Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 00:00

  Aujourd'hui, Sainte IA /YA ou Ives

Oyez oyez, commères et manants,l'histoire fabuleuse et pourtant véridique de la belle I-A, la vierge à la feuille de chou !! Et,comme le disent ses sujets dans la lointaine  irlande, sa contrée natale : "Roedd Sanctaidd Ia yn dywysoges Gwyddelig, chwaer of St ERC", I-A était princesse, chrétienne, vierge et dédiée à Jésus, tellement folle du cruxifié qu'il lui prit un beau matin de traverser la mer pour aller évangéliser les païens des Cornouailles...Notre princesse avait bien préparé son coup, 777 hommes plus deux saints ( fingar et piala) devaient partir avec elle  sur de fringantes barcasses aux voiles délavées par le sel, les embruns et les fientes des albatros que leurs ailes de géants empêchent de marcher mais pas de défèquer..(je meuble car la fin, qui arrive dans quelques mots est horrible.).Hélas, tous ces mâles missionnaires, désireux de ne pas s'encombrer d'une femelle, unique et vierge en plus, avancèrent leur départ de quelques heures, laissant la pauvre IA seule sur la grève pour le jour le plus long de sa vie..Scrutant la mer de ses yeux éblouis par le violent soleil irlandais (!), la princesse sentit les larmes lui monter aux paupières et, tombant à genoux sur le sable, se laissa aller à sa peine en priant Dieu de l'aider. Et c'est ainsi que, alors qu'elle était là le nez à ras des vagues qui venaient lècher sa mèche frontale, l'écume des jours fouettant ses seins qui, dans le petit matin frais tendaient son décolleté qu'elle avait toujours bien échancré à la mode du moment, alors qu'elle allait tout enlever et se jeter à l'eau pour nager jusqu'aux vaisseaux que le vent poussait là-bas à 25 noeuds et demi déjà, une feuille de chou vert, frisée comme le minou d'une métis, vint s'échouer contre ses pieds.Chatouillée par l'impact somme toute bien léger, la princesse, intriguée avisa condésamment l'écaille légumière et lui tint à peu près ce langage:" Tire toi de là, ordure !"  Mais rien n'est plus obstiné qu'une feuille de chou, surtout quand il s'agit de répandre une rumeuret qu'elle flotte comme un canard déchaîné..La feuille ne bougea, se contentant d'osciller dans la houle comme si elle opinait du chef..IA, agacée lui mit alors un coup d'ongle avec l'intention de percer sa peau grumeuleuse..Las !! à peine touchée, la feuille décupla de taille; rebelote et elle devint grosse comme une table,et jouant sur les vagues, semblait dire à la vierge..Monte moi, Monte moi!

Pas folle, IA embarqua sur le feuille de chou géante qui prenant aussitôt de la vitesse, la porta en 35 minutes (temps approximatif) de l'autre côté du détroit, bien avant la bande des 779 bras cassés dans leurs voiliers pourris..Pas rancunière, la vierge, toute mouillée encore d'eau de mer, les attendit sur la plage de Penwith en Cerniw et les envoya faire leur boulot dans la région.

Mais avant, pour commencer, ils lui construisirent une maison et bâtirent une chapelle à l'endroit où la sainte avait débarqué.On abrita le radeau végétal dans la crypte de l'édifice. Puis les moines s'égaillèrent par groupes de huit et la nouvelle religion s'étendit sur les cornouailles comme la peste sur Alexandrie..Ceci déplut fortement au roi du coin, le pourtant débonnaire Roi KO, qui, profitant de la solitude de la Sainte, s'empara d'elle et, après l'avoir donnée en pâture à ses sergents, la fit découper en morceaux et cuire en soupe avec sa feuille de chou dans un grand chaudron..

Sainte IA en mourut,Dieu occupé à sa sieste n'avait rien vu..

 

pour une histoire plus gaie, cliquez donc sur Saint Blaise, l'évêque en dessous 

 .  

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 22:22

Aujourd'hui, Saint Blaise..Quel Homme!  

    Je connais un Blaise..Mais c'est pas son prénom; juste son patronyme, on l'appellle philou parce-que c'est Philippe pour l'état civil..Ce qu'on peut être con des fois!

    On s'est vus a pas longtemps, aux 50 ans de Bardouille, un autre pote qui comme lui a bien surfé sur la vague naissante de l'informatique dans les années 80. A l'époque je glandais en AES à Besançon, mais eux avaient décidé de bosser et l'infop leur a ouvert ses portes. Le jour de l'anniversaire, philou, il déconnait avec une perruque non, parcequ'il avait froid, c'est juste parcequ'il avait mal à la gorge..parcequ'en plus d'avoir un oeil qui scie le bois et l'autre qui l'empile, philou a mal à la gorge..Mais ça tombe bien qu'il s'appelle Blaise.. 

