Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 08:00

Tousse si tu l'oses !

Repost 0
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 12:05

Saint Eupsyque de Césarée

Allez, un p'tit tour de Cappadoce en mongolfière, ça vous dit?? 

Bon, vous faudra de bons yeux pour voir ce satané Eupsyque, qui est là, tout en bas dans son beau costume de marié devant l'église de Césarée, au bras d'une belle et ronde jeune femme dont on devine les courbes agréables  sous les contrevents multicolores qui la griment..Ahh, il heureux, le bougre..Enfin, après 38 ans et demi de célibat, sa vieille mère en décédant lui fit un cadeau de roi, une vierge cousine analphabète des plateaux du golan rien que pour lui, et qu'elle était allée marchander contre quelques chèvres et en prime un héritage qui devrait lui permettre de passer le reste de ses jours à glander..

Il ruisselait de bonheur l'Eupsyque, et, prenant la tête du troupeau noçal, il emmena ses convives boire moult canons de vin se Samos aux épices et d'autres alcools rares ramenés de la lointaine Séquanie dans le cloître ombragé qui lui servait de nid..Là, sur des tréteaux avaient été posées de grandes planches de cèdre  sur  lesquelles de jolies nappes fleuries supportaient toutes les pâtisseries orientales que la vieille Mam, la cuisinière tunisienne de la maison savait préparer.

Au bout de quelques heures, tout le monde était bien chaud et Eupsyque eût envie de divin.. Faisant apporter le magnifique cruxifix en or qui trônait au dessus du lit de sa défunte mère, il mit devant tout le monde à genoux et des prières avinées commencèrent à monter vers les cieux..

Ces belle prières bien chrétiennes durent plaire à Dieu car en retour, il inspira au jeune marié l'idée du siècle :"Vas détruire le Temple de la Fortune!!"

En un rien de temps, le Temple saccagé et incendié fut rayé de la carte par ces chrétiens vengeurs!!

 Eupsyque revint alors chez lui pensant consommer en même temps que son mariage l'hymen tout neuf de sa blonde; mais ce qui l'attendait devant sa porte était une petite cohorte de légionnaires romains des Compagnies Romaines de Sainteté qui venaient lui demander des comptes pour ses actes récents de vandalisme..

Convoqué devant le procurateur Sarcosius, le couillon se voit ordonner la reconstruction du temple dans les meilleurs délais..Autant vous dire qu'avec Dieu dans sa poche, le temple fut vite reconstruit sauf que c'est une église qui ouvrit ses portes aux fidèles au lieu de ce qui était prévu..Invité à l'inauguration, le Sarcosius devint blème quand, tirant sur l'immense drap qui cachait la façade, il mit au jour l'édifice chrétien.. Piquant une colère, il fit emprisonner Eupsyque et le mettre de côté pour le prochain spectacle du cirque avec quelques uns des saints constructeurs..

Le samedi suivant, un 9 avril 362 tout ce joli monde fut fouetté dans l'arène puis jetés aux lions qui  les transformèrent en cadavres démembrés et sanglants dont on jeta les restes aux requins qui avaient été prévenus par Jonas et attendaient gentiment dans le port..

 Voilà la triste histoire d'Eupsyck'.

 

Plus gaie est celle des tueurs de Pavoni narrée par Durdur de partout sauf de l'oreille

 

 

Et, si vous en avez le temps

 

GOTHIE

 

 

 

 

 


 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 12:02

Aujourd'hui, Saint Gauthier.. 

       Son premier fait d'armes religieux est resté dans les annales alors qu'il n'était qu'un jeune nocive au service des moines d'un monastère briard au début du Xème siècle.. A peine arrivé chez les moines, se baladant sous le cloître ombragé, une odeur fétide troubla sa promenade au milieu des rosiers disposés en carré à l'intérieur des allées plantées de lavandes odorantes.. 

Glissant comme Jésus sur le lac de Tibériade, il revint sur ses pas, faisant cliqueter les ongles de ses pieds nus sur le pavement  froid et régulier dont la fraîcheur  réjouissait son âme en ce début de juillet caniculaire. Au bout de quelques pas, il parvint à localiser les effluves infâmes qui lui avaient pollué les fosses nasales..

