Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 10:24

 Aujourd'hui saint Arnaud
(Du germanique ancien, signifierait l'aigle qui gouverne.) Blason 4 aiglesEh oui, on ne disait pas "aigle" chez ces gens là, on le pensait tout bas, mais on le disait 'Arn"..de là à l'écrire..il y a un pas que je ne saurais franchir.On m'a dit que le grand Jules dans sa guerre des gaules raconte avoir entendu les Germains conquis grommmeler sur son passage
 " Teus, voilà l'aigle", ce qui en germain  donnait à peu près ça l harmonie gutturale suivante :"ach acht..er  komm der Arn "Mais, pas plus rancuniers que ça les teutons d'alors devant ces  petites olives noires qui venaient les envahir et remplacer leurs champs de houblon par des vignes sur tous les coteaux bien exposés de leurs sombres vallées, ils firent mieux encore..Appréciant le côté délicieusement kitsch des enseignes qui déployaient des aigles majestueux et dorés, ils en firent un élément bien intégré maintenant de leur représentation nationale..-C'est sûr qu'un aigle ça a plus de gueule qu'une svatiska, surtourt avec deux têtes et les ailes ouvertes.Hélas, pas les mêmes symboles, c'est sûr aussi..-
Mais rRevenons à celui qui fut béatifié comme Saint Arnaud . Là, autant vousprévenir.

Si l'on en croit les chroniques, cet Arnaud était loin d'être un aigle;
et sa béatification, il la doit plus au piston qu'à  l'excellence de son livret de compétences...Seulement voilà..Au début du 13 ème siècle, à Padoue, Arnaud avait en charge le monastère de Sainte Sabine
 à une époque, où la féodalité morcelait le territoire comme le dégel  la glace des étangs et la région était sous la coupe d'un roitelet plutôt agressif appelé Ezzolino, qui  utilisait son épée plutôt que son bon coeur pour maintenir l'unité de son fief et assurer son train de vie. Arnaud, qui s'appelait à l'époque A. Catanéo n'en pouvait plus de ce tyran aussi méchant qu'il était petit et le faisait savoir chaque dimanche à des ouailles quand il montait en chaire. Il était alors magnifique, l'Arnaud, en haut de ses 12 marches, les bras écartés laissant apparaitre les poils blancs de son torse viril soudain découvert par ses mouvements de colère comme une aigle en chaleu . Mais, à force de faire, Ezzo sut ce qui se passait dans cette église et ce qu'on lui rapporta  ne lui plut guère..Alors, se laissant allerà une vague vengeresse, le voilà parti au monastère avec ses soudards.
Forçant les portes et dévalant les couloirs, ils arrivent dans le cloître ensoleillé où l'abbé priait pour le salut du monde.Entouré de passages aux colonnettes finiment sculptées le cloître était un petit paradis de verdure où, dans le parfum des roses

blanches d'athénée, gazouillaient à qui mieux mieux quelques petits passereaux sans papiers de retour d'Afrique où ils avaient échappé aux filets de douaniers, et qui venaient chercher céans  vivre et couvert..Las, ce tableaux idyllique ne troubla point la vindicte sismique d'EZZO,qui, s'emparant du pauvre Arnaud, lui mit la volée de sa vie et le laissa sanglant et assez traumatisé pour fatiguer au minimum trois cellules d'aide  psychologique..Puis Ezzo repartit.
  Arnaud, lui, comprit tout de suite qu'il avait eu chaud aux plumes, et  laissant parler  l'instinct de l'aigle qu'il avait en lui, courut se refiugier dans la montagne voisine.. Par la suite, les aléas de la vie militaire firent que le brutal Ezzo prit une pâtée lors d'une bataille contre l'empereur du coin, ce qui donna à Arnaud le courage de sortir de son trou et de retrouver la bonne chère que lui préparait le cuistot de son abbaye..   Hélas, ce retour à un régime hypercalorique fut de courte durée car Ezzo reprit le contrôle de padoue.Ezzo, malgé ses défauts avait une bonne mémoire qui ne cédait rien en profondeur à ses capacités de rancune, ce qu'il démontra en attrapant Arnaud pour le jeter en prison, prenant soin de lui dponner le logement le plus insalubre de son QHS.   Là, Arnaud Cataleno vécut encore 8 ans et mourut en 1255 de faim, de soif,  et autres scrofules très répandus à l'époque..On en a fait le patron des brasseurs paraît il..peut-être à cause des bières d'abbaye, peut-être parceque,en plus de son métier d'abbé, il était brasseur..je ne sais pas.

