un tour et notre couillon fut livré aux bourreaux, jusqu’à ce qu’il en meure..D’après les annales orthodoxes, il fut fouetté avec le célèbre fouet à massettes plombées, puis Sarcosius lui brisa les mâchoires à coups de pieds. Après, il fut attaché sur un chevalet en forme de X et le boucher de la Légion, découpant proprement les contours de son visage, lui en arracha la peau.Puis ce fut le tour de ses cuisses..Mais Hermias continuant à toiser Sarcosius du fond de ses orbites sanglantes, le nain cuirassé le fit jeter sur le feu où cuisait la soupe du soir..Mais le corps d’Hermias refusait de rôtir et, se relevant tant bien que mal des braises, il réapparut, intact, tout pimpant et  le teint frais..Religoté, Le saint dut alors boire une potion magique que le gourou Guénus, l’Âme noire de Sarcosius avait préparé pour l’occire, mais en vain..Incrédules, on le mit donc au frais pour reprendre la punition le lendemain..Le lendemain, juste avant l’apéro, on lui crève les yeux St Hermioset on le met à frire dans une marmite d’huile puis on l’attache, la tête en bas au milieu du campement, et pendant plusieurs jours, il subit lescoups de chacun passant par là..mais au bout d’une semaine, il ne meurt pas, et, aveugle à ses tourments continue de prier..
 Alors, Sarcosius, conscient que ce vieux bonhomme torturé donne plus de leçons qu’il n’en reçoit, le fait décapiter..On voit alors deux anges emporter la tête du saint vers son Luxovium natal.. C’est beau, non ?
 
 
.
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 06:15

 Descends dans la rue si tu l'oses

      

 

 

Et les payes dans la fonction publique !!

 

 

 

 

Repost 0
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 06:00
 Prête lui ta lampe si tu l'oses !
Repost 0

Profil

  • SULLIUS
  •   Peintre expressionniste régional qui ne demande qu'à devenir national avec un petit coup de main des amateurs....

        ATELIER et GALERIE dans un petit village de la verte Haute saône, en Franche-comté
  • Peintre expressionniste régional qui ne demande qu'à devenir national avec un petit coup de main des amateurs.... ATELIER et GALERIE dans un petit village de la verte Haute saône, en Franche-comté