La source venait du sous sol, poussée au travers d'un soupirail par un méchant courant d'air... Se penchant vers les profondeurs en se bouchant le nez, Gauthier entendit tout d'abord d'insoutenables soupirs puis, une fois ses yeux habitués à l'obscurité, aperçut une forme humaine qui ne semblait pas au mieux de sa forme..

Localisant l'endroit, Gauthier entreprit de retrouver l'endroit dans le dédale des couloirs du Monastère..Il finit par se retrouver devant la porte de ce qu'il reconnut être la prison du lieu saint qu'il investit sans tarder..Quelques portes plus loin, il retrouva la cellule de l'être puant et gémissant qui lui avait gâché sa promenade..Il ouvrit la porte et recula devant l'odeur d'un pauvre bougre dysenterique que les moines avaient bouclé là car il avait volé deux bouteilles de pastis en cuisine pour soigner sa diarhée..

Après les salutations d'usage, Gauthier, appréhendant l'urgence de la situation, ouvrit grande la porte au prisonnier qui n'en demandait pas tant et fila sans attendre.. 

Le soir venu, convoqué chez le Père Supérieur, Gauthier prit une soufflante à laquelle il aurait répondu pour justifier son geste : "Donne à qui  te demande.."

Il n'allait pas avouer que sa motivation première était purement égoïste, et que la satisfaction personnelle qui l'avait submergé lorsqu'il avait pu reprendre sa promenade valait toutes les vannes du monde..

 Mais le pli était fait..

Gauthier ne recula plus, et, à force de jouer son rôle, finit par se prendre au jeu de la charité incessante..aidé en cela par ses coreligionnaires qui en profitaient et le choisirent même pour diriger leur monastère..

Il arriva cependant que, lassé de n'exister que pour les autres, il s'échappe pour vivre en ermite, mais à chaque fois, il fut retrouvé et remis au boulot jusqu'à la fin de sa vie.

Autre chose;.. bien qu'il  ait fait le chemin à pied de Pontoise à Rome un jour où il en avait vraiment marre, le pape refusa sa démission..et le renvoya dans son monastère..

                 Gauthier ne fut rayé des cadres que lorsque Dieu l'appela près de lui...

                                                                                    trop bon, trop con..

 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 08:08
Aujourd'hui, Saint Jean le Capitaine
 Notre beau capitaine se fit appeler Hellène et prendre comme une chévre par des Arabes rigolards..Voilà l'Histoire..
Jean avait un beau bateau, fier comme un oiseau, trois mâts et une quille d'enfer, quatre compagnons  et une belle cargaison d'olives du Pélopponès, de vin de Samos, et quelques autres babioles explosives et coupantes qu'il allait livrer de l'autre côté du gouilley, chez l'émir Kadafiolle roi de Lybie.. Ils partirent donc un beau matin de 1669 du Pirée et vogue la galère plein Sud ou presque..Devant l'étrave fine et glorieuse s'ébattaient une douzaine de dauphins, la mer était belle, et le vent fort, bientôt les côtes grecques ne furent plus qu'une ligne à l'horizon et Jean, notre cap'tain laissant la barre à son second s'étendit au soleil sur le pont supérieur, bercé par la houle ou le tangage ou les deux à la fois..Pris par l'activité,  et lourd des litres de vin rouge qu'il avait siphonnés à midi, il ne vit point le temps passer, et quand le second vint le chercher au bout de son quart, il était rouge comme un homard et sa tête lui faisait un mal de chien.S'accrochant à la roue tétonnée, il commença alors à faire des ronds dans l'eau, puis des zigs zags et le sillage  du navire semblait tracer des S O S blancs et moussus sur la mer bleue..Cette crise ne surptiut point ses compagnons car ellez n'était pas la première, mais son intensité les inquiéta quand le malade tomba raide, comme mort dans une sorte de coma épileptique. Heureusement, on approchait de Chypre, et, se déroutant, les marins laissèrent Jean le Navigateur aux bons soins d'une aubergiste du port, la douce Bachela, qui le veilla trois jours durant. Quand il put se lever, il alla se promener mais une crise le surprit en plein quartier turc..
Profitant de son inconscience, une bande de jeunes cons barbus le mirent à poil, lui firent son affaire, et lui desserrant les dents, lui donnèrent de l'alcool de figues en guise d'anésthésiant, puis ils lui coupèrent le prépuce et l'habillèrent d'une djellaba brune et noire,
Quand il retrouva ses esprits, déguisé en musulman,défoncé de l'arrière et avec la gueule de bois, le brave Jean refusa l'évidence..Mais il lui fallut bien l'accepter..La colère le prit et, se relevant plein de fureur, il courut à la mosquée faire la fête aux indignes qui pensaient ainsi le séparer du Christ..L'imam lui expliqua que désormais Momo était son prophète et qu'il ne mettrait plus jamais le petit Jésus dans la crèche..Mais Jean n'était pas d'accord..
Les turcs le jetérent alors en prison pendant quelque temps, puis, comme il continuait à prier Jésus dans sa geôle, on l'en ressortit un 8 avril 1669 pour l'emmener en place publique où l'attendait moult supplices..
Après avoir été bien diminué par les bourreaux, son corps encore tout palpitant de sa foi chrétienne fut brûlé vif sur un beau tas de branches d'oliviers..
Pauvre Jean   
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 06:06

