Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 07:55
Aujourd'hui, Saint Charles Borromée
Charles Borromée"Pour éclairer, la chandelle doit se consumer" 
 fut la devise du défunt Charles, archevêque de Milan dans le seconde moitié du 16ème siècle.
 Né fils de riche, de très riche, dans l'Italie de la Renaissance, le petit Borromée se voit offrir pour ses 22 ans une place de cardinal de l'église catholique romaine avec les menus revenus y afférant..(en gros d'après les spécialistes 150 kg d'or en écus/an !).
Donc Notre Charlie vit dans l'abondance, l'insoucience et le bling-bling qui conviennent bien à ses vingt ans, d'autant plus que, resté laïc, on ne lui demande que peu d'efforts  versant religion!
Mais, doucement, tout doucement, les responsabilités de sa charge l'envahissent insidieusement et il prend goût à la diplomatie et s'interresse aux chose de l'église, notamment lors du concile de Trente. Aussi, quand son frère aîné meurt et qu'il devrait prendre sa succession à la tête du clan familial, il lâche tout et demande à devenir prêtre. Travaillant sans relâche à approfondir sa formation religieuse, Borromé se fait vite remarquer par son zéle, son sens du devoir et la profondeur de ses convictions religieuses, tant et si bien,  qu'au bout de quelques années, il est nommé archevêque de Milan. Là, il  consacre beaucoup de temps à ouvrir des séminaires pour former le maximum de curés pour quadriller encore mieux le pays..
Vivant pauvrement, il parcours son échevêché pour y rencontrer les petits et les humbles, et lors de la Grande peste de 1576, c'est tout naturellement qu'il est en première ligne sur le front de la bataille contre les microbes.. 
Charles Borromée meurt en 1584, consumé comme une chandelle dont il ne reste que la fumée..
 
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 08:08
Aujourdhui, Saint Martin de Porres
Un saint d'amérique latine, bâtard dune esclave noire et d'un(noble) espagnol, quelque part dans le Pérou post conquista du 17ème siècle, voilà notre Martin..Un brun, comme ils disent là bas, café au lait, métis, fruit du pèché et pourtant si beau dans sa peau caramel..
Maman était esclave..Oh, pas une esclave sexuelle comme l'étaient les noires razziées par les arabes musulmans en Afrique du Nord et déportées vers les harems d'Arabie, mais une travailleuse agricole, payée en nourriture et à coups de triques, soit, mais libre de se reproduire avec qui elle voulait, même avec un noir, ce qui ne lui aurait été impossible chez les Arabes vu qu'ils castraient les rares types qu'ils attrapaient.. Si libido incontrôlable, coupe les couilles, dit le proverbe mahométant . (Abab /Abib, signifiant Esclave(s) sert encore  à désigner les "nègres"chez ces gens là..)
Mais la maman de Martin était tellement bien gaulée que son castillan de maître lui demandait des heures supplémentaires, en échange de quelques douceurs..Et c'est ainsi qu'elle se retrouva grosse comme Marie, mais elle, elle savait de qui la bougresse!
Et Martin vint au monde pour un long chemin vers la reconnaissance..Pas facile d'être un bâtard dans le Pérou colonial, et encore moins un bâtard métissé..
Son père, jamais ne le reconnut, et sa mère garda longtemps le secret sur ses origines génétiques jusqu'à ce qu'elle lui lâche le morceau sur son lit de mort..En attendant, Martin,rejeté de tous trouvait le réconfort chez les derniers des derniers, les pauvres, lépreux, syphilitiques, scrofuleux, etc et avec lesquels il partageait sa maigre pitance. Puis, à 22 ans, il part pour Lima et entre chez les dominicains comme infirmier laïc. Il soigne tout, les hommes, les femmes, les indigènes, les chiens, les chats, les porcs, chevaux, vaches et couvées; il se fait même le spécialiste de la toux du dindon qui décimait les basse-cours des autochtones et réduisait à néant leur menu de Noël. Priant la plus grande partie de la nuit, il part très souvent en vrille dans des rêves exatiques qui font venir dans son dortoir les moines héberlués et qui sont rapportés à l'extérieur..Martin voit sa célébrité grandir et bientôt, les gens ne viennent plus que pour lui au couvent des dominicains de Lima dont la cour est pleine en permanence de dindons tousseurs. Martin était devenu un saint de son vivant pour les indios de Lima et les domincains se frottaient les mains devant son succès, et puis un jour, il mourut.
Lui, le fils d'esclave était monté au ciel retrouver une autre sainte du jour que je ne voulais pas rater..La belle Itte.
Itte, jolie princesse des montagnes alpines vivait un grand amour avec son petit mari jusqu'à ce qu'il la balance dans les douves du château depuis la plus haute fenêtre du donjon au prétexte fallacieux qu'elle couchait avec son palefrenier.Sûr que s'empaler sur le pal du palfrenier ne lui aurait pas déplu, vu que son butor de mari passait son temps à la chasse à la gueuse, mais Itte était chrétienne jusqu'au fond du vagin et réservait ses fluides intimes à celui avec lequel le chapelain l'avait mariée.
A moitié brisée, elle sortit comme elle put à demi-morte des douves envasées et disparut miraculeusement dans la nuit et dans la forêt par la même occasion. Décidée à ne plus se laisser approcher par un mâle de son espèce, elle se planqua au plus profond des bois et vécut là comme une vraie ermite, priant Dieu entre deux soupes d'orties et des bouts de pain que lui apportaient parfois le petit Poucet et ses soeurs.
Hélas, au bout de 17 ans, son mari la retrouva au détour d'une chasse au sanglier et la ramena à la civilisation..
Pas longtemps toutefois, parce-que dès qu'il tourna le dos, elle se cloîtra dans un monastère proche et y mourut vers 1169.
Priez donc pour Itte, la miraculée !




Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 08:08

Aujourd'hui, Fête des défunts

 On la doit à Saint Odilon, le cinquième abbé de Cluny décédé en 1048.. Bizarrement, en rance, c'est le premier de novembre qui nous voit envahir les cimetières, les bras chargés en fleurs en plastique made in PRC, vendues dans les GIFI. On le joue mal ce coup, car si le deux était férié comme le premier, on aurait deux jours de libres pour penser à nos défunts et à tous les saints qui eux aussi le sont.. On le joue mal aussi à acheter toutes ces cochonneries fabriquées en Chine "populaire" dont l'importation massive  assèche lentement mais sûrement les eaux de moins vives de la production industrielle française.. Oui, je sais que les chrysanthèmes vendus chez nous viennent tous en camion frigo de Hollande et même de plus loin, Kenya, je crois", et que c'est la mondialisation, mouvement inéluctable de recherche du profit.. Mais à ce rythme, on y sera bientôt tous morts, et le deux novembre, ce sera la fête nationale de la France..

C'est bête, j'étais tout guilleret ce matin en tapant mon titre, je me disais que j'allais un peu déconner et me voilà tout triste !

Allez, je me reprends, je vais vous trouver une vierge qu'on aurait pu triturer puis trucider d'une horrible façon..  

Ah, voici qu'apparaît une sainte galloise..Yerridah !!.Yerridah !!

Elle s'appelait Wenefride..un prénom somme toute composé de deux petits bouts signifiant en gros, la vallée froide..

Elle était si froide, la gonzelle qu'à 24 ans, un âge canonique pour le VIIème siècle, elle n'avait pas encore connu le loup et se gardait entière pour Jésus qui devait après sa mort,l'initier aux choses de l"'amour, elle en était certaine..car Dieu est Amour..Seulement voilà, Caradoc, son voisin chaud comme de la braise de sapin, un jour lui tint à peu près ce discours : "Tes parents sont à l'église, reste à genoux comme tu pries,  je m'occupe de tout". Et il lui sauta dessus, arrachant ses vêtements à coups de dague et cherchant entre les cuisses de la demoiselle le fourreau ardent où placer ses banderilles..

