Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 09:00

Tope là, si tu l'oses

 

Repost 0
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 08:00
 Réveille les si tu l'oses !
T067912A
 
Repost 0
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 09:00
Aujourd'hui, Saint Jean dit "Le Bulgare"
On l'a déjà rencontrée cette histoire avec d'autres personnes, en d'autres lieux, en d'autres temps..L'unité du drame était aussi respectée que par les canons de la tragédie cornélienne et la fin aussi prévisible dans les cris, la douleur et le sang..Pauvre Jeannot..dont voici donc l'histoire..
  1802, à Soulma en Bulgarie alors partie de l'Empire Ottoman..Les chrétiens sont tolérés, on les oblige juste à payer des impôts supplémentaires, à s'habiller différemment des musulmans, à ne pas frayer sexuellement avec les mahométants et tantes, à ne pas bâtir de nouvelles églises et à garder les cloches muettes pour ne pas gêner les muezzins!! Dans le quartier chrétien, et la rue des orfèvres, à Soulma, Jean est ouvrier bijoutier chez Kartios, le célèbre joailler et son talent fait de l'échoppe un endroit très couru par les riches musulmanes de la ville bien que leur spécialité première fussent les crucifix et médailles mariales en métaux précieux..Jean le Bulgare est plutôt bien foutu et, à 18 ans, il lui arrive de travailler à demi nu dans l'atelier dont les petits creusets posés sur les braseros réchauffent l'atmosphère..C'est l'occasion pour lui de montrer qu'il est un vrai mâle et ses muscles puissants qui luisent dans le rougeoiement des braises attirent bientôt l'attention de Fatima ElChatt, la fille du vizir qui tombe complètement amoureuse..Elle est pas mal, Fatima, plutôt élancée, la silhouette pas encore trop empâtée par les loukoums et les cornes de gazelles, elle a des beaux yeux noirs qui déshabillent notre Jeannot qui ne sait plus comment l'éviter..Mais Fatima est bientôt là tous les jours; prétextant un achat, une réparation, un conseil, elle squatte l'atelier et Jeannot ne sait plus comment éviter les frôlements, les caresses d'abord visuelles puis tactiles, et parfois son pagne se tend malgré lui, alors que sa tête lui dit de fuir, car, comme il est chrétien, il sait ce qui l'attend s'il dépucelle la petite Turque. Au bout d'un temps de drague infructueuse, Fatima ElChatt finit par se lasser de l'indifférence du jeune homme qu'elle prend pour du mépris alors que ce n'est qu'un réflexe de survie..Un vendredi de mai 1802, elle se plaignit à sa mère que Jeannot l'avait tripotée et voulu l'enfiler contre l'établi à l'insu de son plein gré..(dans d'autres versions, elle l'attire chez elle et lui fait le coup de Salomé)..La mère porta la chose à son vizir de mari qui fit immédiatement coffrer notre chrétien..On lui mit alors un marché en main: il devenait musulman, épousait FAtima et on passait l'éponge..
Jean le Bulgare refusa catégoriquement, pas question pour lui de renoncer à Jésus..Pauvre Jeannot, il n'avait que 18 ans et on lui écrasa les pieds à coups de masse, puis pendant deux jours, comme il ne tenait plus debout, on le suspendit à deux crochets par les aisselles dans sa cellule..Enfin, le boucher du coin lui fit une jolie découpe rectangulaire dans la peau du ventre et du thorax, mettant la chair à vif du nombril jusqu'à la gorge, puis on saupoudra le tout de sel.
Il n'avait que 18 ans..C'est peut-être pour ça qu'il résista encore une semaine..Le vendredi suivant, à la sortie de la mosquée, les musulmans de Soulma purent enfin le voir mourir en place publique..
Il fut attaché à un pieu monté sur une estrade, et le vizir qui adorait le jeu des osselets, en sortit une poignée de sa poche, et les répartit dans un foulard sur ses tempes..Puis appelant le bourreau, il lui fit tendre une corde par dessus, corde dont la tension en augmentant fit éclater les os temporaux du malheureux..Enfin, comme il gigotait encore, on le décapita et son corps fut jeté aux chiens..
En voilà un qui a bien mérité le Paradis, hein, Dieu !!
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 06:00
Lis par dessus son épaule
 