     Car le premier Blaise qui fut saint- il y en eu d'autres du même nom, ce qui est habituel dans la cosmologie judéochrétienne-, avant de mourir, recommanda à ses fidéles et plus globalement au monde entier (good morning the world!) de le prier en cas de maux de gorge et autres désagréments + ou moins fâcheux des voies respiratoires.

L'ayant demandé à Dieu qui ne pouvait rien lui refuser au vu de son parcours professio-oecuménico-spirituel, on peut raisonnablement  penser que c'est le bon cheval dans la course à la guérison de ces maladies là..  

En effet, ce cher Blaise, pour ne plus avoir mal à la gorge avait choisi la solution finale : séparer la tête du tronc..
C'est moins prtatique pour faire descendre les inhalations dans les poumons, mais avec un peu d'entraînement et un entonnoir, si les yeux sont à la bonne hauteur pour contrôler, on peut même ingurgiter du sirop des vosges Cazé
    Comment  avait-il  fait pour en arriver là, tout raccourci de la tête ??..
C'est une longue histoire dont je vais vous narrer les grandes lignes :
Né en orient vers 250 près JC, ce qui le met en négatif chez les arabes-, ce fils de riche étudia la médecine et la philosophie -qui, mieux que la psycho, soigne l'âme et donc le coeur- et installa un cabinet prospère et renommé en Arménie, à Sébaste, sa ville natale..N'oubliant pas de prier à qui mieux mieux un Dieu qui à l'époque n'avait pas 6 milliards d'âmes à surveiller, et donc pouvait encore partager ses pouvoirs, Blaise faisait des miracles et, de très loin, hommes et bêtes venaient le trouver pour retrouver un corps en état de fonctionnement..Mais voilà, au début du 4ème siècle, les Romains commencèrent à se dire que les chrétiens prenaient trop de place, et, une petite campagne de nettoyage commença donc en Cappadoce..
    Hélas, dans le petit tas de ch'ni, poussé par le jet puissant du Karcher du gouverneur Agricola, il y avait notre Blaise..Amené en prison, torturé avec sans doute des cardes métalliques qui servaient à préparer la laine, Blaise n'adjura pas sa foi et, après plusieurs tentatives de l'occire qui s'étaient terminées par des guérisons miraculeuses, finit par mourir totalement quand on sépara sa tête de ses épaules d'un bon coup d'hache..(Je remarque là que les Romains persistent dans leur dysfonctionnement dès qu'il s'agit d'éliminer les saintes ou les saints..).
    D'après les chroniques, on peut prier Blaise quand on a une arête de poisson dans la gorge, car, en rejoignant la prison, il aurait guéri un enfant tout entruché par une arête, et aussi, tant que j'y pense; pour les maux de dents aussi..

 En gros toute la sphère ORL..Allez, les fumeurs, à genoux devant la crosse de Blaise!J'
oubliais, Blaise est le saint patron des troupeaux, des éleveurs de moutons, des préparateurs et vendeurs de laine, parce-que les intstruments de son martyre, décrits parfois comme des herses de fer ou des peignes de fer étaient plus vraisemblablement des cardes..Petit, j'en ai utilisé à la ferme des cardes ..

Je me souviens que régulèrement, notre mère démontait les matelas en laine,allait laver la laine au lavoir. Celle ci, une fois séchée, était cardée avec
ces peignes qui ressemblaient à un appareillage de 2 planches cloutées de 20X10 avec un manche, entre lesquelles on étirait la laine pour la nettoyer et lui redonner sa virginité première..Les pointes fines et acérées auraient effectivement fait un super outil de torture!


Pour finir, il est paraît-il de bon ton d'allumer une bougie le jour de la saint Blaise..
Allez, les fumeurs, à vos briquets!

 

 Et TOUJOuRS

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS (clique sur la photo) - dans Vie des Saints
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 06:31