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 06:39

Aujourd'hui, Saint CharampoulosSt Charalampos.

Papy Charan, comme l'appelaient affectueusement ses ouailles dont il était le curé dans la bonne ville de Magnésie du côté d'Ephèse du temps où les Romains y étaient les maîtres colonisateurs..Il avait déjà 107 ans quand les légionnaires l'enlevèrent à ses fidéles pour répondre à la demande du gouverneur Luciano qui voulait  faire un exemple et montrer aux chrétiens que Jésus était tout sauf un Dieu !

On amena donc le vieux goupillon devant le fringant païen et celui ci le menaça de mille maux pour qu'il change de religion..Les menaces du gnafron laissèrent de marbre le guignol de Dieu et quand on commença à lui arracher la peau avec un râteau de jardin, c'est avec le sourire qu'il tendit  sa platebande droite..

Excédé, Lucciano se jeta sur le viellard pour arracher ce qui restait de peau sur sa carcasse décharnée.. Et là, ses mains, coupées au niveau des poignets restèrent comme collées sur ses côtes sanguinolents..Privé de ses mains, le pauvre Luciano n'en menait pas large, mauis Charampoulos les lui recolla juste en priant..Dès lors, les choses s'arrangèrent.. On détacha le Saint dont les plaies guèrirent instantanément. et il se mit à baptiser à tour de bras la soldatesse romaine, et dans la foulée, rendait la vue aux aveugles, soignait les scrofuleux et les impuissants, rendaient fidèles et aimantes les épouses..Mais, en déplacement dans la région, l'empereur Sévère, celui qui n'était pas Commode, apprit la défection de ses hordes paîennes et cela ne lui plut guère...Il fit envoyer son irréductible lieutenant, le cruel Alcaponus, avec mission de de lui ramener le papy avec autant de clous que possible plantés dans le corps..Ce qui fut fait mais Charampoulos riait de ces chatouiles et quand son cheval se mit à traiter les soldats de suppots du diable, ceux ci le laissérent tranquille jusqu'à ce qu'il soit mis en présence de l'Empereur..Là ce fut un show  extrarordinaire..Dans la poitrine de Charampoulos, on planta un tisonnier ardent sans lui enlever son sourire, puis il fut jeté dans un feu qui s'éteignit. Enfin, un peu las de tout ça, le saint souleva l'empereur qui se fit mettre une fessée par des anges; et, juste avant de faire sa sieste, il ressucita un mort et guérit un fou dingue..etc..etc..etc..

Pour s'en débarrasser, l'empereur, pas calmé du tout,le fit décapiter en place publique, non sans subir une dernière rebuffade :Des nuées tomba, en même temps que la tête du saint, une voix forte et mâle qui disait " Viens, mon vieux, je t'attends pour l'apéro!

 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 07:56

Aujourd'hui, sainte Apolline..
    Curieusement, j'avais écrit ce joli prénom avec deux "P" alors qu'il n'en prend qu'un.. D'origine grecque, qui signifierait "celle qui inspire"; Apolline , vous l'aviez deviné vient du nom du Dieu Apollon, dieu de la poésie, du soleil, de arts et de la beauté..Bref, penser à Apollon, nous amène à l'esprit des images chantantes, colorées; des souvenirs heureux au goût de miel et de nutella..
   Il va falloir oublier tout ça lorsqu'on évoquera dorénavant devant vous, cette chère Apolline; et ce qu'on raconte d'elle vous passera l'envie de baptiser votre future fille avec un prénom aussi trompeur...  Imaginez vous en 250 après Jc, dans l'Egypte romaine, plus précisément à Alexandrie.. L'empire romain périclite et pense résoudre ses problèmes en organisant un retour à ces bons vieux Dieux qui l'ont si bien acccompagné et soutenu depuis la louve et les deux Jumeaux; et qu'alors que  tout va mal depuis que les adorateurs de Jésus ont de plus en plus d'influence au sein de la société et que leurs pratiques perturbent l'identité nationale..
    Dece, l'empereur du moment décide donc de lancer un grand débat sur le sujet, et, ce qui en ressort, c'est que l'Autre est en trop..
Là, hélas, pas de juifs, pas de musulmans, pas d'hindous, juste des chrétiens..ça fait rien, on va quand même faire des ratonnades, puisque de toute façon, à cette époque la télé était plus berlusconienne que Artienne, et que les jeunes s'ennuyaient donc fort et fort tard le soir, ..ça les occupera et ça ressoudera la société !!..
C'est ici qu'on retrouve Apolline la chrétienne.. Prise par une bande de loubards en cavale oecuménique pour le compte de Mars et Jupiter, Apolline, vieille vierge complètement inintéressante sexuellement aux yeux de ceux-ci, fut ramassée dans la rue comme un chien errant par le filet de la fourrière..Traînée par les cheveux qu'elle avait fort longs au bord d'une rivière où deux chrétiens déjà avaient subi moult outrages et autres blessures qui les avaient fait mourir, Apolline comprit tout de suite que ça allait être sa fête.. (La suite, très sanglante sera présentée avec le bandeau "interdit aux moins de 16 ans"..)