Mais Wennefride était comme une anguille, d'autant plus que nue de la tête aux pieds, elle offrait moins de prises à Cardadoc, et se tortillant sous le ruffiaud, elle parvint à s'enfuir et courut jusqu'à l'église.

Mais Cardadoc, remontant ses braies qui tirebouchonnaient sur ses chevilles poilues, la rattrapa par les cheveux au seuil de la Maison de Dieu, et de rage, alors que sortaient en troupeau les paroissiens du lieu, il plongea son glaive dans le corps de Wenefride...

A l'endroit du meurtre jaillit une fontaine d'eau toujours froide et l'on donna à la ville qui naquit autour, le joly nom de Holy-Well (en anglais)le ruisseau de velorcey -2, mais c'est plus joli en gallois : Treffinon, la fontaine de la sainte !

C'est beau, non ??

Dans mon petit village, au bas de la rue des canes, quelques semaines près un (petit )tremblement de terre, comme on en en souvent dans nos régions sous-vosgiennes, est sortie au coin de la maison Lamiri, une source fraîche comme holy-well, mais sans vierge consacrée.. Diabolique, non ?

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 08:02

Aujourd'hui, tous les Saints

Et aussi saintes Cyrienne et Julienne  

..Parce-que seul  Dieu  semble connaître le nom et le pédigree de tous les saints et que lui seul est infaillible, Boniface IV, un Pape pas bête, eut l'idée de leur élever un monument au cas où on en oublierait un dans nos prières.. Les voilà donc tous regroupés là dans le vieux Panthéon de Rome, squattant sans vergogne la demeure des habitants de l'olympe..(L'ascenseur social existait encore à cette époque révolue et laminée par les effets soixante-huitards du collège unique et des 80%  d'une génération au bac, même pour des morts..)

  Aujourd'hui, nos saints ne pourraient espérer qu'une église de banlieue en béton et verre mort  perdue au milieu des grands ensembles architecturaux déments des années 60 au lieu des vestiges d'un empire décadent mais qui tenaient encore debout au VII ème siècle !..

 

Donc, notre pape installe les saints au Panthéon et l'habitude est prise d'aller y prier tous ceux qui n'ont pas les honneurs du calendrier..puis, l'idée,reprise à l'église syrienne par Boniface, se montre vite insuffisante et on se met d'accord pour garder un jour dans l'année une petite case pour tous ces "fils et filles adoptifs de la grâce de Dieu" dont le nombre ne cesse de croître  alors que la pluprt meurent vierges et sans descendance ! 

Voilà l'histoire.. Ailleurs, on y parle du pape Grégoire plutôt que Boniface, mais celui-ci fera l'affaire..

Quant à la date du premier novembre, pourquoi pas? 

Ce ne sont pas Cyrienne et Julienne, les deux frangines martyres qui vont s'en plaindre, encore que..Baladées toutes nues sur un âne dans les rues de Tarse  parcequ'elles voulaient rester vierges pour servir Jésus, si elles sont montées comme ça au paradis, se retrouver  à poil devant tous les saints mâles du coin doit les gêner sérieusement !

 

  

 

