Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 07:39

 

Roméo est mort vers 1380 de  la peste.  La noire ou la bubonique, on n'en sait rien..Toujours est il qu'il n'était pas beau à voir dans ces derniers instants, le Roméo !! .Il meurt en Italie, loin de chez lui car il avait décidé d'aller visiter la Palestine avec son pote Avertin, religieux comme lui au monastère de Limoges.Ce qui se faisait bien à l'époque, ces petits pélerinages de 2/3 ans aller retour avec juste un bâton et un baluchon. Roméo et Avertin sont donc sur le chemin de Jérusalem quand la peste, lancée à leurs trousses, ne les rattrape en Toscane, pas loin de Lucques..Ce qui est étonnant dans cette histoire, c'est que d'après sa légende, Roméo eut droit à des funérailles extraordinaires alors que les pesteux, on s'en débarrassait plutôt vite à l'époque, de préférence sur un grand feu si on pouvait..Mais une histoire est une histoire..

Il y a aussi ce matin, Saint Alexandre le Romain..Aîe pour lui..S'il est saint, celui ci c'est parcequ'il était ordinaire, un bidasse romain ordinaire, banal, un gars qui fait pas retourner sur lui les adolescentes pré pubères et post monopause..Un de ceux qui plaisaient à Jean Paul 2, le laboureur d'âmes, pas iun clint eastwood, plutôt un Coluche..Alexandro était milites dans la légion, ou peut être même centurion, l'Histoire n'en n'a rien dit..Mais il était chrétien, en ce troisième siècle après JC; et le temps n'était pas doux pour les amis de jésus...Au cours d'une perm à Rome, lors d'un séjour au bordel,notre légionnaire fut dénoncé par un voisin de chambrée qui louchait sur son jeu de cartes érotiques ramené d'une campagne en Indes.,Juste pour ça, il  fut hélas pour lui, arrêté et jugé..Dans sa grande mansuétude, le procureur lui laissa le choix de vivre païen ou de mourir chrétien..Alex le Romain refusa d'allumer l'encens sacré sur l'autel de Jupiter et de lui sacrifier une chèvre albina..Tant pis pour lui.On le pendit quelques heures attaché juste par les doigts, mais pour qu'il ne s'ankylose pas, on le battait à coups de verges de 12 toutes les 3/4 d'heure puis à la fin de la journée, il fut détaché et embastillé. Le lendemain, et pendant 40 jours, il dut marcher pieds nus et à poil avec d'autres martyrs pour rejoindre Drizpara. C'est Bien loin de Rome , mais c'était pour y être décapité devant ses compagnons de Légion  bien alignés sous le soleil de Calabre, ce qui a quand même plus de gueule que de crever de la peste..

   

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 08:00

Aujourd'hui, Saint Modeste ..

D'après ce qu'on sait de lui, il fut un des patriarches de l'Eglise Bysantine de Jérusalem autour des années 630,et fit remettre en état tous les lieux de culte que le passage des Perses avait mis bas quand, s'abattant sur la Palestine comme l'ouragan  Stéphanie sur la principauté au drapeau grenadine et bière, ils en avaient chassé les Chrétiens.Pauvres Chrétiens,

tout surpris et qui n'avaient pas eu fort malheureusement le temps de planquer la divine Croix de Jésus..Mais l'histoire tourne pour les dictateurs ( hein colonel !) et, quand à leur tour les Perses prirent la pâtée au pays de Moshe Dayan, ils s'en retournèrent chez eux,la queue basse pour  attendre, presque modestement, la venue de Georges Bush père,venu chez eux pour y chasser l'arme fatale..Les Perses repartis, nos Chrétiens de Palestine
retrouvèrent
 et remirent à notre Modeste la dite croix "de la Cruxifiction". Après bien des maux,elle qui avait été cachée,enterrée, emportée, trimballée de Gaza à Beyrouth, lui donna, à notre faux Modeste, un rayonnement international  qui ne dura pas longtemps car il mourut peu de temps après.Faisait déjà pas bon être chrétien dans certains coins de cet orient là !