 

LIEN VERS LA SAINTETE

******** 





Repost 0
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 07:07

C 7

Aujourd'hui Saint CalliopusSt Calliope

Retour en Pamphylie pour ce jeune saint chrétien très très aimé chez les orthodoxes mais aussi bête que la moyenne des martyrs du IVème siècle.. La Pamphylie; vous vous souvenez, c'est en bas de la Turquie actuelle, à peu près en face de Chypre..Un beau pays qui à l'époque était province de l'Empire romain, et déjà bien christianisé, surtout chez les élites..A Pergé, vivait la famille de Calliopus, une vieille famille de notables qui s'étaient tout naturellement retrouvés sénateurs collabos avec l'occupant romain, et tout allait bien pour eux, ces snobinards entogés,chrétiens parce que ça faisait plus humain que les vieux rites qui passaient de temps à autre un esclave à la casserole..Calliopus grandit ainsi, élévé par Théoclie, sa maman, qui elle, était très très croyante et sincère,et, ne concevant la vie que dans le respect de l'enseignement de Jésus, elle transmit sa foi profonde à son fils qui décida de se faire moine ou curé pour consacrer sa vie à la propagation de la nouvelle religion.

Jusque là, tout allait bien..Le quatrième siécle commençant apporta bien sûr son lot de sécheresses, de sauterelles, d'épidémies de peste et ses guerres  habituelles, mais nos Chrétiens, animés d'un espoir inébranlable dans leurs croyances d'au delà, n'en avaient cure..C'est alors que le Diable s'incarna dans le nouvel empereur, le démonioaque Dioclétien qui promut du fond de son Palais, un édit de persécution générale contre les adeptes du cruxifié et cela, urbi et orbi..

Le tsunami sanglant atteignit les côtes de la Pamphylie et déferla jusque dans les villes et les campagnes , et tous ceux qui se déclaraient chrétiens et refusaient de participer aux rites plus anciens étaient zigouillés..Théoclite, craignant pour la vie de son benêt de fils, l'envoya chez des cousins à Pompéopolis, dans la Cilice voisine..

Mais, le jour de son arrivée, stimulés par le nouvel édit, les prêtres de Pan, Bacchus et Aphrodite défilaient dans les rues en une joyeuse parade, où, au son des tambours, des flutiaux et des buccins, de jeunes danseurs de tous sexes dansaient à moitié nus, buvant à pleine bouche le vin d'amphores géantes posées sur des chars magnifiquement décorés surs lesquels des prêtres vociférants sacrifiaient à qui mieux mieux, veaux vaches, cochons, couvées, jetant sur la foule surexcicitée, les entrailles encore fumantes des bestiaux..

Imaginez Calliopus le puceau de Dieu, fatigué de son voyage, tombant dans un tel bordel..Imaginez le, avec ses idées de pureté, de délicatesse, de partage dans l'humilité, imaginez le et comprenez qu'un fusible sauta alors dans sa petite cervelle d'enfant surprotégé et surement énurétique..Se faisant reconnaître comme fils de Sénateur, il obtint une audience auprès du préfet Maximus qui, entre deux coupes de vin de Samos lui ordonna d'aller dépuceler sa fille cadette et de la prendre pour femme et de prendre part au banquet offert aux dieux..Calliopus, fils de Théoclite aurait déclaré qu'en tant que chrétien, jamais il n'accepterait ces propositions et que Maximus brûlerait en enfer, ce à quoi Maximus répondit , on va voir si ton dieu va te sauver touit en appelant le Procureur Sarcosius et sa bande de bourreaux professionnels pour qu'il fasse de ce couillon un aussi bon paîen qu'il se disait chrétien..