  Théophane, le tonkin, brigid et l'ours
Aujourd'hui, juste deux trucs et encore, je sens bien que pas mal de données m'échappent.. 
Ce 2 février  regorge de trésors..
     Allez je commence par celle que j'ai pu oublier hier, à propos de laquelle  tout et son contraire ont été écrits ; je veux parler de Brigitte.Le prénom Brigitte viendrait de du Celte (encore nous) Brigid, déesse de la fertilité et de la purification (par le froid) des terres labourables.Brigitte, chez nos lointains ancêtres européens se fêtait le 1er février au cours d'une grosse fiesta à l'hydromel et à la cervoise, sans oublier les sangliers et le barde..Mais je laisse tomber brigitte, parce-que je l'ai retrouvée ailleurs, le 23 juillet.Qu'elles ne m'en veuillent pas les brigitte(s), on se retrouvera!
   Et, avant de passer à la suite, je voudrais aussi, vu que ce matin, la lumière m'éclaire, reprendre la première phrase du second paragraphe d'ELLA (qui avait visiblement perdu quelques mots au cours de son transfert entre mon cerveau organique et celui, bien plus siliceux  (qui rime avec vicieux), de mon computeur:
Voilà l'affaire.. il fallait lire :De nuit de noces, parlons en, et justement de celle qui unit au XIIème, Ella de Laycock  à son  mari Guillaume de Longespée pour la première fois.".. au lieu de "
De nuit de noces, parlons en justement, de celle qui unit au XIIème, Ella de Laycock  épouse de Guillaume Longespée pour la première fois".
Aujourd'hui, donc 2 février ; juste trois trucs :
1-Présentation de Jésus au Temple et purification de sa mère, cette chère Marie...

De ce rite palestinien de l'époque romaine, je ne sais rien..mais , de toute évidence, il était de bon ton d'emmener les nouveau nés au temple..est ce là quon lui coupait le
prépuce du zizi sexuel des garçons ??.. quant à purifier la mère, ça rejoint peut -être une autre tradition précitée, celle de Brigid..
2-     J'ai aussi Saint Théophane sur mon calendrier (celui des artistes qui peignent avec la bouche et le pied).
Des Théophanes, y'en a aussi pas mal.. Faut chercher pour trouver celui qui a été choisi pour faire les crèpes:
Le bon,   c'est saint Jean Théophane Vénard, dit "le veinard".
    Né le 21 novembre 1829, dans les deux sèvres, il quitta un jour les vaches de l'exploitation familiale pour aller missionner au Tonkin..Mais, la tonkikki, la tonkinoise, c'était pas encore un hit  à l'époque..et..il finit Martyr, à la façon du dentifrice dans un fond de tube : les potentats locaux lui ayant trouvé pour dernière demeure un tout petit F1 de 60cm X 60 X 60 dans lequel, plié en 4, il répèta dans la langue locale : "Y a d'la joie,..bonjour, bonjour, les hirondelles!"..pendant 60 jours..Tant et si bien qu'il finit par lasser et que sa tête fut séparée de son corps le 2 février 1861 à hanoï..(on pourrait faire ça à Obistro ??) En récompense, il fut canonisé par J.Paul 2 en 88
3-Le 2 février, c'est aussi la Chandeleur..
   On a tout dit ou presque sur cette fête des lumières récupèrée par l'Eglise catholique au 5ème siècle et qui révèle aujourd'hui la lumière de Jésus rayonnant sur le monde..Cherchez, vous trouverez..
   En gros, nos ancêtres étaient comme nous; au bout de trois mois d'hiver, ils en avaient marre du froid, de la neige, de se coucher comme des poules et se lever comme des artistes de music-hall..
Alors, en Février, ils regardaient les ours.Non, ce n'est pas une blague:ils regardaient les ours..
Du moins ceux qu'ils n'avaient pas zigouillés pour en faire du baume du Saint Bernard..Donc, regardant les ours, ils savaient s'ils fallait se pendre ou affûter la charrue, car si l'ours sortait d'hibernation, l'hiver était mort, mais s'il sortait juste pour un pissou et retour dodo, l'hiver reprenait de plus belle. Cependant, quoi que fasse le bel animal, nos ancêtres, toujours à l'affût d'une distraction faisaient la chouille, vous m'avez compris..soit pour oublier le froid, soit pour célèbrer le chaud à venir.D'où cette fête de la Chandeleur où, paraît il on liquidait l'excédent de farine et de victuailles amassées pour l'hiver.(Il y a même une fête de l'ours dans les pyrenées ..les hommes déguisés en ours courent les rues et essayent de trousser autant qu'ils le peuvent les gazelles du coin...Il y a aussi, tout près, en Franche comté, du côté de Chateau chalons une survivance paîenne de la fête des lumières...On y fait une retraite au flambeau et un grand feu...j'ai vu ça sur Arte)
Pour les crèpes, j'ai pas grand chose à dire.Moi, je les fait à partir de la recette de françois, mon pote philosophe..et c'est mon fils E.qui prépare la pâte..c'est son truc..
Aussi, je vous mets un lien vers Wifkipédia, ça m'évitera de plagier..
http://fr.wikipedia.org/wiki/Chandeleur
bonnes crèpes..

ET TOUJOURS l'ARTICLE DE D. D. 
('faut cliquer sur l'image) 
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS (clique sur la photo) - dans Vie des Saints
commenter cet article
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 07:07

 

Aujourd'hui Sainte Felicité et sainte Perpétue..