   Les petits jeunes, malgré son âge respectable, lui donnèrent un cours accéléré de reproduction humaine, la battirent comme plâtre et trouvèrent très amusant de lui briser et/ou de lui arracher toutes les dents à coups de marteau et avec des tenailles même pas stérilisées..S' apercevant un peu tard, de leur ereur pophylaique; mais sachant qu'il n'est jamais trop tard pour bien faire, les scouts alexandrins allumèrent un grand feu , lui promettant de la désinfecter irréversiblement si elle ne renonçait pas à Jésus..

Cependant, Apolline, bien qu'un peu moins vierge restait encore farouche,ce qu'elle démontra d'une manière magistrale en se jetant d'elle même dans les flammes..C'est ainsi qu'elle mourut l' a  polline et que naquit Sainte Apolline d'Alexandrie.. En souvenir de ses tourments, on l'affecta au service dentaire,section chirgurgie dans l'annexe B du paradis, et on lui fournit une paire de tenailles, une poignée de dents et les palmes.Vous la reconnaîtrez aisément, elle ne les quitte pas..comme sur le dessin ! 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 10:00

 Aujourd'hui Sainte Joséphine Bakhita.........Soudanaise, Bakhita la chanceuse, devint  Soeur Joséphine loin de sa maison familiale grâce à dieu et à la politique coloniale de l'Italie..Avec son père, sa mère et tous les cousins cousines, elle habitait à Olgossa, dans le Darfour qui aujourd'hui part vers son destin..La région était parcourue de bandes d"arabes armés qui alimentaient un trafic d'esclaves à destination du maghreb et des pays arabes plus lointains..Les jeunes filles prépubères étant très appréciées et valant leur pesant de cacahuètes,  vous ne serez pas surpris si je vous dis que la pauvre fillette fut rafflée un matin de 1874 alors qu'elle n'avait pas encore 7 ans. Attachée et trainée sur un marché où elle fut vendue et séparée de ses compagnes enlevées comme elle, la pauvre fillette en perdit l'usage de la parole et le souvenir de son prénom..Les arabes l'appelèrent "Bakhita, la chanceuse", car elle avait survécu là où d'autres étaient mortes en route, entre les mauvais traitements, la faim, la soif et les sévices de tout ordre. Parvenant à s'évader par miracle, elle est rattrapée par un berger qui, lui préférant ses chèvres, la remet sur le marché en la confiant à un grossiste qui convoyait une colonne humaine jusqu'au grand marché d'esclaves d'El Obeid à 300 km de là. Là, elle fut achetée par un chef arabe pour servir ses filles, puis fut vendue çà un général Turc dont l'épouse fit de Bakhita son souffre douleur, lui couvrant le corps de plaies et de scarifications frottées au gros sel pour qu'elles soient plus apparentes! En 1883, le général, muté à Karthoum l'emmena dans ses bagages et le vendit au consul d'Italie, le gentil Callisto Legnani.. C'est vrai que l'esclavage était théoriquement interdit depuis un traité international de 1856, mais  faut bien s'adapter aux coutumes du pays! Après 10 ans de sévices, Bakhita sentit que la vie pouvait être belle auprès de ses nouveaux maîtres et elle se dévoua sans compter pour leur rendre leur gentillesse et partit avec eux quand le consul revint en Italie.Un peu encombré de cette belle négresse qui lui tournait les sens, le consul la donna à une amie, Madame Turina Micheli qui la prit avec plaisir car elle avait décidé d'aller vivre en Afrique et comptait sur Bakhita pour l'aider dans sa tâche..Mais voilà,on avait confié Bakhita à des bonnes soeurs du coin pour lui donner une éducation religieuse et la greffe avait tellement bien pris que l'élue de Dieu refusa de quitter le couvent, désirant rester au service de Jésus.Madame Turina saisit alors la justice qui la débouta car l'esclavage étant aboli, elle n'avait aucun droit sur la jeune fille. Bakhita était donc libreRestant avec les soeurs, elle reçut le baptême puis le voile sous le nom de Soeur Joséphine ou Mère Moretta. Elle mourut le 8 février 1947, entourée de sa communauté..Béatifiée par le pape Jean Paul II le 17 mai 1992, elle fut proclamée sainte le 1er octobre 2000.