Calliopus fut alors deshabillé, attaché à la traditionnelle croix en X et frappé pendant quelques quarts d'heure à coups de nerfs de boeuf dans le dos, puis retourné, fouetté avec le fouet à boules de plomb.A  la fin de la séance il était donc physiquement bien marqué, mais sa détermination restait intacte.Et, quand Maximus lui demanda s'il laissait tomber Jésus, il l'envoya paître.Sarcosius appliqua alors le plan "B" et le jeune homme fut jeté tout attaché sur un gros barbecue qu'hélas un ange éteignit d'une puissante giclée d'urine celeste.Cet évènement méritant réflexion, Calliopus fut mis au frais en attendant de savoir qu'on allait en faire..Ce temps gagné permit à Théoclite de venir au chevet de son fils qui, dans sa prison, brisé de partout, eut encore la force de lui demander d'être cruxifié comme Jésus le fut.

Le lendemain, elle alla transmettre la demande de son fils à Maximus qui la reçut comme légitime et l'exécution fut programmée pour le samedi 7 avril 304..Mais Théoclite voulait faire un saint de son fils, et donnant 5 pièces d'argent à Sarcosius, elle obtint que Calliopus fut attaché la tête en bas, comme, paraît il le fut Saint Pierre..

Calliopus mourut ainsi, d'une manière pas vraiment confortable et, quand on mit son corps meurtri dans les bras de sa mère, celle ci mourut aussitôt et monta au paradis accompagnée de deux anges.. C'est y pas beau ça .??

 

 


 

 
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 07:05
Repost 0
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 12:02

Aujourd'hui, Saint Marcellin

     Le IV ème siècle commençait à peine que déjà l'Eglise en était en son 29ème pape, et les chrétiens s'étaient alors choisi Marcellin, le petit marteau, et pas Hussein le gros, pour les conduire vers le royaume céleste. Marcellin pratiquait l'exorcisme et avait fort à faire dans une Rome pleine de paîens et d'adorateurs d'idoles sataniques mais se trouvait fort heureux, bien installé dans son pontificat.

Ses affaires religieuses prospéraient, et, partout dans l'empire, les chamagnons de la foi propageaient la bonne parole sur les pas des armées romaines, ouvraient des succursales et formaient des collabarateurs..Cupidon, Bacchus, Toutatis et Epona perdaient hélas du terrain devant l'influence du cruxifié de Jérusalem..

Etonnante percée tout de même de cette religion sans bacchanales, prônant trop  souvent la rigueur et l'abstinence, dans notre Gaule où on ne travaillait que 2 jours sur 5. ...L'attrait de la nouveauté, le bagoût de ses VRP, j'avoue ne pas toujours comprendreet d'autres non plus..

Au nombre de ces ignorants hermétiques, on peut compter l'empereur Dioclétien qui, à force de ne pas comprendre avait décidé d'enlever de rome tous ces poissonniers de la vraie Foi..

Inaugurant une méthode radicale de traitement de l'infection  qui iut reprise par d'autres praticiens de la méthode extrême, il commença par brûler les livres saints, puis les églises et ceux qui étaient dedans, puis s'attaqua à ceux qui étaient dehors..

(On a déjà narré au travers de la vie de quelques saintes et saints de l'époque la merveilleuse imagination de l'inquisition dioklétienne..) .Pour résumer, on pourra dire qu'en ce temps, les bourreaux se faisaient du muscle et les lions du Colisée du gras..

Mais du pape Marcellin, point de nouvelles..

Planqué dans les catacombes, sous prétexte de garder pour des jours meilleurs son intégrité physique et religieuse, il était introuvable..