si tu l'oses !
Repost 0
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 09:00
Vas y si tu l'oses !
Repost 0
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 06:00
 Aujourd'hui, sainte Glycérie   Ste Glycérie
Il était une fois du côté de Trajanopolis, vers la Bulgarie méridionale actuelle, une colonie romaine qui  vénérait la beauté de l'une de ses filles dont tous les hommes, jeunes et vieux étaient amoureux..La belle Glycéria au teint clair avait une taille fine, des yeux de velours, des jambes interminables mises en valeur par la petite tunique de lin diaphane qu'elle portait souvent que que ses seins fermes et ronds tendaient comme un appel à l'amour,..Glycéria était superbe, mais surtout, il émanait d'elle une empathie naturelle qui débordait l'âme de ses concitoyens et les attirait vers elle..Glycéria avait un jour rencontré la foi chrétienne et s'y adonnait à fond, s'occupant des pauvres,, soulageant les esclaves maltraités, appelant à l'amour universel comme l'enseignait le Christ.. Autour d'elle, les conversions se faisaient, timidement mais sans retour et la belle chrétienne qui rayonnait dans sa foi se sentit un jour assez forte pour crier son mépris des rites païens qui avilissaient les Habitants de sa ville...En 138, lors des fêtes de Zeus, elle se montra comme adepte du christ en se signant plusieurs fois alors qu'elle était dans la tribunj officielle avec son gouverneur de père et refusa de manger des merguez consacrées qui grésillaient sur le barbecue sacré des prêtres d'OLympie..Puis, quittant la tribune, invoquant le seigneur, elle renversa d'une pichenette la statue de Zeus, ce chaud lapin impie qui courait terre et ciel pour ensemenser tout ce qui était fendu entre les jambes, allant même jusqu'à épouser sa soeur..Puis, grâce à la puissance de Dieu qui était en elle, elle déchiqueta à mains nues l'ouvrage de marbre et de bronze.. Sabin, son père, tous les Romains et la foule le prirent très mal et des cailloux volèrent de partout pour essayer de la tuer, mais comme Jésus renvoyait à chacun selon son dû, les tirs s'arrêtérent..Cependant, pour Glycéria c'était le début de la fin. Elle fut attrapée par les soldats qui la trainèrent par ses longs cheveux devant son père qui ordonna qu'on lui fasse sa fête..Déshabillée puis violée par quelques volontaires en mal d'affection, la  pauvrette fut fouettée puis on lui arracha la peau avec des cardes et c'est toute sanguinolente qu'elle fut jetée au cachot pour de longs jours sans nourriture ni eau, un cachot qu'on espérait voir devenir son tombeau.. Mais un ange vint la visiter, soignant ses blessures et lui donnant la manne qui la maintint en vie jusqu'à ce qu'on s'aperçoive qu'elle se portait plutôt bien pour un cadavre..
Son père, muté à Heraclès l'emmena alors avec elle et ,dans cette ville un nouveau jugement eu lieu, mais Glycérie ne voulait pas toujours pas lâcher Jésus..Le tribunal la condamna alors au bûcher et dès le samedi suivant, attachée au milieu de fagots d'olivier et de sarments de vigne enflammés, on crut que c'était cuit pour elle quand Dieu envoya ses cohortes ailées pisser sur le feu du haut d'un cumulosarkosus..Détachée, elle fut scalpée et sa chevelure exhibée comme comme une victoire, mais, dans la nuit ses cheveux repoussèrent..Devant ces prodiges, on raconte que son gardien se convertit et vint la rejoindre dans sa cellule pour prier avec elle..
Le pauvre Laocodios (c'était lui, le gardien) fut décapité dès le lendemain pour cela, et Glycéria resta seule, mais pas longtemps..On lui trouva de la compagnie en lui présentant les lionnes de la ménagerie du cirque, Benédicta et Clara..Benédicta, la plus vieille s'élança vers elle pour la mettre en pièce mais s'arrêta juste avant et se coucha à ses pieds..Clara, la jeune, inspirée par Dieu, lui cassa doucement la nuque et se coucha elle aussi à ses pieds.. Glycéria avait enfin fini de souffrir!!.On raconte que ses restes, oubliés, furent retrouvés un jour et que de son crâne posé sur un tabernacle coula une source d'eau pure !!
 