On va rester en afrique depuis l'Egypte pour amortir le voyage..Et puis l'Egypte, ça craint un max, alors,  si on allait faire un tour dans un pays plus calme, la Tunisie..ça vous dit..C'est parti direction

Carthage, belle ville devenue romaine après la victoire des ritals à l'issue des guerres puniques..Là, on va trouver deux saintes pas banales parce que l'une est esclave et enceinte jusqu'aux yeux et l'autre est patricienne (de famille riche et noble) et toute jeune maman de son premier bébé..Elles font partie de la communauté chrétienne dAfrique du Nord déjà très forte sur le littoral sud de la Méditerranée (Eh oui, tout change..) en ce début de troisième siècle  où commencent sous l'empereur Sévère des persécutions anti-chrétiennes..

(Feraient bien de se méfier les chrétiens d'aujourd'hui -enfin, ceux qui restent-, si les barbus prennent le pouvoir comme en Perse, ils ont intéreêt à se planquer!- Comme disait l'autre, "Bis Repetita!".)

Revenons à nos saintes..

D'après sa légende, on connaît le début de la fin de l'histoire de Vivia Perpetua parce-qu'elle aurait écrit ses derniers jours à son père qui aurait gardé par la suite la mémoire vive de ses derniers jours.. Félicité, elle ne savait pas écrire, elle était esclave.

Ce que raconte l'histoire de ces toutes jeunes femmes c'est qu'elles furent raflées avec d'autres chrétiens de Catthage et jetées en prison en attendant jugement et exécution d'une éventuelle peine.

Vivia Peretua raconte qu'elle ne céda jamais à son père qui essaya tout pour la sortir de prison, préférant rester en tôle avec ses coreligionnaires au nom de Dieu, Félicité elle, enceinte de 8 mois et quelques, priait Dieu pour que la naissance intervienne avant leur dernier show au cirque..

Puis le jour J arriva, on sortit de leurs cellules puantes les chrétiens et ils furent amenés sur le forum où on leur demanda de sacrifier aux dieux et d'abandonner leur religion à la con..

Tous refusèrent, et furent condamnés aux bêtes!

En attendant de passer au cirque, ils se mirent tous à prier pour que la naissance attendue par Felicité intervienne avant terme..Et ça marcha.. Une jolie petite fillotte, noire comme sa mère, naquit en vagissant, pas du tout éblouie par la lumière vu que leur cachot n'avait pas de fenêtres..L'enfant fut donné à une matrone et on ne parla plus d'elle.

Pendant ce temps là, Vivia Perpetua à qui on avait laissé son fillot de trois mois, sentit que le lait n'arrivait plus aux tétons de ses seins gonflés d'amour..Voyant là le signe que sa fin était proche, elle fit confier l'enfant à une cousine...

Nos deux saintes étaient maintenant en règle avec la vie, elles pouvaient mourir..

Aussi, quand le samedi d'après on les conduisit au cirque, c'est en chantant des psaumes, le sourire aux lèvres qu'elle foulèrent le sable de l'arène avec leurs compagnons.

Nos carthaginois avaient de l'imagination et un bestiaire sauvage presque à portée de la main, ce fut donc une vraie arche de noé qui s'acharna sur le groupe..

Félicité et Vivia Perpetua furent livrés à un buffle aux longues cornes qui leur cassa quelques membres mais le peuple ayant eu pitié d'elles demanda leur retrait du spectacle quand elles ne tinrent plus debout.. Ce ne fut pas le cas de leurs compagnons, assaillis par des phacochères, des hyènes, un ours, des léopards; et bien sur les buffles.. 

Malgré tous ces assauts, ces déchirures, ces morsures, ces coups de cornes et de dents, nos chrétiens restaient vivants, et même, pour Viva Perpetua, coquette, car on raconte que , ramenant les pans de sa robe déchirée, elle réussit à cacher sa pudeur aux voyeurs lubriques des gradins!

Le lendemain, on les ramena en première partie du spectacle du dimanche et on les égorgea tous comme des moutons un jour d'aïd el kebir.. 

 

 

 

 

  Et aussi Sainte ELLA

http://sullius.over-blog.com/article--ella-seigneur-quel-truc--44055287.html

 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 07:07

Aujourd'hui, Saint Cyr d'Alexandrie et Saint Jean d'Edesse

 Nous voilà repartis au début du IV siècle,avec ces deux là, à Alexandrie d'Egypte, là où coule le Nil et voguent les felouques..