Introuvable aux yeux des hommes peut-être, mais pas à ceux de Dieu..Bottant le cul à ce lâche berger qui abandonnait ses agneaux au loup de la païennerie, il le fit ressortir de son égoût, ébloui par la lumière de la compréhension, comme un survivant de Nagasaki par celle du jour..Et c'est là qu'il devint Saint, notre Marcellin,

( Et pas en inventant ce fromage savoyard qui vous met l'eau à la bouche)

Dioclétien n'allait pas lâcher ce morceau de choix et le fit triturer dans tous les sens juqu'à la croûte pour le faire abjurer sa religion ..

Las, Marcellin, tout tissé du Kevlar de sa foi , résista à tout..jusqu'à ce que Dieu considère qu'il avait racheté sa lâcheté, et inspire ses tortionnaires qui lui coupérent enfin le cou....

Ce qui restait de lui fut jeté aux lions.

 

 

 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 12:00

LIEN

Epouse la si tu oses!

Repost 0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 07:07
Aujourd'hui Sainte Théodora, la vierge, pas l'impératrice
Comme toujours, pour trouver aisément une vierge à béatifier, il est indispensable de se transporter dans les années 300 et suivantes de l'Empire Romain..
Alors, on y va..Vogue la felouque jusq'aux rives du Nil,
et voilà que déjà apparaissent dans le lointain brumeux les murs majestueux du temple de Vénus, où se rend la petite Théodora, chrétienne de son état. Comme tous les matins, cette adolescente bien gaulée apporte le lait de la traite des sept chèvres familiales à  la Grande Prêtresse  qui en a besoin pour son sacrifice quotidien, et accessoirement, prendre un bain de siège..Mais ce matin du 5 avril 304 ne sera jamais plus comme un autre matin  pour la belle Théodora..Sur le seuil du Temple, elle croisa, qui sortait d'une nuit d'orgie, le Gouverneur Sarkosius, titubant encore de ses agapes nocturnes et qui la happa d'un bras ferme dans l'intention de lui conter fleurette entre deux renvois d'alcool de figue au miel..L'entraînant  dans l'ombre du temple, il essaya, malgré son état, d'avoir avec elle des relations sexuelles non consenties, mais la belle enfant réussit à s'enfuir, mais hélas pour elle, vers l'intérieur de l'édifice. Capturée par les prêtresses, Théodora , la cairote était cuite..
Refusant toujours de se laisser aller à l'acter reptroductif avec ce gouverneur obscéne, la vierge chrétienne fut jetée au cachot, pour une garde à vue de 3 jours, afin de lui laisser le choix de coucher avec l'immonde ou de finir pute dans un bordel. Les jours passant, sa foi en Jésus la renforçait dans ses certitudes, et, dans ses prières, elle appela Dieu au miracle..Au bout de trois jours, rien ne se passa et Théodora fut livrée, habillée en bonne soeur et sans culotteau bordel de la Mère Bachela, sur le port pour y faire ce qu'il est d'usage selon la tradition.Dieu, malin comme un singe avait attendu ce moment pour donner plus d'éclat à son action. Passant dans la cervelle du premier client de la pucelle, un bidasse nommé Didyme,il lui fit dire : " Aujourd'hui, c'est Mardi Gras, Donne moi ta robe et prends mon uniforme " et l'echange fait, Théodora put s'enfuir..Mais, le second client, trouvant la porte bien étroite et les nichons trop poilus, s'en plaignit auprès de la patronne qui découvrit le pot aux roses..
Didyme, qui avait voulu jouer à la vierge fut rapidement défloré par ses copains trouffions puis jugé, fouetté au sang, et emmené au forum pour y être décapité en public..L'histoire raconte qu'apprenant la nouvelle, et s'en sentant coupable, Théodora serait venue tendre au bourreau ses jeunes vertèbres cervicales qui jamais ne connurent d'arthrose..D'autres disent qu'elle fut finalement donnée à la troupe puis brûlée vive, quelle horreur!
 
 
 
 
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article

Profil

  • SULLIUS
  •   Peintre expressionniste régional qui ne demande qu'à devenir national avec un petit coup de main des amateurs....

        ATELIER et GALERIE dans un petit village de la verte Haute saône, en Franche-comté
  • Peintre expressionniste régional qui ne demande qu'à devenir national avec un petit coup de main des amateurs.... ATELIER et GALERIE dans un petit village de la verte Haute saône, en Franche-comté