 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 08:18

Aujourd'hui Sainte Jacqueline

Si elle en avait eu une,notre sainte du jour nous aurait sûrement emmenés dans sa 204 **..Juste pour nous faire plaisir.Toutefois, ça ne risquait pas d'arriver car Jacqueline qui devint la Sainte fêtée le 8 février était une contemporaine de Saint François d'Assises..Celui qui parlait aux oiseaux, (et pas seulement aux mainates!). Il nous faut donc remonter au début du 13ème siécle pour la retrouver, veuve avec deux enfants du seigneur Gratien Frangipani..(Vous l'avez compris, l'histoire se passe en Italie..)Très pieuse, Jacqueline rencontra François et entre eux, le courant vertueux de la foi fut vite un ciment indestructible et ils devinrent inséparables..

L'histoire ne nous dit pas si François savait faire parler le petit oiseau de Jacqueline..

Mais on peut en douter, car il appelait Jacqueline "Frère!", ce qui me laisse supposer qu'il ne s'était pas vraiment intéressé à ses charmes exclusivement féminins..ou alors, ce cher François était plutôt miro..Donc, d'après sa légende, Jacqueline aida François à devenir ce qu'il fut et lui procura l'aisance matérielle nécessaire à la vie de tous les jours..C'est que ça mange un saint..(En plus, il nourrissait des foultitudes d'oiseaux ce qui revenait fort cher en ces temps de disettes régulières..).On raconte aussi que cette sainte femme lui préparait un gâteau fourré à la pâte d'amandes pour son p'tit 4 heures du jeudi et que, le jour où il se sentit mourir, François lui fit demander de venir avec une sus-dite galette..
    Sachant que le prêcheur n'était pas un plaisantin, elle fit la pâtisserie très très sérieusement, et, l'emporta encore brûlante dans son petit panier, n'oubliant pas le petit pot de beurre et son joli capuchon rouge..Mais, malgré sa bonne volonté, toute retardée qu'elle fut par un importun tout poilu avec de grandes dents, de grandes oreilles, de grandes pattes velues comme une mygale d'aquarium, elle n'arriva que pour assister aux derniers instants du brave homme..
Chassant les nuées d'oiseaux piaillant qui polluaient le dernier repos du Saint,et ne désirant partager la galette qu'avec lui, elle lui glissa sous la tête un coussin de satin, lui baisa le front, et après 

cedernier goûter intime,  sur ses yeux hélas définitivement fermés elle étendit son capuchon de velours..Dès lors, triste à mourir, elle décida de lâcher dans le domaine public la licence de sa galette que le monde entier nomma "Galette à la Frangipane" -du nom de son mari- ce qui somme toutes était la moindre des reconnaissances.
Pensez donc à Sainte Jacqueline à la la prochaine épiphanie !!

 

** Et aussi, un petit mot à ma grande soeurJacqueline...Ce joli petit prénom composé et doucement harmonieux, mêlant sonorités toniques et fluides, je le connais bien car une de mes grandes soeurs le porte.. Faut vous dire que j'ai six soeurs..Mais de toutes, Jacqueline est sans doute la plus généreuse et si mes autres soeurs sont courageuses, je crois qu'elle est en tête pour la volonté et le dévouement..