Modeste serait enterré au Mont des Oliviers dans la ville sainte des monothéistes judéomusulmochrétiens,avec les autres patriarches de Jérusalem..Moi, ce qui m'intrigue dans tout ça, c'est qu'un prénom aussi moche puisse cacher un tel trésor de modération et d'absence d'orgueil à tel point que c'en est devenu un adjectif ou

alors c'est l'inverse ?? Il y en a eu d'autres des Modeste (s).. Evêques aussi, tout au long de l'histoire de la chrétienté..Un de ceux là, a fini comme Julienne, mais pas tout seul, avec son bedeau et la bonne du bedeau. dans une belle marmite de Soupe. Un autre aurait dû le rester, modeste, surtout quand sa femme chante, "le vieux et l'enfant" ..Sacré nainubullant..petit comme un enfant et con comme un vieux, ou l'inverse..Vas y clara, chante en rital..y comprend que l'françouille, le pe! 

  

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 06:00

Aujourd'hui, saint Lazare,

Il y en a plusieurs dans le calendrier, mais le plus ancien (était-il chrétien ?), fut celui que ressucita Jésus en son temps..C'était même son copain, ils partaient ensemble danser la bourrée palestinienne  avec Marthe et Marie chez la Mado Marchal, dans la rue de la Soif à Jérusalem..Faut dire qu'ils habitaient la cambrousse, un tout petit bled près de Bétléhem, qui s'appelait Béthanie..Village qui a donné son nom à une cave d'Arbois et à une Cuvée de Chardonnay qui sent le foin fraîchement sèché..(Ou plutôt  le regain, pour ceux qui savent ce que c'est que cette repousse que l'on coupe fin aoùt, début septembre et qui donne un fourrage tout fin, si doux et si odorant que c'est un plaisir de dormir dessus, là haut sous les tuiles..On le gardait pour les "bonnes" vaches" dans nos campagnes et c'est là dessus que fin aout , on mettait en route les petits de printemps. Mais revenons à ce pote de Jésus..
Profitant de l'absence de celui-ci parti faire du bar-foot sur le lac de Tibériade, Lazare mourut ..Subitement...
Peut-être d'une rupture d'anévrisme, vu qu'il avait dans les 30/35 ans, comme Jésus..A moins qu'ils ne soient mis d'accord les deux, sachant qu'un dernier petit coup de pub pour le bon Dieu avant le Grand Départ de Jésus ne pouvait pas faire de mal à la Cause..Oui, je sais camarade, qu'aujourd'hui, on dit "Marketing"..Mais j'en ai marre des anglicismes..Donc, Lazare meurt en l'absence de son pote..ça fait déjà pas mal d'heures qu'on l'a mis au tombeau quand Jésus revient par là, puisque c'est son destin de finir percé de partout dans le canton de Jérusalem..Pleurant toutes les larmes de son corps, Il se fait conduire au tombeau et commence à l'engueuler d'être parti en avance et de laisser seuls tous ses potes du quartier. C'était tellement injuste, vu qu'il ne l'avait pas choisi, que Lazare, sur un coup de colère sortit de son tombeau, et, après quelques reproches bien sentis, finit par emmêler sa barbe avec celle de Jésus ( barbes qu'ils  avaient tous deux  fort longues bien qu'encore juvéniles) dans un embrassement aussi frénétique que fraternel..
Depuis ce temps là, Lazare a une cote d'enfer chez les chrétiens..Il a fait mieux que Paco Rabanne, mieux que Raêl, mieux que Spielberg..il est revenu du pays des morts..
Si ça vous dit de l'invoquer, comme la mandragore ou le ginseng, et la pierre philosophale, il est capable de tout guérir.. Suffit d'avoir la bonne méthode (de préférence, la Coué), car son nom traduit de l' hébreu signifierait à peu près ceci :
"Dieu a Secouru.." Et  puisqu'il l'a fait, pourquoi il recommencerait pas??  Il suffit de croire..
Y a pas de raisons..tiens donc !!

