Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 07:07
Aujourd'hui Sainte Viviane
 Ou "Bibiane" prononcé à la marocaine.
Elle est la reine du deux décembre, celle qu'a su prier Bonaparte pour devenir Napoléon et Napoléon pour l'emporter à Austerliz..Imité quelques décennies plus tard par son neveu, le barbichu qui aimait les trains et l'eau de Plombières tant et tant qu'il fit un jour arrêter son convoi sur le chemin du retour pour soulager un besoin naturel au lieu-dit baptisé (!) depuis  "Le Clerjus". (légende locale dans le 88 !).
Bibiane n'a jamais pris le train et jamais rien, même le train ne lui passa dessus et c'est là toute son histoire..ça risque d'être un peu lourd comme récit, prenez une tisane bien arrosée de marc de noa, ça aidera..
Bibiane était née dans une famille de chrétiens romains dont les persécutions du IV éme siècle n'avaient laissés vivants que deux membres, elle et sa jeune soeur Demetria après une lente dégradation du statut social des parents ex-citoyens romains dégradés au rang d'esclaves abvant d'être trucidés pour leur religion de sorciers ! (Elle faisait des miracles, ce qui est suspect, vous croyez pas ?).
On était sous le règne de l'Empereur Julien dit l'Apostat parcequ'il avait renié le christianisme pour l'ancien panthéon plus marrant..
Après avoir décimé leurfamille, les autorités romaines s'en prient aux deux soeurs dans le but odieux de les faire renoncer à à Jésus..Elles furent emmenées de chez elles et dépouillées de leurs dernières richesses et autres titres de propriété au profit de voisins très compréhensifs avec les miliciens, et on les engeôla dans un cul de basse fosse sans nourriture ni soins..
Elles restèrent là dans des conditions effroyables jusqu'à ce qu'elle ne ressemblent plus qu'à deux peignes sales, et c'est deux squelettes ambulants qui sortirent de là quelques mois plus tard..
Pour les pousser à renier Jésus, on leur présenta tout ce qui leur avait manqué pendant leur détention :
des bains chauds et parfumés, de la nourriture fine, des boissons fraîches que jamais elles ne s'abaissèrent à accepter..Mieux encore... Démétria mourut très vite pour ne pas se laisser tenter,abandonnant la pauvre Bibiane seule face à ses tortionnaires..
Bibiane était la plus jolie et, bien qu'elle ressemblait plus  alors à un de ces anorexiques porte-manteaux qui défilent sur les podiums de mode parisienne, elle avait gardé tous ses appâts de jeune fille en fleurs..
L'affreux Apronien, Préfet de Rome, remarqua cette beauté malgré la souffrance qui la défigurait et la confia à une mère maquerelle très compétente dans le quartier des casernes où elle jouait à la louve dans son lupanar.
Lavée, pouponnée, habillée de jaune et toute mignonne dans ses spartiates rouges, Bibiane fut donc amenée dans sa nouvelle demeure dans laquelle Apronien lui rendit visite, espèrant bien être le premier client de la belle enfant. 
 
 
 
 
 
   
 
 

 

 

 

Mais Bibiane, fidèle à ses principes se refusa à lui comme à tous les autres, lui balançant même un coup de genou bien placé dans les koukougnettes qui le laissa pantelant un moment et violent pour la suite..

Sortant Bibiane de son bordel en la traînant par les cheveux, il la fit attacher sur une croix de Saint André et la livra au bourreau. Son agonie fut longue et douloureuse car  Apronien avait choisi pour elle le fouet plombé de la légion romaine et, chaque coup porté avec force arrachait à son corps déjà décharné  le peu de muscles qui restaient.

 Son supplice se termina dans une mare de sang au milieu d'un cercle de voyeurs qui reculaient à mesure que les morceaux de corps giclaient..

Elle finit par mourir quand un coup maladroit, s'enroulant autour de son cou lui brisa la nuque..