Aujourd'hui en retraite avec son petit mari, elle a fait des choses dans sa jeunesse professionnelle qu'on n'imagine plus aujourd'hui comme, par exemple, une petite centaine de km et en Mobylette (tm), partant à 5h du mat dans le froid, la neige, et par tous les temps pour rejoindre la poste de Giromagny où elle était receveur..Et, ce, depuis la maison où elle revenait le week-end pour aider notre mère.Faut vous dire que nous étions une belle famille, une de ces troupes d'enfants de la Reconstruction après guerre comme il y en avait dans les villages un peu partout en France..Mais je reviendrai un jour sur le sujet..Un des souvenirs les plus marquants qui me reste de Jacqueline, c'est sa première auto..Une 204 blanche, toute neuve, qui sentait le plastique et dans laquelle on s'entassaitquand elle nous emmenait faire un tour pour le plaisir..... Merci Jacqueline.. 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 09:00

Aujourd'hui Sainte Eugénie..

Trouver la bonne Eugénie, celle du 7 février s'est avéré plus ardu que je ne l'avais imaginé..Il y en aurait assez pour remplir le calendrier de ces saintes là..La bonne est décédée un 7 février, le 7 février 1871, y a pas si longtemps..En 1871, vous imaginerez sans peine qu'à moins d'être allée s'inviter chez les zoulous cannibales de papaousie franc-comtoise, elle ne prenait pas trop de risques à entrer en religion quand, autour de ses 18 ans elle se consacre à sa foi catholique..
Puis, 10 ans plus tard elle sait.. Oui, je sais,je sais, je sais qu'on n'sait jamais.. )
Donc,vers 1843, la jeune Smet sait..Elle a la révélation de ce que sera sa vie..Ayant appris, par son enseignement, que pour gagner le paradis, un petit séjour
 au purgatoire est très généralement exigé par le Grand Censeur, elle décide de commencer à mourir de son vivant pour gagner du temps..
Oh,non, pas de suicide, si c'est à ça que vous pensiez..Non, l'idée est de passer le purgatoire sur terre et de prendre direct l'ascenseur pour le paradis dès qu'on a soufflé sa chandelle..

Eglise Sainte Eugénie - Sainte ThérèseEt c'est là qu'il fallait réfléchir..Rappelez vous la chanson d'un autre personnage appelé lui aussi Smet...."Gabrielle !" , "tu brûles..", et tant d'autres textes où l'on pleure, où l'on souffre.. L'idée d'Eugénie est donc de Souffrir autant que faire se peut comme Jésus l'a fait, le plus longtemps et le plus intensément possible, et en même temps,comme Jésus l'a fait,  donner et servir les plus nécessiteux..
donc, Souffrir au service des autres et de Dieu.
   Aussi, bien appuyée par une hierarchie bienveillante et toujours en quête (Tendez la coupelle!) d'expériences pédagogiques nouvelles, la future sainte recruta des aides et fonda sa compagnie des "auxiliaires" de fin de vie,pardon "du purgatoire", exporta le concept vers d'autres contrées, en ouvrant des succursales sous franchise et , avec son joli parachute doré, elle changea définitivement d'affectation le 7 février 71..
   Aujourd'hui, c'est plutôt ceux qui commencent par le Paradis sur terre et qui le prennent de leur vivant, le parachute doré, qui font la Une!.

(Pour le Purgatoire et l'Enfer..ça reste une autre histoire,mais finalement, l'époque d' Eugénie Smet n'était pas si pire que la nôtre vue du côté des inégalités sociales!..)

En 1957, Pie 12; le pape du moment la béatifia..ce qui valait bien ça.

 