 

Attendez, ne partez pas, voici Lazare le Peintre Confesseur..

Pour l'évoquer, faut remonter un peu vers le Nord, à Constantinople au temps où les chrétiens avaient décidé de se battre entre eux pour des conneries du genre  "a t-on ou pas le droit de peindre des représentations de Jésus, Marie et des Saints et des apôtres?". En 800 et quelques, l'empereur de byzance est Théophile et il a choisi..pas d'icônes sinon, au trou ! Or voilà, notre Lazare, c'est son boulot de peindre des icônes, et il aime ça, ce bougre de moine.. Sommé d'arrêter ses barbouillages, il persiste..On l'arrête, on brûle son matériel et on le jette dans le fumier où pataugent les porcs impériaux.. Rien n'y fait, il en sort, se lave et reprend son activité picturale.. Théophile excédé lui fait fait bruler la paume des mains et l'exile..Son histoire aurait pu s'arrêter là si l'impératrice Théodora, La Grande, ne le récupèra, le cacha et le soigna, et il lui aura juste le temps de lui faire 36 mignonnes estampes bizantines avant qu'elle ne reprenne le pouvoir, le remettant à son établi dans son monastère.Pas longtemps toutefois, car l'impératrice le chargea d'aller prévenir Rome du retour de vraie Foi dans l'Eglise d'Orient, et il mourut en route en pleine Méditerrannée..

(Ailleurs, ce n'est pas Théodora mais Michel III qui s'occupe de lui..idem pour sa mort, on a le choix.. 867 ou 827.. choisissez donc ..)  

 
Et L'histoire racontée, ça vous dit ..Cliquez sur la flèche ::  
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 08:08

Aujourdh'ui Sainte Isabelle de France.

Née en 1225, fille du roi Louis VIII  Le Lion, elle aurait dû, selon sa destinée être mariée soit à un comte soit à un empereur, ce qu'elle fit, mais pas avec un souverain terrestre, préférant de loin l'élévation spirituelle aux plaisirs de ce monde..Ainsi, jusqu'au décès de sa mère, elle s'occupa quotidiennement des malades et des lèpreux qu'elle visitait à l'Hotel Dieu,réconfortant les pauvres et les orphelins..Puis, un jour, au grand dam des chroniqueurs mondains de l'époque, plutôt que d'épouser un riche héritier, le prince Konrad, elle disparut presque incognito. Poussant l'argent de sa dot dans une brouette, un petit matin brumeux de printemps, elle s'enfonça dans les profondeurs du bois de Boulogne avec quelques Compagnons..A cette époque, c'était une forêt impénétrable, habitée de bêtes sauvages et de charbonnières qui y avaient installé leurs caravanes, toujours en petite tenue à cause de la chaleur et la peau noire à force d'aller au charbon..(Par la suite, d'autres personnes vinrent se joindre à leur petit business, plongeant certains coins de la forêt dans une sorte d'obscurité permanente, où l'on ne distinguait même plus le sexe de ces travailleurs de l'ombre..).Mais Isabelle de France, dépassant ces troupes de pauvres filles groupées sur les lisières des chemins, s'enfonça loin dans un petit vallon et s'endormit au creux d'un trou de verdure où coulait une rivière, et là, Dieu lui fit une apparition..Elle vit un homme qui semblait dormir, beau comme un prince,les mains jointes sur la croix de son poignard, un trou rouge au côté gauche.. Se réveillant, et laissant là sa brouette, elle se désaltéra longuement et se mit au boulot avec les Compagnons du Devoir qui l'accompagnaient. Et, bientôt, à l'emplacement révélé se dressa un magnifique couvent de clarisses que l'on appela LongChamp..Elle fit venir là moult religieuses et quelques missionnaires qui, eux,repartirent plus loin vers les charbonnières pour tenter de les faire revenir sur leurs positions, essayant même pour cela des airs de flute qui mêlaient aux chants des oiseaux leurs joyeux turlut tu tu..On n'a pas su si le prosélythisme de ces moines fut efficace..Quand l'Abbaye fut bien lancée,  Isabelle de France s'installa pour de bon à LongChamp, dans un petit bâtiment retiré où elle vécut jusqu'à sa mort en 1270 dans une piété formidable, mais sans toutefois rejoindre les autres Clarisses dans le bâtiment principal.Isabelle était la soeur de Saint Louis le pieux..