Ce saint Cyr là était un médecin chrétien renommé qui obtenait des guérisons plutôt étonnantes pour l'époque en se servant de prières.En fait, tout ce qu'il demandait à ses patients, c'était une bouteille de gnole, un jambon, une douzaine d'oeufs de canes du Nil, un gigot de crocodile, mais jamais d'argent. Par contre, ils devaient adhérer au parti du cruxifié. Adhésion = Guérison leur disait-il..(ça me rappelle un cégétiste qui disait ça aux salariés qu'il défendait devant les Prud'hommes).

Dénoncé comme tant d'autres au moment des purges dioclétiennes, notre toubib réussit à prendre la fuite à dos de chameau, et traversant la Mer Rouge, il se retrouva bien vite chez les Arabes aujourd'hui saoudiens, le temps d'apprendre le métier de moine et d'acquérir à nouveau et bien vite une renommée internationale par les guérisons miraculeuses qu'il accomplissait à l'insu de son plein gré, juste par un signe de croix!Puis, apprenant que les Romains s'étaient calmés, il retourna en Egypte parceque la soupe y était meilleure.C'est là qu'il rencontra Saint Jean D'Edesse, soldat romain converti qui le suivait à la trace depuis de longs mois pôur devenir son disciple. Jeannot d'Edesse devint bien vite aussi bon que son maître et les miracles par la force de leur nombre, devinrent banalités, ce qui ne les empêcha pas de multiplier les adeptes..Nos deux saints étaient plutôt heureux de la tournure que prenait leur bussiness religieux quand ils apprirent que dans la ville  voisine de Canople, bizarrement dédiée à Artémis le dieu guérisseur, le gouverneur venait d'arrêter quatre chrétiennes, Athanasie et ses trois fillottes; vierges de naissance répondant au doux nom de Eudoxie, Théodote et Théoctiste, avec l'intention perverse de jouer avec parcequ'elles s'étaient vouées à Jésus.

Que pensez vous que firent nos deux couillons ??

Grimpant sur leur bourricot le plus rapide, les voilà partis trouver le gouverneur pour faire relâcher ces femelles imprudentes. Pour le Romain, c'était tout bénef ! il en avait maintenant 6 au lieu de 4, des joujous pour ses bourreaux.

La suite fut effroyable pour nos deux inconscients..Torturés jusqu'à ce que leur mère ne les reconnaisse plus, ils furent décapités en premier avec Athanasie à laquelle on avait fait passer le goût du pain. Quant aux trois vierges,elles ne le restèrent pas longtemps et quand les légionnaires en eurent fini avec elles, on les décapita aussi, tant leur état leur avait enlevé toute valeur marchande, irrécupérables même pour la moins exigeante des maquerelles de Canope..

 

 si vous l'voulez bien !
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 07:40

Aujourd'hui Saint Metras d'Alexandrie.

Qu'on appelle aussi Saint Metran le politain. Metras était un vieil homme quand les trompettes de la renommée lui défoncèrent les tympans..Le premier millénaire était tout jeune encore quand il fut pris dans la tornade (blanche) du nettoyage anti-chrétien dans l'Empire romain de l'empereur Dece. Il habitait Alexandrie d'Egypte où florissait une communauté chrétienne et il était très pratiquant et très croyant.. Il fut donc vite repèré par les brigades religieuses des adeptes de Jupiter at autres pensionnaires du panthéon romain..Arrêté avec plusieurs proches (dont ste Appoline) par une bande de jeunes cons bourrés de vin du nil et de chit libanais, il fut emmené de force avec les autres sur la grand place d'alexandrie où ils devaient abjurer leur croyance..

Autant vous dire qu'il ne serait pas saint s'il était retourné adorer Vénus et Bacchus..Comme les autres, il refusa..Alors, comme c'était le plus vieux, on ne le fit pas souffrir trop longtemps..La jeunesse alexandrine se défoula sur lui en lui plantant gentiment des morceaux de bambous taillés (ceux pour les minis brochettes orientales!) sous les ongles, dans les oreilles, dans les yeux, et le nez, et les fesses, et le reste..Puis lui affligèrent une bonne bastonnade et pour finir, l'attachant tout nu à quatre piquets couché sur le dos, ces jeunes branleurs le tuèrent à coups de pierres..

Il a bien mérité son auréole celui-ci, non?

Il y a aussi quelqu'un d'autre le 30 janvier, c'est  Ste Martine.. mais, pour ceux qui suivent, je l'ai déjà martyrisée en 2010.. Ah, ça vous dit de voir..

Juste un bout et après allez y voir, en 2010 !