 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 07:59
 
  Aujourd'hui, Saint Quentin
 Ce saint picard était né à Rome  est aurait été le 5ème enfant d'un sénateur nommé Zénon. Devenu aujourd'hui le saint patron du Vermandois, patrie historique du peuple gaulois des Viromanduens, il a bien failli être oublié sans l'intervention miraculeuse de sainte Eusébie, l'aveugle qui y voyait plus clair que beaucoup..
Quitinius part de Rome on ne sait pourquoi et se retrouve à Amiens vers la seconde moitié du troisième siècle, dans une Gaule largement colonisée par les Romains.. Il est chrétien et, avec le futur Saint lucien et 10 autres compagnons, il prêche dans tout le pays des Viromanduens avec une telle ardeur que son zéle se fait remarquer lors des nettoyages religieux de cette période du Bas Empire..
Arrêté par le gouverneur Rictiovarius à Amiens,, il subit la torture habituelle  mais ne renonce pas à sa foi malgré l'étendue du savoir faire de ses bourreaux.de guerree lasse, Rictiovarius décide de le transférer à Reims où d'autres compétences sont susceptibles d'atteindre l'objectif..
Et les voilà partis en cortège, car Quentin n'est pas seul.. Chargé de chaînes, il réussit à toutefois à s'échapper au niveau de la capitale des viromanduens, Augusta Viromanduorum. Dieu lui fila un petit coup de main, car il resta invisible quelques heures suffisantes pour lui permettre de reprendre ses prêches enflammés contre le panthéon romain. La suite fut moins glorieuse.. repris par les Romains, il est de nouveau torturé et cette fois, on lui coupe le cou pour être sûr qu'il reste en place.. Et son corps et sa tête, plus bons à rien, sont jetés danns les marais de la Somme ! 
Exit Quintinius ! Alea jacta est !  Acta est fabulata ! 
Mais voilà t-y pas qu'une bonne cinquantaine d'années passent et que passe aussi par là, dans ces marais infestés de chimères, la belle Eusébie, chrétienne, dévote et aveugle de son état..Saisie par la main de Dieu, elle est alors guidée vers le lieu où furent jetés les restes du futur saint Quentin..Effet conservateur de la boue du marais, ou momification dûe à l'acidité de la tourbe, on ne sait, mais, devant Eusébie toute ébahie surgissent le corps et la tête souriante de Quintinius apparemment intacts.
 Eusébie ramasse le tout, remonte dans son char et reprend la route, décidée à enterrer les restes selon le rite chrétien et le plus près possible d'une église de Vermanduorum..
Par la suite,  Elle fait enterrer ce qui reste du saint, non sans prélever sa main pour en faire une jolie relique, et, autour du tombeau, fait bâtir une chapelle..
Ceci fait, Dieu lui redonne la vue, ce qui n'est pas donné à tout le monde..
 
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 08:08
Aujourd'hui Sainte Bienvenue
Elle était italienne, la belle Maeva et ne s'aimait pas..Rejet du corps si classique chez les adolescentes en poussée d'hormones que Bienvenue Bojani poussa à l'extrême en se serrant le ventre avec une grosse corde de chanvre qu'elle tendait en tournant un bâtonnnet de buis dedans, un peu comme l'étranglement à l'espagnole.
Elle serrait si fort qu'au fil du temps, en plus de l'anorexie qui lui creusait les flancs, des lésions internes la plongeaient dans dans des abîmes de souffrance..Et, sur son corps appraissaient des hémaztomes virant aux couleurs de l'arc-en ciel..Heureusement, elle avait Dieu dans sa poche utérale..Dieu qui lui donnait un joli petit sourire au milieu de ses grimaces de douleur, Dieu qui , par son intermédiaire guérissait miraculeusement les scrofumleux, les lépreux, les tousseux, les boiteux et tous ces mots malades de se finir en eux juste en prononçant un pâté et un ovaire. Grâce à ses miracles, Bienvenue Bojani attira les foules dans ce frioul qui l'avait vu naître et qui garda dans sa terre son corps supplicié qui finit par pourrir vivant en 1292.
Ah, si elle connu le grand Marcel de Tanger, sûr qu'elle ne serait pas donné à Jésus, ni suicidée à petit feu, la bienvenue bojani !
 