Celui qui rendait la justice sous un chêne (ou un tilleul)..

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 10:10

Aujourd'hui, Noël Pinot, martyr de la Révolution.

Il était né le 19 décembre 1747 à Angers, et vu qu'il avait 15 frères et soeurs et qu'il n'était pas le premier de la fratrie, c'est pas lui qui hérita du métier à tisser de papa..Mais fallait survivre.. Alors, il fut le curé que la famille Pinot donna à l'Eglise. Après le séminaire, il passa curé puis vicaire de campagne, et après,muté à Angers, on le nomma "aumonier des pauvres" pour fêter ses 41 ans....Le SAMU social en quelque sorte..Après ce purgatoire, il retrouva la campagne comme curé du Louroux-Béconnais en septembre 1788. Juillet 89 et les mois qui suivirent  transformèrent radicalement l'organisation ecclésiastique de  la fille aînée de l'Eglise" et bien des curés refusèrent d'adhérer à ce nouveau partage du pouvoir spirituel et temporel..

Le Père Pinot fut de ceux là qui rejetèrent la nouvelle charte des curés et il ne prêta pas serment à la Nouvelle Constitution civile du clergé, préférant se planquer de granges en caves, de greniers en celliers pour célébrer son ministère aussi traditionnellement que clandestinement..Il réussit à échapper à l'armée révolutionnaire qui traquait les religieux pendant quelques années, jusqu'à ce qu'un renseignement arrive fort à propos au Commissaire du Peuple d'Angers au début de février 1794. Le filet se resserrait autour de Pinot et il finit par tomber comme une poire mûre dans les pattes des chasseurs de curés..Dans la nuit du 8 au 9 février , alors qu'il célébrait une messe clandestine comme tout bon prêtre réfractaire qui se respecte, il fut pris par la patrouille et emmené à Angers, avec tout son bazar, belles pièces à conviction pour l'instruction de son dossier. Jugé coupable par le Tribunal Révolutionnaire, il fut condamné à la décapitation avec exécution immédiate de la sentence. ET c'est ainsi qu'il mit son cou sous le fer da la guillotine, n'ayant pas le temps de finr sa pdernière messe qu'il avait commencé en montant les degrés de l'échafaud en chantant l'Introibo ad alteare dei..

Comme il avait gardé ses habits de messe, ce fut un bin beau spectacle que cette décollation colorée et chantante !!

Bravo Père Pinot  !!

 ETr saint Patère, dans tout ça..
 Pas grand chose juste ça, recopié  ici :
Saint Patère Évêque de Brescia (+ 604)
Moine romain, ami et disciple de saint Grégoire le Grand, nommé évêque de Brescia en Lombardie, il a écrit sur des questions bibliques.

"Patère, Paterius, disciple et intime ami de saint Grégoire le Grand, dans le 6e siècle, fut notaire de l'Eglise romaine, et ensuite évêque de Brescia , suivant quelques savants. Cet écrivain ecclésiastique est principalement connu par un Commentaire sur l'Ecriture sainte tiré des ouvrages de saint Grégoire."

Voir là Aussi : DURDUR



 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 06:20

Aujourd'hui, Saint Pierrre Damien.