 

..............................................."Présentée à l'empereur du moment...elle est invitée à renoncer à Jésus et à prier les idoles précédemment citées.
 Las..Elle y mit tellement de mauvaise volonté, épuisant tour à tout quelques dizaines de bourreaux qui n'en pouvaient plus de :
-la frapper à coups de poings
-l'écorcher avec des ongles en fer
-l'attacher à 4 pieux et la fouetter
-verser de l'huile bouillante sur ses plaies (serait-elle la patronne de la fondue bourguignonne?)
-la déchirer avec des peignes de fer (pour en faire du Soulages ?)
-la jeter à un lion qui lui trouva si mauvais goût avec l'huile rance jetée sur son corps qu'il la dédaigna.............

 .ETC..ETC

 http://sullius.over-blog.com/article-30-janvier-martine-patronne-des-marxistes-vivent-les-martines--43917642.html

 

 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 00:00

Aujourd'hui, Saint Savinien de Troyes

Prenez un grec errant, une religion d'amour, des méchants Romains, des gentils gaulois, des phéniciens sympas, deux régions viticoles, deux pays épicuriens, mélangez le tout et voici Savinien..

Bon, je vois bien que ça pas vous suffire, faut développer, Sullius..

Je sais..Je sais..

Savinien est né Grec, dans l'île de Samos, mère du vin du même nom que l'on donne même aux nouveau-nés quand le lait de chèvre vient à manquer..C'est que arriva à Savinien et, tout petit déjà, il lui fallait sa dose quotidienne de ce petit vin que l'on servait aux offices du dimanche pour que Dieu -qui est une fine gueule- fasse semblant de le transformer en "Sang du Christ", la bonne blague..Vous le verriez boire du sang, le père Draculandreou ?

Donc voilà notre Savignonet bien peinard au milieu de ses vignes de Samos, bien copain avec le curé qui lui apprend les Evangiles, lui lit la bible et lui montre ses images saintes dans le secret du confessionnal quand, à l'aube de 19 ans, les Romains redébarquent sur l'île avec comme idée de déporter les chrétiens vers des lieux plus propices à leur épanouissement martyrologique..

Savinien se barre comme il le peut en se cachant dans la cale d'une barcasse qui fait route vers Massilia..Débarqué en Gaule, sec comme comme un coucou parce qu'il n'a rien mangé pendant 12 jours, le beau Grec est pris d'affection par un gras gaulois de Troyes, une vraie andouille, venu faire là du commerce de pinard..Coup de bol pour Savinien, qui en trois jours retrouve sa vigueur pour le bonheur de son protecteur, et  qui repartant vers le nord, l'emmène avec lui..,

Savinien arrive donc là haut, en Champagne où déjà coule le vin,même s'il n'est pas encore mousseux. Se fâchant avec son protecteur dont le goupillon zardent lui brûle un peu trop les entrailles, il rejoint bientôt Saint Patrocle (lien) qui le baptise et l'envoye évangéliser un petit coin de la montagne de Reims.

Mais les méchants Romains sont là aussi, et les persécutions anti chrétiennes viennent de reprendre de plus belle sous le gouvernement du démon Aurélien..Savinien est attrapé par une patrouille alors qu'il prêche à Rilly.Mais comme c'est un tout bon, il réussit à convertir 5 de ses gardiens qui essayent d'intercéder sa grâce auprès du centurion de service..Pour cette charitable commission, on leur coupe le cou..Reste Savinien, attaché à un poteau au milieu du campement, seul et priant Dieu de lui garder une couchette de première classe pour le prochain vol de nuit vers le paradis..

Il n'a pas  à attendre longtemps, notre saint. Dès le lendemain, il est attaché, tout nu à une croix de saint andré et fouetté le temps nécessaire pour qu'il n'ait plus un cm2 de peau intacte sur le corps..Pour parfaire le tableau, on lui brule les cheveux en lui enduisant tête de poix enflammée..Voilà Savinien en Rouge et Noir..Mais ça ne suffit pas au centurion, plus stendhalien que la moyenne..Faisant détacher le supplicié, il le fait amener sur la place de Rilly et, devant les villageois rassemblés, Savinien est décapité..Sa tête roule quelque part, on ne sait où, enterrée au hasard avec le reste du corps..On a perdu Savinien pour quelque temps..Quelques décennies plus tard, une riche aveugle guidée par un enfant depuis son Ecosse natale arriva dans le village champenois et s'arrêta pile au niveau du corps oublié...Faisant creuser le sol, elle mit à jour les restes intacts du saint qui, se levant la tête dans une main, lui effleura les yeux de l'autre, lui rendit la vue et mourut pour de bon!

La noble dame, reconnaissante l'enterra et  fit bâtir une chapelle pour abriter son tombeau. 

C'est y pas beau ?? 