Lui, le chéri de ces dames avec ses cheveux gominés, son petit chapeau et ses pompes blanches et noires, si mignon dans son costume à rayures, il fut décapité devant ses soldats en 298 car il refusait de faire son boulot d'officier, à savoir trucider des gens..Tout ça parcequ'il était chrétien.J'espère qu'il n'a pas de livres d'histoire ni la télé au paradis, le Marcellus, parcequ'il doit se sentir bien seul dans ses convictions  de bon chrétien respectueux de la vie!  
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 21:03

 photo1   photo 2   photo3 

 

durdur m'a demandé comment coller plusieurs images dans un même article.

http://daniel.duranton.over-blog.com/article-over-blog-depannage-technique-59906085-comments.html#anchorComment

.j'ai déjà réussi, mais faut des petites images qui ne tiennent pas la ligne entière..

donc, les réduire puis les agrandir en tâtonnant en  prévisualisant pour trouver la bonne disposition.

Il y a sûrement un autre truc en passant par "édition avancée" et ajouter un tableau du nombre de colonnes de photos souhaitées..mais ça , j'ai pas essayé.

 

sulkybrikol'

Repost 0
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 08:08
Aujourd'hui, Saint Zenobe et les deux autres..
  
Ils fleurent bon le printemps, nos trois gaillards avec leurs prénoms à la bulbeuse, sauf qu'un dicton belge dit " Fin octobre qui couve le feu te ramême le leu !".Mais y a ben longtemps que les loups ne viennentr plus par chez nous alors que tout là haut près du bois, il y a un lieu dit appelé "Trou de Passe-loup", mais la Haute saône n'est pas le Vercors, même si nos maquis se sont pal mal défendus à l'époque des loups en vert-de-gris....Alors ne rêvez pas, nos trois saints du jour sont bien les précurseurs de la horde des saints d'hiver..
-Narcisse fut un des premiers évêques de Jérusalem, au deuxième siècle et je le désigne saint patron des centenaires car il serait mort à 116 ans en 212 ! Il va leur falloir un saint à ceux là parce-qu'ils vont être bien nombreux dans cinquante ans !

(Les baby-boomers, nés entre 1946 et 1974, vont faire exploser le nombre de plus de soixante ans d'ici 25 ans mais aussi le nombre de centenaires. Ils pourraient être 200 000 en 2060, soit treize fois plus qu'aujourd'hui, selon l'Insee. LIEN )  

  Aussi, prenons les devants, n'attendons pas 2060, donnons leur Narcisse, puisque de toute façon, il n'est encore les saint patron de personne !

-Zénobe, de son côté était un pur chrétien syrien dans l'empire romain d'orient. Dans les années 280/304, il exerçait la noble profession de docteur en médecine à Antioche, la célèbre cité connue pour abriter les élites chrétiennes du moment. Pendant des années il soigna les pauvres gratuitement et ses talents le firent passer pour un magicien capable de faire reculer même la mort..Il était donc très connu dans la cité d'autant plus qu'entre temps, il était devenu prêtre et professait l'évangile Aussi,lors des persécutions anti-chrétiennes de 304, il fut dans les premiers à partir pour l'échafaud..Echafaud qui fut pour lui une potence à laquelle il fut attaché par les pieds et frappé à la tête pendant plusieurs jours sans qu'il daigne abandonner sa foi.. Zénobe avait une soeur appelée Zénobie qui lui apportait de l'eau en cachette et soignait ses blessures pendant la nuit.. mais elle fut découverte et on les raccourcit tous les deux d'un coup de glaive, non sans avoir pris le soin de leur offrir dans une grosse gamelle d'eau bouillante un dernier bain qui leur décolla la peau, les ongles et les cheveux..  Enfin une mort propre !

-Emerlinde naquit et mourut vierge dans un Vième siècle belge qui n'en manquait pas, mais son prénom m'a plu, qu'y puis-je ?Elle était fillotte de nobliaux du Brabant et, dès son plus jeune âgesa beauté faisait monter sa cote et sa dot et ses parents frottaient les mains d'avaoir réussi un canon pareil.Dès qu'elle fut bonne à marier, autour de ses treize ans, les princes , baronnets, ducs, marquis, et autres galonnés de la fesse défilèrent, espèrant être celui qui l'emmenerait au ciel pour la première fois.. mais Emerlinde avait choisi l'insoupçonnable qui ne se reproduit que par les vierges..Jésus le cloné de ces dames !