 
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 09:21

Aujourd'hui Sainte Xénia de Saint Petersbourg.
La belle et jeune Xénia Grigorievna Pétrova, mariée à un  colonel de l'armée impériale, menait une vie de bourge bien cool dans la saint Petersbourg impériale, d'autant plus que son mari enchantait la cour de sa voix profonde et si musicale quand il entonnait le kasatchok avec les choeurs de l'armée pas encore rouge..quoique. Jeune mariée encore, elle devint subitement veuve quand ce couillon mourut à 26 ans et la laissa seule et désespèrée. Elle plongea alors dans une profonde dépression et son état empira au point qu'on prit pour folle..Il y avait de quoif : profondément croyante, elle avait vu la main de Dieu dans la mort de son homme et un signe que Celui-ci lui adressait pour qu'elle comprenne enfin son rôle sur terre..Changeant son comportement du tout au tout, elle s'habilla avec le beau costume rouge de son défunt marie, coiffée d'un grand tricorne de feutres à parements dorés, elle allait dans les rues un grand cruxifix à la main en guise d'épée.Vendant tout ce qu'elle avait, elle remplit ses poches et sa musette de roubles et les distribua en dons et en aumônes. On raconte qu'elle ne répondait plus au nom de Xenia mais que seul le prénom de son chéri la faisait encore tressaillir.Bientôt, on la vit hanter les rues de la capitale, pieds nus  et sans logis, sale et echevelée, son bel uniforme chiffonné, déchiré et maculé des miasmes de ses nouveaux compagnons, les mendigots de la place Lénine (!), Xénia réussissait encore à aider plus pauvre qu'elle, plus nécessiteux, et priait à longueur de journées des louanges à Jésus..Distribuant les aumônes qu'on lui donnait, elle demaura en vie jusqu'en 1803, quand au bout de 45 ans de cette misère Dieu la rappella à lui.Elle fut, paraît-il beaucoup regrettée car, sur son passage, les enfants malades guérissaient, les chiens se taisaient, les grilles de loto gagnaient, les caisses des magasins se remplissaient, les bourreaux pleuraient, les belles mères embrassaient leur bru.. Sa renommé fut telle que même après sa mort, son nom bougeait les foules et on ne compte plus les miracles survenus sur sa tombe..Et là, pas besoin de boire de l'eau, une petite vodka et le tour est joué. !  

 

Napoléon et le soldat russe en bas à droite

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 09:00

Aujourd'hui Saint Gaston le visiteur

  L'histoire de Saint Gaston est celle d'un parcours professionnel plutôt exceptionnel.
    Né dans l'anonymat de la lointaine et sauvage gascogne, le petit Vaast, quitta très tôt la riche demeure familiale pour vivre en ermite dans une forêt voisine de Toul..Ce qui n'est pas la porte à côté.. (La crise d'adolescence sans doute..de nos jours, il se serait peut-être se refugié dans MSN ou l'héroîne, mais voilà, on n'avait pas encore domestiqué l'electricité) Donc voici Vaast / Gaston installé en Lorraine, cela se passait du temps de Clovis, le roi des Francs.Clovis en ce temps là était en train d'asseoir son autorité sur la constellation Franc en soumettant l'une après l'autre les tribus qui la composaient. Par ailleurs;  encore païen, et priant des dieux sympathiques comme Odin, Thor, Toutatis et autres forces de la nature, que l'on fêtait à grand renfort de cervoise et de côtelettes grillées,  il avait une épouse (Clotide) (déjà) chrétienne..

Donc, Clovis est en guerre, et, alors qu'il allait prendre une pâtée à tolbiac, se souvenant des paroles de son épouse, il invoqua Jésus, marchandant sa conversion contre la victoire..Aussitôt dit, aussitôt fait..et nous voilà déjà français..Donnant donnant..et je râle si ça va pas..Au retour de sa campagne victorieuse, Clovis rencontre Gaston qui lui donne un cours de cathéchisme chrétien entre deux beuveries, puis se fait baptiser avec ses lieutenants par Rémi à noel 496 . La suite fut pour Gaston une ascension régulière vers le paradis....Clovis le recommanda à Rémi qui le nomma évêque d'Arras.. Guérissant des aveugles et remettant des ruines debout, il vécut bien après la mort de clovis..essayant de moraliser la vie débauchée des héritiers du défunt roi et propageant pendant 40 ans la parole de dieu..c'est ainsi que 73 églises sont, paraît-il, sous son patronage en France..  

 On dit de lui qu'il finit sa vie en cohabitant avec une ourse qu'il avait apprivoisée et qui lui servit de ninin jusqu'en 540, date vers laquelle Dieu, posant un feu de Bengale sur sa maison, lui fit comprendre que l'heure de la retraite avait sonné.. Il accepta donc d'être rayé des cadres et se réorienta vers la sainteté..C'est ainsi que le petit Vaast solitaire devint Saint Gaston pour la postérité.Vous connaissez tous des Gastons..de lagaffe à celui du téléfon qui son.., et hélas pour lui ce prénom a pris une connotation farfelue et "gaffeuse", alors que la vie de vaast / gaston fut un modèle d'intégrité et de dévouement aux autres...J'ai retrouvé ces qualités de sensible robustesse, de sociabilité bon enfant chez un collègue devenu un ami lorsque j'ai travaillé à S L..