C'était en 363..Son corps fut paraît il jeté dans le caniveau pour y être emmené par les bêtes selon la coutume de l'époque, mais, au bout de deux jours, il était toujours là..Ce fut le curé du quartier qui prit soin de ses restes et les inhuma près de ceux de sa mère et de sa soeur..

 Prions donc pour Bibiane qui n'a jamais pris le train..

 

 

 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 09:09
  Aujourd'hui, SAINT ELOI
On le chante bien souvent encore avec son compère royal, celui qui mettait ses braies à l'envers.. Compagnons de beuverie, que nenni, Eloi était d'après sa légende, honnête, franc et sans flagonnerie (devrait animer une formation pour notre personnel politique, ce brave homme!) et n'était auprès de DaAgobert que lorsque celui ci avait besoin d'un bon conseil.
Et pourtant rien ne destinait le petit agriculteur limousin qui apprit le métier d'orfèvre sur le tas dans une fabrique de monnaies à être le confident d'un roi franc. Mais l'honnêteté etait alors une denrée indispensable pour atteindre le sommet de la hierarchie, et Eloi en avait plus que la moyenne.. Après son apprentissage, il est à la tête de la succursale marseillaise de la Trésorererie Royale et s'y fait remarquer en dépensant son argent pour acheter et libérer tous les esclaves qu'il peut.En contact avec le pouvoir royal, lorsqu'il est sollicité pour fabriquer un trône d'or pour le roi Clotaire, il en fait deux avec le même poids d'or, refusant d'être payé..Cecoup de maitre lui vaut d'être nommé Orfèvre Royal  et il entre ainsi dans la maison du successeur de Clotaire, ce Bon Roi Dagobert.Toujors orfèvre, on lui doit la réalisations de belles pèces d'ornement pour les tombes des saintes Geneviève et Colombe, saints Germain, Severin,Martin, et Denis, et la création de nombreux objets liturgiques pour la nouvelle cathédrale de Saint Denis..
Puis Dagobert meurt. Eloi, se sentant libéré de ses obligation royales change de vie et s'engage à fond dans ce qui le travaillait depuis très très longtemps, la propagation active de la parole de jésus..Il faut dire qu'il s'y était entrainé en donnant aux pauvres, en libérant les esclaves, en transformant sa maison en couvent, en, faisant bâtir des abbayes, mais ce n'était pas encore assez pour lui..
Il se trouve un petit séminaire sympa et au bout d'un an, il est déjà curé de campagne.
Mais son passé l'accompagne et sa célébrité est telle qu'il se retrouve bien vite évêque des Flandres avec la charge d'évangéliser les ch'tis et les Bataves, rien que ça ! Il est théoriquequent basé à Noyon mais c'est dans toute moitié est du royaume franc qu'il bourlingue au nom de Jésus et c'est quelque part par là, en route vers Cahors qu'il meurt à 71 ans le 1er décembre 659..
 
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 07:07

  

Aujourd'hui, Saint André.

                        Il était compagnon de Jésus de Nazareth.xOn lui doit la vulgarisation de la croix

de Saint André celle qui ressemble furieusement à un X..

Non pas que cet apôtre était maçon ou charpentier, puisque c'est dans le renforcement des bâtiments fissurés qu'on utilise souvent ces croix de fer reliées entre elles par de grandes tiges filetées, non,  ça n'a rien à voir avec ça..

André, comme son frère Simon était pêcheur sur le lac de Tibériade, là où l'on pêche des tibéris, sortes de poissons de vase peu ragoûtants qui se plaisent malgré tout dans le luxe et la volupté et se reroduisent dans les méandres des listes électorales.

André connut d'abord Jean Baptiste, le baptiseur. De la même génération, ils étaient potes et plutôt très souvent ensemble; aussi un petit matin, quand dans ses rougeurs  d'enfantement, l'aube se leva sur le Sinaï, JB, trempant le corps musclé du Nazaréen dans les eaux fraîches du Jourdain s'exclama  " Le voici le Messie", André qui était déjà là n'écouta que son coeur et suivit Jésus dès qu'il sortit de l'eau.