Ou comment devenir un saint de l'eglise catholique alors qu'on ne sait qu'élever des porcs ? Pierre Damien a la solution..
 Pierre Damien, né à Ravenne se retrouva orphelin peu de temps après sa naissance et ne dut sa survie qu'à sa compréhension intime du comportement des cochons que l'on élevait nombreux alors dans la région. Il fut en quelque sorte un précurseur des vétérinaires comportementalistes qui vont vous expliquer pourquoi votre chien fait des lèchouilles à votre belle mère alors qu'il essaye de vous mordre, vous la main qui le nourrit..(Mais enfin, tant qu'il y en aura des gogos pour payer, faut pas s'en priver..)
Moi, j'aimerais bien en trouver un qui me dise comment persuader les araignées de quitter mon humble demeure où elles prolifèrent, grosses, noires, avec des pattes partout et un regard méchant , et qui courent sur le liino en fait des petits clics clics comme des souris..Il faut dire qu'avec le réchauffement du climat, on récupère des araignées du midi, dans nos contrées nordiques..à quand les mygales ?? Peut être qu'en priant Pierre Damien de me jouer le bolero de Ravenne, j'arriverais à satisfaction..Mais je mépanche, je m'épanche et vous attendez la suite de la vie de Pietro Damieno..La voici donc :

Tout d'abord, il s'appellait seulement Pierre au début de sa vie..Mais il avait un frère plus âgé qui s'appelait Damien, et dont il accola le prénom au sien plus tard. Vous l'aviez compris, le petit Pierre gardait les cochons de l'exploitation familiale et les emmenait quotidiennement dans la forêt où ils cherchaient des vers de terre, des glands, des fènes, des truffes, des cèpes, des campagnols, et autres mets tous plus délicieux les uns que les autres. Ce n'était pas un boulot très fatiguant, fallait juste ramener le même nombre de cochons le soir que le matin..Lors, comme Circé sur son île, il les comptait et devint bon en maths.. Et, comme il avait le feeling avec eux, ils les avait dressés à revenir au son de la flute, ainsi, il pouvait s'adonner à sa grande passion : la lecture, passion qu'avait développée en lui son frère Damien en lui apportant une bible qu'il finit par savoir par coeur..Puis, en grandissant son savoir oecuménique augmenta encore et, quittant ses cochons pour d'autres porcs, il s'en servit pour enseigner à d'autres tout ce qu'il savait des Saintes Ecritures.C'est ainsi qu'il finit sa carrière ecclésiastique à Ostie, dont il fut un des premiers evêques, après avoir longtemps été prieur de l'abbaye de Fonte Avellana et fondé d'autres monastères.Il mourut en 1072,  le 22 février, ne laissant que des regrets
Tant pis, on a un jour d'avance pour l'anniversaire..

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 09:00

Aujourd'hui,Saint Sadoth
Il y a ben longtemps dans la Perse centrale, vers le milieu du IVème siécle vivait une communauté de chrétiens heureuse et prospère, dans la bonne ville de Ctésiphon, à une trentaine de bornes de Bagdad dont on dit qu'elle fut bâtie avec les pierres de la ville quand les Arabes la détruisirent en 637..Mais on n'est pas encore là..Restons en 341, Sadoth vient d'être choisi évêque la communauté dchrétienne quand le nouveau roi de Perse décide de faire disparaître le christianisme de la Mésopotamie. Raflé avec 128 compagnons, moines, religieux, curés, et autres vierges consacrées, l'évêque est présentée avec sa troupe devant le tribunal de Baal et on leur demande gentiment de laisser tomber leur religion au  p19 COLRD B FORCED TO WORSHIP IDOL.jpgrofit des idoles traditionnelles..Comme ils refusent tous en bloc, on les sépare..L'évêque est trimballé dans une autre ville et on s'occupe sur place de ses compagnons..Les vierges sont deniaisées et vendues à des bordels, et on s'amuse un moment à torturer les moines et les curés avant d'en décapiter la moitié et en d'en brûler le qui reste.. Pour Sadoth, ce n'est pas fini..Sorti de sa geôle, il est amené en place publique, cruxifié et à demi depecé, puis on lui arrache les ongles et les dents et un feu est allumé sous ses pieds qu'on a auparavant réduits en bouillie avec un maillet de granite..Mais le Saint homme  refuse toujours d'apostasier ses croyances et continue à murmurer des prières qui éclatent sur ses lèvres sanglantes en bulles de sang..