Gaston était serviable, parfois bougon, mais toujours prêt à aider.. Il faisait régulièrement les 500 km qui le séparaient de sa Savoie natale pour aller s'occuper de sa vieille maman restée là-bas.. Et, si vous jouez au tarot, peut-être l'avez vous rencontré..Il a été champion de France je ne sais plus quand, et participe tous les ans au championnat de France..et fait régulièrement des compétitions dans le Grand Est..
Salut Gaston..Porte toi bien !

 
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 06:49

Aujourd'hui Sainte Agathe

        Aujourd'hui , voici que nous arrive une sainte admirable, Agathe, patronne des nourrices..

 Histoire classique de cette jeune fille très très très belle, née dans une famille noble et convoitée sexuellement par un pas gentil garçon qui , la poursuivant de ses avances ne lui laissait aucun repos..Seulement voilà..Au lieu de laisser parler la nature et ses gonades, Agathe avait décidé de rester vierge et de consacrer sa vie à Jésus, qui lui n'avait plus de soucis hormonaux depuis longtemps..
Sachant que ça se passait en Sicile au 3ème siècle de notre ère, vous voyez arriver la suite, non ? Le brutal amoureux était, hélas pour Agathe, proconsul de Sicile, ce qui veut dire qu'il avait le bras aussi long que son envie. Cessant donc de poursuivre en vain ses avances, il décida d'avancer les poursuites..
Capturant la belle jeune fille sous un prétexte fallacieux, et pour en user sans avoir tout à lui apprendre, il lui fit faire un stage Pôle Emploi dans le célèbre bordel de la Mère Aphrosie, juste en dessous de l'Etna..Vous voyez la petite lampe rouge, à gauche juste après Fresche, c'est là.. Voici donc notre Agathe en formation continue..
Mais il y a parfois des échecs dans les reconversions, quelle que soit la qualité de l'enseignant, et notre belle Agathe pour qui  les mauvaises évaluations se succédaient,  restait réfractaire aux plaisirs de la chair..Le sus nommé proconsul devant son comportement digne d'une poèle Tefal (TM), se lassa..Et passa à autre chose..Là, dans l'histoire, il y a quelquechose qui m'échappe..Le bordel, passe encore comme préparation au mariage, mais ce qui suit est carrément décalé.. Le proconsul, n'ayant pu décider Agathe (dite de Catane) au mariage, la fit mettre en prison, prison où, forte de ses acquits enfin intégrés, elle dispensa en toute sainteté, le bonheur autour d'elle, surtout chez la gent masculine..Mais pour le proconsul..Niet de niet..  
   Enragé autant que déçu, cet homme aux moeurs délicieuses sortit enfin Agathe de sa geôle et lui offrit un bain de soleil topless.. Non, ne croyez pas que le bronzage était déjà à la mode du côté des plages siciliennes, ce gros dégueulasse lui dénuda la poitrine pour s'amuser avec .Mais, alors que tant d'hommes auraient couvert ces beaux seins de câlins, le proconsul les livra aux tenailles du bourreau.. (ça fait déjà mal quand on les mordille, imaginez la douleur de Sainte Agathe pendant son supplice, d'autant plus que le bourreau, d'après l'histoire, lui arracha tout et la laissa, sanglante et écorchée vive sur l'échafaud!). Heureusement, très heureusement pour elle, Sainte Agathe non seulement avait été anesthésiée par son dieu, mais en plus, Saint Pierre l'apôtre qui passait par là, lui guérit sans tarder ses horribles plaies..Y a pas à dire, elle avait su construire son réseau, Sainte Agathe.. Cependant, son martyre continua, car le bourreau n'étant ni fatigué, ni à 35 heures, la travailla tant et si bien qu'elle mourut..(On touche ici aux limites à la SAD..(souffrance assistée divinement).)
Mais Dieu n'était pas content et le fit savoir en secouant les plaques tectoniques
de la région, puis un an plus tard, comme bougie d'anniversaire, il alluma l'Etna
pour gazer les mallfrats du coin..Là, il rata son coup, parce-que des plus malins que lui qui ayant gardé la burka de Sainte Agathe, la placèrent sur le cratère
qui aussitôt s'éteignit !! Faut y croire je vous l'dit!

Depuis, Sainte Agathe est la patronne des nounous, des vulcanolgues
et des sismologues.