Par la suite, on raconte qu'il lui amena son frère Simon-Pierre et qu'ils suivirent Jésus jusqu'à la fin de son parcours terrestre, faisant partie des premiers apôtres de la Nouvelle Foi.

Par la suite, son destin fut celui des autres compagnons de Jésus..Après la mort dee celui-ci, ils partirent chacun en mission pour évangéliser le monde et ses alentours proches..André partit vers le Nord Ouest, quelque part vers l'ancienne Yougoslavie que les Romains appelaient Moesia où il propagea la parole de Dieu avant de redescendre vers le nord de la péninsule hellène. C'est là, dans le pays des Achéens , à Patras que, patratras, il finit par aller rejoindre son mentor et gourou..

Attrapé par les Romains qui dominaient alors le pourtour méditerranéen, jugé et condamné pour propagation d'idées subversives et dissémination d'armes de destruction massive il eut malgré tout le temps de léguer ses archives à Wikileaks qui en fera bon usage, c'est sur ! (Logo de WikiLeaks).

 Encore un petit mot sur sa fin, je sais que vous l'attendez..André fut mis en cachot quelques semaines le temps de lui donner la dysentrie et des poux; puis, traîné au soleil de fin d'après-midi un samedi de 67 après JC, il fut violemment fouetté puis attaché tout pantelant à deux madriers assemblés en X, puis à nouveau fouetté jusqu'au sang et il mourut comme ça, à petit feu sur sa croix même pas chrétienne.. .

La Mesie (moesia) en vert pâleAncient balkans 4thcentury.png
Dans la tradition, André est le communicateur, l'intermédiaire, le passeur de parole, l'interprète..Certains voient donc dans le X de son supplice l'intersection de deux chemins, d'une demande et d'une réponse; et même, dans ce croisement des bonheurs
, les 4 sources / fleuves du paradis.
C'est oublier l'intimité tiéde et fortement sensible de cet autre point de rencontre largement utilisé dans les films dont la croix de saint André
 tient lieu d 'index. 

 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 06:06

http://www.dailymotion.com/video/x83vte_generique-saturnin-ortf-ricet-barri_shortfilms

Aujourd'hui Saint Saturnin

Il serait venu directement de Palestine, envoyé par Saint Pierre lui-même vers la très paîenne Gaule celtique mais il décida de s'arrêter à Toulouse où le vin de messe était bon. Puis, il partit vers les pyrénnées et évangélisa un bon coin de territoire avant de revenir  dans la ville rose, alerté par les chrétiens qui sentaient revenir à la surface les dieux de la rome antique..

Saturnin, j'allais oublier, s'était paré du titre d'évêque de Toulouse depuis quelques années déjà et c'était son diocèse, même s'il était parti évangéliser les campagnes..

De retour en ville, il trouva une population non chrétienne en plein désarroi car les oracles ne fonctionnaient plus..Ni le sang de poule, ni les tripes de chèvres, ni le vol des oiseaux ne révèlaient plus leurs secrets divinatoires..Imaginez les ordinateurs de météo france en panne, ou même ceux de la Sofres dans le même cas, et vous aurez une idée de la détresse des toulousains !

Saturnin arrive donc dans ce barnum et essaye d'y comprendre quelque chose..

Manque de bol pour lui, il dut passer au capitole avec deux de ses assistants pour rejoindre son église alors que c'était justement là que les païens sacrifiaient à leurs dieux..Saturnin arriva même au beau milieu de la cérémonie de l'ultime chance : les Toulousains, décidés à retrouver l'oreille de leurs dieux allaient sacrifier un beau taureau sur l'autel de Jupiter quand ses pas le menèrent là..

Reconnu par la foule, il fut attrapé avec ses deux diacres et traîné à côté de l'animal consacré.. Ses deux aides furent promptement décapités et on répândit leur sang en l'honneur de Vénus et d'Appolon..Saturnin, frappé, traîné, bousculé, à moitié lapidé, fut épargné le temps de réfléchir à quelquechose d'innovant pour plaire aux Dieux..