Et puis, comme on est gentil dans le 70, je vous remets Saint Gildas en lien, que je commis en 2010

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 08:20
Aujourd'hui, Saint EpHren, " La Harpe du Saint Esprit"
On voit bien, rien qu'à sa tête de caucasien qu'il vient d'Anatolie orientale, le bougre d'homme, et effectivement aujourd'hui on dirait de lui qu'il est Turc, alors qu'il devint vite de nulle part quand son père le chassa du foyer familial parce qu'il s'adonnait à la nouvelle religion, celle des juifs qui n'en n'étaient plus; alors qu'en fait il ne s'adonnait pas vraiment, c'était juste pour lui un prétexte pour draguer la jolie Rosina, la fille du boucher qui savait comme personne préparer les saucisses de mouton et les alouettes sans tête, et qui accompagnait toujours son frère, le grand Lazarus, celui qui adorait faire la sieste au soleil pendant que sa soeurette leur lisait l'évangile en jouant de la harpe..Mais tout ça, c'est le passé d'Ephren..Chassé de chez lui, il trouve refuge près de l'évêque de Nisibe qui le baptise, le forme et l'ordonne diacre.
Une fois curé et bien au fait des Saintes écritures, Ephren ouvre une école religieuse et cathéchèse à tout va jusqu'à ce que les Perses viennent en voisins prendre ce qui était bon dans la province..Ephren ne supportant pas le Perse déménage à Edesse, plus loin vers l'ouest, un comté qui deviendra célèbre au temps des Croisades médiévales..
A Edesse, il devient vite très connu et son école théologique ne désemplit pas. Motivé par son succés, Ephren sort souvent de ses murs pour aller prêcher en place publique, et, se souvenant de l'émotion que produisaient en lui les lectures musicales de Rosina, il prit un jour une Harpe pour accompagner ses prêches..Ce fut un triomphe tel qu'il ne la quitta plus, sa cithare, et se mit à composer moult et moult cantiques et autres psaumes à la gloire de Dieu..
On raconte de lui que jusqu'à sa mort, il allait,"le dimanche et jours de fête, se tenant au milieu des vierges et accompagnant  leurs chants d'amour de son bel instrument".
 EDESSE, Plus tard, du temps de mes ancêtres!

 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 12:00

Aujourd'hui, Saint Jean-Marie Muzei (+ 1887)

Je vais vous conter une histoire africaine et bien noire pour vous réchauffer après notre visite des sablières gelées de la haute saône où flottent les cadavres des suicidés..On va parler d'une autre sorte de suicides, celle qui est admise par l'Eglise -et d'autres églises- au nom de Dieu, les martyres de martyrs !

Il était une fois dans l'Ouganda  du XIXème, un  roi très très méchant qui appelait Mwanga..L'Ouganda, après des siècles de sauvagerie, de cannabalisme et d'adoration des idoles toutes plus lubriques les unes que les autres, avait  reçu la bonne parole par la bouche de missionnaires européens zèlés qui substituérent partiellement l'enseignement de Jésus  à ces   antiques traditions. Après quelques décennies de prêchi-prêcha, le christianisme parvint péniblement à faire souche  sous l'Equateur, et on assista à des auto-dafés d'idoles visant à expurger le diable du continent noir..Mais le diable essaya quand même de résister et prit possession du Vilain Mwanga; roi d'Ouganda.

Mwanga aimait beaucoup les jeunes garçons, surtout ceux qui avaient encore les fesses imberbes et c'était là son moindre défaut. Pour en avoir sous la main quand une envie de sodomie le prenait sans avoir à courir partout, il avait même créé dans son palais une petite "école " de jeunes garçons qu'il appelait ses pages..

En même temps, il avait décidé de virer Jésus de l'Ouganda et avait commencé une persécution des chrétiens efficace et sanglante, bien conseillé en cela par ses sorciers habiles dans l'art du sacrifice humain. Voilà donc le tableau..Un pays redevenu paîen et sauvage, un souverain dépravé, des chrétiens exterminés..mais où sont nos saints ?.

Les voici...Ce que n'avait pas prévu le méchant souverain, c'était que ses pages allaient se faire convertir par un plus grand, leur responsable qui, les instruisant dans la parole de Jésus, leur montra le caractère inique et contre nature du royal pédophile..Ils refusèrent donc de se laisser enfiler et de participer aux gâteries collectives du patron au nom de leur foi chrétienne!

Y auraient pas dû, car lui, le bougre, n'avait pas envie de changer de jeux.. 