Et maintenant, un peu de légereté avec Likke Li, cette suédoise pour qui la tristesse est une bénédiction!
   
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 07:00
Approche si tu l'oses !
Repost 0
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 09:00
Pleure si tu l'oses !
Repost 0
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 08:00

Aujourd'hui, Saint Mamert

On le dit saint de glace avec les deux autres qui suivent demain et après demain.Mamert est né vraisemblablement à Lyon, dans les années 400 et si on ne sait pas grand chose de son enfance, on peut deviner qu'elle fut studieuse et très pieuse puisqu'il se retrouva dès l'âge adulte évêque de Vienne (Isére), ce qui n'est pas n'importe quoi!! Il commença curé de campagne alors que la Gaule subissait le passage des barbares venus de l'Est, alors que les Francs commençaient la conquête du pays, alors que Clovis donnait son nom à la France..Puis, il devint évêque dans une vallée du rhône devenue arienne, car c'était la vision chrétienne des  Burgondes et de leurs cousins Widsigoths qui  se posérent là..Lui, Mamert reconnaissait la divinité de Jésus et essaya bien de changer la doctrine des autres, mais on pense qu'il n'y parvint jamais de son vivant..Puis un jour, comme il se prit le chou avec son chef, l'archevêque d'Arles, il ne se mêla plus de ces inutilités dogmatiques là et se consacra complètement à ses ouailles..Et il fit bien..Recevant quotidiennement des pauvres et des malades et recueillant leurs plaintes, il prit conscience que ceux ci, presque tous paysans subissaient trop souvent les caprices de la nature et de la météo..Réunissant son conseil, il trouva une solution pour soulager les malheurs de ces malheureux qui espérait tant de son intervention auprès de Dieu alors qu'une sécheresse terrible asséchait les levées de mai..Et, comme toujours dans ces cas là, Dieu lui souffla un truc qui, s'il ne fonctionnait pas forcément, occuperait l'esprit des gens..Le truc de Mamert, ce fut d'emmener les paysans en processions dans les champs, de prier en trimballant la statue de la Vierge et des crucifix, de se mortifier sous la canicule, etc..etc..Les annales ne racontent pas hélas si cette procession agreste donna d'autresrésultats que celui de filer des insolations aux enfants, mais on sait qu'elle fut organisée.Mamert, sentant que ce truc fonctionnait, le ressortit chaque année pour prévenir les caprices du temps, inondations, tremblement de terre, attaque de sauterelles, mildiou, etc..etc..et ces processions prirent le nom de "rogations". Et ce qui n'était qu'au départ un projet de loi présenté par le Sénat de Rome au peuple donna au pluriel son nom à trois jours de processions champêtres renouvelées année après années pendant les trois jours qui précèdent l'Ascension de Jésus..Voilà, c'est tout..Passionnant, non ??

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 07:00
Suis nous, si tu l'oses !!!
Repost 0

Profil

  • SULLIUS
  •   Peintre expressionniste régional qui ne demande qu'à devenir national avec un petit coup de main des amateurs....

        ATELIER et GALERIE dans un petit village de la verte Haute saône, en Franche-comté
  • Peintre expressionniste régional qui ne demande qu'à devenir national avec un petit coup de main des amateurs.... ATELIER et GALERIE dans un petit village de la verte Haute saône, en Franche-comté