Le taureau, attaché à son piquet mais excité par l'agitation ambiante frottait la terre de ses cornes et une bave mousseuse sortait de sa gueule à la langue râpeuse..

De qui vint l'idée ?? Comme toujours dans ces cas là, on ne sait jamais, mais notre évêque se retrouva bientôt mis au sol, les chevilles attachées à une corde que l'on passa à l'encolure du monstre..

La suite, ce fut une calvacade effrénée de l'étrange équipage qui dévala la colline du capitole jusque dans la plaine, Saturnin se fracassant sur les rochers dans un long chemin de souffrance et de sang..

 

On ne retrouva jamais son cerveau et le reste tenait dans une charmotte.. il faut dire que le taureau était en pleine forme..et que Saturnin n'était qu'un homme !

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 07:07
Paissij
 
Aujourd'hui Saint Païssij
Qui le connaît ?? Levez le doigt  SVP, pas tous à la fois !!
........................ Clipart image main doigt hautmoi ! moi !
C'est bien mon petit Ivan, allez raconte !
 
"" Païssij  (Velitchkovskij)  était ce qu'on appelle un  Staretz dans l'église orthodoxe russe , c'est à dire, l'aîné d'un monastère orthodoxe où il est à la fois conseiller et enseignant, un peu le doyen de nos facs..
Il était né en 1722 et tout jeune il entra dans les ordres et devint rapîdement moine en Ukraine, son pays natal, errant de lieu en lieu pendant une dizaine d'années, pour émigrer finalement au monastère du mont Athos. Là, se retirant du monde des hommes, il vécut en ermite interné pendant 4 ans puis un jour, il sut que le moment était venu de sortir à la lumière. Dès lors,son rayonnement fut tel qu'il eut bientôt assez d'élèves pour rendre jaloux un instituteur campagnard du   XIXème en Haute-Saône, et un beau matin, il partit vers le nord est avec ses disciples, dans l'actuelle Roumanie, appelée poétiquement alors Moldovalachie..
 Il s'établit là pendant les trente et quelques années qui lui restaient à vivre sur terre, et, avec ses disciples et les nombreux élèves qu'il forma à la pratique de la foi, il fonda de nombreux établissements religieux jusqu'en Moldavie dans lesquels le pauvre, le malade, le nécessiteux, la veuve et l'orphelin était toujours accueillis. 
Il mourut après une vie bien remplie le 15 novembre 1794 à Neamts en Roumanie."
 
Merci mon petit Ivan, je te mets un 18  à l'oral..pour un 20  il te faudra encore travailler la diction et la conduite de la langue..
 
 
  
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 10:10
Aujourd'hui, Saint Virgile dit Virgile de Salzbourg
Il est mort heureux en 784 dans la Carinthie autrichienne, autre pays de la bière que celui qui le vit naître quelques décennies auparavant..Car Virgile (ou Fergal en gaélique) est un de ces missionnaires chrétiens et errants que l'Irlande nous envoya  dès le VIIéme siécle sur les pas de Saint Colomban, ce grand pourfendeur de démons qui bâtit l'abbaye de luxeuil..
Fergal partit un jour de l'Irlande pour aller faire ses Pâques à Jérusalem..
 
Il partit  longtemps à l'avance parce-qu'il y allait à pied et , une fois le channel passé, il fit déjà une grande pause dans l'Aisne, au monastère de Quercy où il rencontra Pépin le Bref, le petit papa du Grand Charles qui lui donna la gestion de la paroisse de Salzbourg..
Arrivé en Carinthie, il s'acclimata très très bien, prenant ses petites habitudes chez Spaten, la petite brasserie de la Hochstrasse, au 39, dont la terrasse ensoleillée lui donnait des avant-goûts de pâradis.
  