Il fit saisir les jeunes garçons et  dresser un grand bûcher pour les intimider, et leur faire abjurer leur religion.Comme ils refusèrent, on leur brûla juste les pieds espèrant un retour à la raison de la part de ces écervelés..Mais rien n'y fit..Alors, on les mit par 6 enroulés dans des nattes de roseaux et on les jeta dans le brasier ardent dans lequel leurs dernières prières partirent vers le ciel portées par les flammes comme un vol de colombes..Hélas, notre saint du jour ne connut pas le sort de ses potes..Il s’appelait Jean-Marie.JM en avit tellement marre d'être obligé de se cacher,  qu'il avait décidé de mourir pour sa foi...Ce qu'il fit en allant dire ses 4 vérités au roi Mwanga..Mais, nul ne le revit plus jamais, car le 27 janvier 1887, Mwanga le fit décapiter et jeter dans un étang, gardant la tête et le foie du saint pour son guépard apprivoisé...

 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 07:15

Sainte Angèle..tiens, il gèle !
Eh oui, elle était facile, celle là !Mais c'est vrai que ce matin, dans mon petit coin de Haute-Saône, il a bien gelé cette nuit...Mais, on n'est pas à Meteo-France, il nous faut revenir à Angèle..
Du grec eggelos, le messager, on y reconnaît le mot Ange..Mais, vous en connaissez beaucoup des vrais anges, vous ? Sainte Angèle se serait appelée Angèle de Foligno; puis, se retrouvant veuve et sans enfants à 18 ans, elle choisit, elle aussi comme tant d'autres, le service de Dieu..aurait eu une vie mystique intense avec une ligne directe avec la Sainte Trinité.Voilà pour le servcice divin, maintenant voici une tranche de vie campagnarde.. Une Angèle, j'en ai connu une dans mon village..
De son nom de jeune fille peu se souviennent, vu qu'elle s'était mariée jeune au
Jacky Chev. et qu'ensemble, ils avaient conçu du mieux qu'ils le purent une fille plutôt réussie si l'on compare le résultat à la somme improbable de leurs deux génomes..
Ils l'appellèrent Véronique, qui, d'IME en IMPRO, et en CAT, vit aujourd'hui  en foyer protégé avec une beau garçon aux moustaches de gendarme qui lui rend bien son QI..Je les croise parfois dans les rues de Vesoul, poussant un landau dans lequel gésit leur bienheureuse progéniture..Je reviens à mon Angèle; la grand-mère de ces tout petits...
Elle n'avait pas la vie facile avec son Jacky, tant qu'à la fin, elle finit par le quitter et divorcer..Il faut dire que Jacky était un radin économe..Très radin, avare au possible, Picsou, à côté est un apprenti !.Il était ouvrier paysan comme ça se faisait encore dans les années 70,et partageait son temps entre la sablière où il recevait un salaire et la petite ferme familiale où il s'occupait de bêtes "à viande" qu'il vendait tous les ans
 au maquignon de Conflans, celui qui n'avait pas besoin de savoir lire pour compter les billets! (c'était Le Colomban, pour les intimes !)
Chez Jacky et Angèle, on comptait les sous et on lmles entassait sans y toucher et, d'après les voisins,il ne sortait de cette maison que la fumée..Un mien cousin qui acheta la maison à la mort de Jacky découvrit une salle de  bains dans laquelle n'arrivait que l'eau froide! NotreJacky roulait toujours en tracteur dans le village, en seconde, à la vitesse d'un âne qui reste sur place..
Il avait un renault D30 ou D22, je sais plus qu'il conduisait au pas pour ne pas user le fuel..Il est mort il y a une bonne seizème d'années, le Jacky.. Oh, pas de vieillesse :
Après une disparition mystérieuse, pendant laquelle,on le chercha partout, on le retrouva enfin à l'automne, flottant et tout gonflé sur un des étangs qui se forment dans les sablières quand on a extrait tout le sable.Il était remonté là, au bout de plusieurs semaines, quand la légereté des gaz de putréfaction avait compensé le poids des pierres qu'il avait entassé dans ses poches de veste pour couler bien au fond de l'eau froide et boueuse..Il avait été radin, même sur les poids des pierres..justice divine ??

 C'est pas gai, je sais bien,mais un suicide peut-il être gai ??
Au moins, il ne s'est pas jeté contre un camion sans tuer quelqu'un d'autre.Oui, j'en connais un qui l'a fait, je vous le conterai en temps utile, c'était un mien collègue dégoûté des gosses et de la hierarchie académique..mais, chut !!!

vacxhement belle

 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article

Profil

  • SULLIUS
  •   Peintre expressionniste régional qui ne demande qu'à devenir national avec un petit coup de main des amateurs....

        ATELIER et GALERIE dans un petit village de la verte Haute saône, en Franche-comté
  • Peintre expressionniste régional qui ne demande qu'à devenir national avec un petit coup de main des amateurs.... ATELIER et GALERIE dans un petit village de la verte Haute saône, en Franche-comté