Devant son obstination, les perses décident de le sacrifier à Attar qui se fit un plaisir de le réduire en cendres dans le lieu consacré..(Le four!) 
Cette fois c'en est fini de Sadoth, encore un dur à cuire. Prions pour lui..

20 DE SAUSSURE DAN 3 HOMMES DANS LA FOURNAISE.jpg - Bible illustrée_Images Eric de Saussure_Textes de la bible de Jérusalem-Les pressesde Taizé-Seuil 1968

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 08:51

Aujourd'hui, Sainte Aimée..
Sainte-Aimée Of The Dead Lilies-2, photography by James Wigger. Graflex Speed Graphic, Aero Ektar 178 mm 2.5 lens. Negative from Fuji FP-100C45 instant film. In People, Nude, Female Aimée, est une sainte récente..On est loin avec elle des périodes de persécutions anti chrétiennes de la Rome impériale dont j'affectionne l'inventivité des tortionnaires dans leur recherche des moyens de conversion religieuse...Avec Aimée, on est déjà dans le niveau  trois du prosélythisme.. Le Dieu des catholiques est déjà bien implanté en Europe de l'ouest quand elle naît , vers 1200 à Assise, dans une riche famille affiliée à sainte Claire, la fondatrice de l'ordre des Clarisses dont la petite voix se faisait entendre au matin du haut des campanules..Aimée  Offreduccio ne manquait de rien dans la riche propriété familiale et n'était pas du genre à faire la vaisselle ou le ménage, mais elle savait créer des dentelles..A part ça, sa vie de jeune fille riche se répartissait entre les jeux entre copines, les balades en calèches, les petits goûters dansants et les grands bals où l'occasion d'exposer ses belles toilettes lui était offerte. On raconte même que c'est elle qui inventa le porte-jartelles car elle adorait broder et ses doigts de fée réalisaient des dentelles si fines qu'elles semblaient
 des petits nuages de vapeur.C'est ainsi qu'elle s'était tissé des bas de soie si légers qu'ils ne tenaient pas sur ses cuisses à la peau de pêche..Or, comme elle adorait être la plus belle et montrer ses jolies gambettes, elle convoqua le bourrellier et les couturières du château pour qu'ils trouvassent une solution à son problème.Le bourrelier était un beau jeune homme du nom de Chanelo qui fut un peu désemparé quand il connut le but de sa convocation auprès de la délicieuse Aimée..Et quand ses deux mains se refermèrent en  cercle  sur le haut de la cuisse droite de la belle enfant afin d'en prendre la mesure, le contact de leurs deux peaux au touchers si différents lui fit l'effet d'un électrochoc, et l'on vit se tendre ses braies à l'endroit que vous imaginerez sans peine..
Mais, la couturière, une vieille rombière à la moustache  naissante veillait au grain (de peau) et mit fin derechef  à ce début d'électrocution, redonnant son cerveau à  l'homme de métier..Ayant l'habitude des sangles et des brides, il mit au point un joli petit corset en peau de serpent avec de mignons petits boutons de nacre d'escargot au bout de quelques bandelettes qui pourraient servir à accrocher les jolis bas de la princesse..à charge pour elle d'ajouter quelques boutonnières en haut des dits sous- vêtements..L'idée séduisit tout de suite notre Aimée à la peau si douce..
Travaillant toute la nuit, le beau Chanelo réalisa une merveille d'ingéniérie vestimentaire et, lui apportant dès l'aube, proposa un essayage pour régler au mieux l'appareillage..Aimé  fut satisfaite..L'histoire ne dit dit pas si elle épousa Chanelo, mais paraît-il, elle lui proposa de tester la solidité et la tenue de son porte jartelle lors d'ébats auprès desquels les crash tests des constructeurs auto d'aujourd'hui ne sont que des parties de rigolade..Hélas, la suite de l'histoire fut moins riante pour la belle Aimée..Ne résistant pas au plaisir de montrer à ses copines son invention si utile et si jolie, elle alla rendre visite à sa tante Claire dans son couvent de Clarisses  à Assise..
Que s'est il passé ce jour là dans le couvent soeur Claire de la Glorieuse Béatitude..?
Les détails manquent sur le déroulement exact des évenements qui bouleversèrent la vie de la frivole Aimée, mais ce qu'on sait, c'est qu'elle ne sortit plus jamais du couvent..