Il en avait bien besoin de ces moments de détente contemplative qui lui ramolissaient le cerveau et laissaient aller au diable le stress de sa vie d'évêque, notre Fergal, car il en avait de soucis..
Des soucis qui faillirent bien l'envoyer au ciel plusq tôt que prévu, et avec un joli petit feu de fagots sous sa robe du dimanche !
Fergal avait étudié l'astronomie et il avait vu du pays, plus en tout cas que les bouseux des montagnes autrichiennes, et, lorsqu'il se laissait aller à partager ses visions du monde, il choquait fortement son auditoire:
Figurez vous qu'il disait que la terrre était sûrement ronde et que de l'autre côté, il y avait sûrement des gens comme nous, d'autres créatures de Dieu auxquelles il faudrait bien aller un jour porter l'evangile !!
 Il disait même, le bougre d'hérétique, que quelque part dans les étoiles, il devait y avoir des planètes habitées d'êtres qui pourraient bien avoir aussi été crés par Dieu..
Après tout, qui peut le plus peut le moins..
Et si Dieu s'était servi de la Terre comme brouillon avant de réaliser son chef d'oeuvre ailleurs dans l'univers ??
Cependant ses élucubrations furent jugées comme telles par le pape de l'époque et Fergal l'Irlandais fut laissé tranquille dans son échevêché jusqu'à son décès le 27 novembre 784..
 
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 07:07

Aujourd'hui, Saint Nikon le Métanoiète  

 

 

Pour tous les historiens, Nikonos était grec et son surnom signifiait  "celui qui convertit". Non pas qu'il était trader en devises, mais son dada, son credo, sa raison de vivre c'était de convaincre les païens de se convertir, surtout ceux qui habitaient au fin fond de la garrigue et qui ne vivaient qu'avec des chèvres  à longueur d'année. Son idée, à Nikonos, c'était qu'en acceptant de reconnaître nos fautes au regard de l'Evangile, tout était possible dans ce bas monde et plus encore dans le monde d'en haut ! Il faut dire qu'il en avait vu des images, le Nikon..

Né en arménie, il avait commencé sa vie de fonctionnaire de Dieu comme Ermite dans les montagnes caucasiennes, puis Dieu l'envoya en Crète. On était vers 978 et les grecs venaient à peine de bouter les sarrazins de cette terre anciennement chrétienne et qui le redevenait à nouveau. Mais, Maintenant, il fallait reprendre en main ces populations habituées à se tourner vers la mecque et qui avaient oublié le son des cloches au profit de l'appel des muezzins. Nikonos était l'homme de la situation et il répondit présent à l'appel de Jésus, ramenant à des moeurs chrétiennes ces gardiens de troupeaux tout encore imprégnés du mythe de minos et vivant dans le souvenir  des belles frisées aux seins nus qui peuplaient les palais antiques..

Avec un zéle évangélique hors du commun, notre métanoiète fit donc merveille en Crète puis gagna le continent et le Péloponèse  où il appela  les pècheurs à la repentance jusqu'à sa mort en 998 à Sparte dans le monastère qu'il avait fondé!

 

voilà pour Nikonos..

Je voulais aussi vous parler de l'inventeur du chemin de croix qu'on peut aussi fêter ce 26 novembre.. C'est Saint Léonard de Port-Maurice, qui a rejoint son maître en 1754..

J'aime bien sa tête je la trouve très sympa avec quelquechose de mâle et de contemplatif qui me rappelle quelqu'un!!

 



Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 08:00
Aujourd'hui, Sainte Catherine d'Alexandrie  
Vierge et martyre au début du IV ème siècle..Rien de nouveau sous le soleil d'Egypte en ce 25 novembre plus près de la doudoune inuït que du short hawaïen..Faut vous dire qu'  Elle était la plus belle des filles d'Alexandrie, la très célèbre Catherine, descendante du roi Kostos, le plus balaise des rois de l'antiquité, plus fort que Le Minotaure, plus fort que Goliath, plus Fort que tout ce que vous pouvez imaginer!
Il paraît qu'elle fut demandée en mariage par l'empereur Maxence, un païen de premier ordre et qu'elle refusa ce mariage car elle se réservait pour Jésus, ou au pire pour un chrétien de son coin, mais pas avec ce pourceau adorateur de Pan et de Bacchus !   Mais voilà, le pourceau avait le bras long, le membre viril et la vengeance subtile..
La belle, la très belle Catherine d'Alexandrie fut amenée en place publique, et sur une estrade qui eut mieux sied à un concours de miss, elle fut totalement deshabillée. Puis,  attachée face vers le ciel à quatre petits poteaux d'acacia poli, elle attendit en priant que le bourreau prenne une sorte de petit semoir dont les trous étaient remplacés par des pointes acérées. Là, alors qu'elle souriait aux anges, il promena l'engin sur son corps parfait jusqu'à ce qu'il ressemble à la macro du visage d'un ado acnéïque..
Catherine en souffrit atrocement et en perdit la vie, mais sans renoncer à sa foi.
C'est pour ça qu'elle est sainte..Qui peut le plus peut le moins !
Ce qui est surprenant c'est la suite de son histoire..
Pendant des siècles et même des millénaires, cette vierge qui n'avait  jamais connu le loup fut invoquée par les filles qui ne trouvaient pas de mari.  Ce culte allant même dans certaines églises parisiennes jusqu'à l'exposition de sa statue tous les 25 novembre. A cette occasion, les jeunes femmes se groupaient autour, et la plus âgée mettait sur la tête de la sainte une coiffe de lin blanc pour attirer le mari idéal  ou le bitteur de service..!.

Puis la tradition s'élargit à toutes celles qui n'étaient mariées à 25 ans et qui, pour se faire remarquer, coiffent le chapeau le plus extravagant possible, reprenant dans son décor  les attributs du métier de la belle.

En Franche Comté, à Vesoul, cette tradition est toujours cultivée avec entrain et on assiste même au concours des Catherinettes, juste après la course de cochons dans les rues de la ville. C'est alors une population vésulienne qui triple ce jour là , reprenant la tradition de la grosse foire commerciale du Moyen âge. Une foire d'autant plus foire , que c'était traditionnellement à la Sainte Catherine que les métayers payaient leurs erwan à la ste catherinepropriétaires..Des versements d'argent qui ne se faisaient jamais sans boire un coup et non sans ramener un petit cochon qu'on allait engraisser pour le printemps! !   ( Mon père me contait que son grand père revenait bourré comme un coin de la SC, ramené au petit matin par un cheval qui n'avait pas bu  et qui, tirant la charette du dimanche retrouvait tioujours l'écurie !)

     Aujourd'hui, les pâtissiers fabriquent de petits cochons en pain d'épice  sur lequel on écrit le nom du chéri avec du sucre, avec en prime, un sifflet de buis dans les fesses en souvenir du passé agricole de cette foire plutôt bordélique aujourd'hui..!!    

   

 

      

 La Sainte Catherine à Vesoul

 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 00:00

 

Aujourd'hui Saint Chrysogone

 

Les âmes sensibles me reprocheront une fois de plus ma cruauté, mais vous le savez, je ne peux pas faire de saints sans leur  casser quelquechose..

Maintenant, commençons..Il y eut un temps où, quand on était en prison, on ne mangeait que ce qu'on pouvait payer..C'est encore comme ça au Guatemala ou dans d'autres pays soi-disant sous developpés mais qui ont tout compris de la justice, pas comme les nôtres !!(http://daniel.duranton.over-blog.com/article-karachigate-van-ruymbeck-villepin-millon-sarkozy-leotard-balladur-jup-etc-61547112.html).

Chrysogonios l'avait bien compris, Lui qui vivait à Aquilée, ville romaine sur l'Adriatique du temps de Dioclétien. Emigré grec, avec sa gueule de métèque, de juif errant et de branleur, il avait séduit toutes les bourgeoises désoeuvrées de la cité, en leur proposant des après-midis "Tupeuxvoir", pendant lesquels il leur révélait l'existence du Vrai Dieu, celui qui va du frigo au micro-ondes et qui supporte jusqu'à 85 degrés celsius.