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS (clique sur la photo) - dans Vie des Saints
commenter cet article
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 00:00

Aujourd'hui, Sainte Véronique..

Celle qui essuya la face de Jésus ou comment une longue tradition de non représentation humaine des idoles s'est transformé en industrie papale...

  Le prénom Véronique que d'aucuns nous affirimeraient fabriqué à partir du latin "image vraie", ou, comme on disait au collège Jean Macé avec la miss Alary, notre prof de langues mortes : "vera icon

" (ce qui vous mène tout droit à vér / onik..fallait y penser..) serait une femme restée célèbre pour avoir essuyé le visage de Jésus et révélé "La Sainte Face" de Dieu au monde..
Toujours est il que Jésus qui mourut sur le golgotha quand son heure fut venue, se trouva fort dépourvu quand la sueur fut venue..Pas un seul morceau de drap ou d'oripeau pour moucher son nez et essuyer son front qu'il avait fort noble par ailleurs..Las, passant par là exprès parceque ex-souffrante d'hémorragies que lui guérit en un autre temps le christ, voici notre bérénice toute apitoyée et reconnaissante devant son Sauveur..Alors, bousculant les manants qui houspillaient les trois gredins -oui, je sais, l'un devait être innocent malgré sa garde à vue et sa fouille anale les bras menottés au radiateur-, bousculant les trois gredins disais-je, qui montaient par 50 degrés à l'ombre les pentes du gibet funeste, comme un pilier chargeant l'en-but adverse apparut véronique..(Chez les grecs, cette véronique là serait "bereniké"..(non, pas le béret Nike..mais une sorte de victoire sur le temps). Notons là que notre littérature dite classique, Bérénice eut plus de succés que Véronique..Cherchez bien dans vos petits hachette!) Véronique, (oui,je préfère définitivement le latin, question d'entraînement), réussit à accèder à son idole, et, avec son mouchoir qui heureusement pour nous n'était pas un kleenex, (TM) épongea avec tout son amour et sa compassion le visage ensanglanté et mangé de sueur de Jésus.Et c'est là que ça se corse comme disait Pasqua :Les molécules de ce mélange incertain de cellules spasmeuses, sanguines et sudoripares, marqua à jamais le linge.. Sacré Jésus..comme il avait les mains trop prises pour écrire, il avait trouvé là un excellent moyen de laisser un authographe. Aujourd'hui, plusieurs églises affirment détenir l'empreinte authentique qui, soit dit en passant- guérit moult et moult maladies et infirmités sur simple présentation (c'est pas de l'effet kisskool, ça ?) il serait même pris dans un des piliers de Saint Pierre à Rome..Pour Sainte Véronique, ce sera tout.. 
  Première photographe historique de l'Humanité croyante, ça méritait bien une béatification rapide..Moi,  je les préfère plus saignants, les saints, mais là, fallait faire avec..Cette Véronique là, elle me rappelle la nounou qui gardait mon fils Aug. dans son premier âge..Tous les matins, ils se tapaient entre 1h et 2h de télé dont le télé achat et autres conneries,parceque Véro dite "nonoche", faisait "son ménage..Et comme son petit mari plutôt dur de la feuilleétait lui aussi au régime bambin, le son de la Tv était loin du murmure du vent..Mais fallait faire avec..Y avait qu'elle de conventionnée au village, ce qui, au passage lui permettait de nousfaire payer plus cher que les autres parents.Sûr qu'elle l'a bien essuyé la face en sueur de mon compte en banque, la Véro! Fallait faire avec !! 

 Post Scriptum opost mortem ! "Allez, restons cool, dans 10 mois et demi c'est noel, Et puis, la pauvre Nonoche est au ciel, morte en juillet à l'aube de ses 50 ans.. trop de ménage peut être, ça me donne l'impression de faire du rab devant l'éternel.

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS (clique sur la photo) - dans Vie des Saints
commenter cet article

Profil

  • SULLIUS
  •   Peintre expressionniste régional qui ne demande qu'à devenir national avec un petit coup de main des amateurs....

        ATELIER et GALERIE dans un petit village de la verte Haute saône, en Franche-comté
  • Peintre expressionniste régional qui ne demande qu'à devenir national avec un petit coup de main des amateurs.... ATELIER et GALERIE dans un petit village de la verte Haute saône, en Franche-comté