Et là, elle pria Jésus, renonçant totalement à la dentelle et à la broderie, consacrant tout son temps à méditer jusqu'à sa mort en 1250.  C'est ainsi que, avec son enfermement volontaire puis sa disparition,  on perdit pour des siècles une invention capitale pour les femmes  qui voulaient porter des bas aussi légers que des nuages..
On raconte aussi que le bourrelier Chanelo, marqué à vie par la disparition de son travail émigra en france et qu'il laissa des plans secrets à ses descendants  qui y habitent encore aujourd'hui..

 

 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 16:00

Aujourd'hui Saint Beatus (ou Beato) de Liébana.

Fra Angelico; le toscan ne l'a jamais connu, mais ils auraient pu se parler du pouvoir de  la représentation en images de la Parole Divine, car notre illustre saint de ce jour fut un grand diffuseur des enluminures mozarabes grâce à son manuscrit "commentaires de l'Apocalypse" qui, recopiés par la suite, furent appelés "béatus" et dont il reste une trentaine d'exemplaires en Espagne.

On est là au 8éme siècle et l'Espagne est sous la coupe de différents peuples dont les Goths, chrétiens mais refusant la divinité du Christ au contraire des cathos dont faisait partie Beato. Beato était un moine originaire vraisemblablement de Tolède, très érudit, et dont la culture chrétienne dépassait celle de ses contemporains.Il fut même un temps le précepteur et le confesseur de la future reine des Asturies, la belle Adonsinda, qui régna de 768 à 783. Très connu pour ses idées  fixes sur le caractère divin du fils du Dieu, il s'appuya sur le texte de l'Apocalypse pour étayer la défense du cruxifié que le camp adverse  reléguait au rang de Fils Adoptif du Père! Ayant mis l'empereur Charlemagne dans son camp, il gagna finalement sa bataille idéologique ...Les "beatus" sont remarquables pour la richesse de leurs enluminures, bien loin toutefois du boulot de Giovanni de Fiesole mais plus aisément déplaçables, facilement copiables et furent source d'inspiration des décennies après leur réalisations..Wiki  leur consacre un (très) long article ici :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Beatus_de_Li%C3%A9bana, et je ne résiste pas à  en copier 

quelques uns  à mon tour pour  vous les faire partager !

   Fichier:B Facundus 171v.jpg

  

 

 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 00:00

Saint Gabin.

Les vieux comme moi ont tous en tête le Jean Gabin, l'acteur énorme qui s'appelait en réalité Jean, Gabin, Alexis Montcorgé pour l'état civil. Pour le Le Gabin historique, appelons le "Gabinus", comme minus, on a peu de choses. Romain noble ou l'inverse, il aurait été mis en prison longtemps,  très longtemps parce-qu'il était chrétien, du temps de Dioclétien, au IIIème siècle après JC. .Frère de Caïus, un des premiers archevêques de Rome, il aurait été décapité comme lui en place publique, passant le flambeau de la foi à sa fille qui devint sainte Suzanne.(Ou bien, il serait mort de vieillesse dans sa prison..) Les précisions manquent, preuve que sa vie ne marqua que très peu l'histoire sainte des Chrétiens.. Même pas torturé, même pas jeté aux lions puisqu'il était citoyen romain..hélas pour les chroniques..

 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article

Profil

  • SULLIUS
  •   Peintre expressionniste régional qui ne demande qu'à devenir national avec un petit coup de main des amateurs....

        ATELIER et GALERIE dans un petit village de la verte Haute saône, en Franche-comté
  • Peintre expressionniste régional qui ne demande qu'à devenir national avec un petit coup de main des amateurs.... ATELIER et GALERIE dans un petit village de la verte Haute saône, en Franche-comté