Dans ce groupe, Chrysogonios avait une groupie particulièrement active, une belle quadra bien conservée mais délaissée par son mari piqué par le démon de midi..Anastasia, c'était son nom, se prit d'affection pour le vagabond priant et, quand il fut embastillé pour ses opinions religieuses, elle fit tout ce qu'elle put pour adoucir sa captivité..

Pendant deux ans, elle s'occupa de ses repas tellement bien que le saint homme dut changer de toge pour une plus grande..

Mais, un jour, le ciel leur tomba sur la tête..Finies les petites séances de tendresses au parloir de la prison, finis les petits mots d'amour glissés entre deux figues, finies les rêveries érotiques de la bellle Anastasie et du saint homme..

Belzébuth prit Dioclétien par les oreilles et l'engueula : "n'oublie pas que tu me dois 50000 chrétiens, réveille toi ! Au boulot !"

Dioclétien prit ce qu'il avait sous la main : les gars qui squattaient ses prisons dont notre Chrysonogios du jour!!

Tiré de sa geôle, on lui demanda de sacrifier aux idoles romaines, ce qu'il refusa, se permettant même d'insulter le panthéon de ses bourreaux.. Fallait pas Chrys, Fallait pas !

Cette réponse à la con lui valut un châtiment à la con :

Sa tête fut séparée de son tronc et on jeta le tout dans l'Adriatique pour engraisser les sardines.

Anastasia en mourut de chagrin et Dieu y gagna un saint

.

 

Voir la carte administrative←Aquilée est tout au bord de la mer, là haut vers la frontière slovène 


Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 00:00
Aujourd'hui, Saint Sisinus le miraculé.
    Ou comment pratiquer l'équitation quand on n'a jamais monté que le son de sa voix.. Sisinus était évêque à Kysikos, (ou Cysique in french) dans ces années troublées où les Romains nettoyaient périodiquement les églises à la façon d'Hercule dans les écuries d'Augias, le gros krado.
Sisinus se trouva du fait de sa position à la tête de la région sus-nommée en première ligne dans les persécutions; mais, est-ce l'usure du temps, la lassitude ou le ramolissement des moeurs, sa torture / exécution fut un monument de banalité :
Sysynus fut attaché par les poignets derrière deux étalons fougueux qui l'emmenèrent en ballade pour lui faire passer le goût de l'ostie..Chassés vers la montagne, avec une poignée de ronces sous la queue (de cheval), les deux bestiaux galopèrent assez longtemps pour que le triste équipage échappe au regard des tortionnaires..
Ce petit coup du sort suffit à Dieu pour mettre sur la route des bêtes une jument grecque en chaleur dont les phéromones endiablantes stoppèrent aussi sec leur course échevelée.. Sisinus, tout cassé, tout sanglant, tout déchiré, se traîna alors jusqu'à l'arrière train irrité des équidés et retira comme il put les touffes épineuses qui irritaient leurs troufignons..
L'un des deux, que l'on appelait le "Joli Sauteur", se tourna alors vers lui, s'adressa au saint :
"Sisinus, te voilà libre..Malgré tes souffrances, tu as soulagé moins souffrant que toi, sois en remercié!"  
Puis, après avoir rongé ses liens, il l'invita, en se mettant à genoux, à monter sur sa croupe.. Sur son nouvel ami, Sisinus revint vers la ville où l'attendaient cachés dans un petit ravin verdoyant quelques ouailles qui le soignèrent et le remirent d'aplomb.
Quelque temps après, réhabilité par Constantin, il aurait joué un rôle actif dans le développement de  la chrétienté dans cette jolie province de l'Hellespont aujourd'hui terre musulmane.
 
 

   

   

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article

Profil

  • SULLIUS
  •   Peintre expressionniste régional qui ne demande qu'à devenir national avec un petit coup de main des amateurs....

        ATELIER et GALERIE dans un petit village de la verte Haute saône, en Franche-comté
  • Peintre expressionniste régional qui ne demande qu'à devenir national avec un petit coup de main des amateurs.... ATELIER et GALERIE dans un petit village de la verte Haute saône, en Franche-comté