Elle l'avait choisi et s'enfuit de la demeure familiale pour aller vivre avec lui  près de Tirlemont où elle se trouva un petit curé pas mal de sa personne qui l'aida à devenir une parfaite épouse pour Dieu !

Elle est sympa notre vierge..elle se réfugie à Tir-le- mont où trônait à l'époque romaine un temple dédié à Vénus; étonnant, non ?

 Emerlinde la vierge de Tirlemont mourut vers 595.

 

REGGIANNI.. LES LOUPS  ::  http://www.youtube.com/watch?v=8v77VIxElwM 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 08:08

Aujourd'hui, Saints Thadéus et Simon le Zélote

 

On les a mis ensemble pour qu'ils se sentent moins seuls dans la grande manif des saints du paradis ces deux disciples de Jésus qui seront avec nous dans la rue demain.. Faut dire qu'ils savaient faire entendre la voix du peuple, ces deux là, etfaut savoir que le but de leur vie fut de bouter le Romain et sa religion hors du pays..

Chez nous aujourd'hui, ils tiendraient les banderoles : Non à la religion de l'argent, non au pouvoir du Medef, non à la suprématie des riches sans rien faire et de la bourse ! Retour indispensable aux valeurs de l'Evangile comme aux premiers siècles du christianisme !

Thadeus est connu aussi sous le nom de Jude..Et il aurait demandé à jésus pourquoi celui-ci réservait son enseignement uniquement à ses apôtres, ce à quoi le Nazaréen aurait rétorqué : je compte sur vous pour la suite !**.

Simon dit le Cananéen ou le Zélote faisait partie du même syndicat et ils disparurent pour la même cause : Deux ans après le départ de Jésus, ils furent zigouillés par les paîens du côté de la perse où ils appliquaient ses recommandations et continuaient à revendiquer la fraternité et la liberté.

 

Priez donc pour ces défenseurs de la liberté  et de l'honnêteété !

 

**d'après les écritures saintes, il aurait dit :

: “Si quelqu’un m’aime, il restera fidèle à ma parole; mon Père l’aimera, nous viendrons chez lui, nous irons demeurer auprès de lui”.
 ça vous rappelle pas quelqu'un qui fait tout passer en force au mépris de ce que souhaitele peuple ??
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 08:08

Aujourd'hui, Saint Frumence,

 

Salama iv.jpg

 

Tout plein de photos de l'Eglise éthiopienne en ce jour où nous fêtons Saint Furmence de Tyr..

On l'appelle aussi Furmentius, ce bougre de pélerin qui d'après sa légende établit le christianisme au royaume d'Ethiopie. En fait, c'est l'apôtre Philippe qui aurait introduit le culte christique dans la corne de l'Afrique et ce dès le premier siècle.. Mais cette religion végétait jusqu'à ce que le roi Ezana d'Axoum n'en fasse La religion d'Etat ! Et c'est là qu'on retrouve notre Frumentius..

Il serait né en Inde ou plus près en Phénicie, à Tyr, ce qui serait plus vraisemblable, vu que ce peuple de marins fut aussi un peuple de grands commerçants comme leurs descendants, les Libanais ! On le dit aussi d'origine Syriaque élevé à la grecque..valait mieux pour lui car le grec était comme l'anglais aujourd'hui, la langue véhiculaire des échanges dans les premiers siècles autour de la Méditerrannée..

Frumentius commerçait avec l'afrique de l'est, et c'est lors d'un périple en Haute Ethiopie qu'il se fit attaquer et capturer par des pillards qui l'emmenèrent au marché aux esclaves le plus proche..

Acheté par l'intendant du roi Ezana, il fut vite remarqué par sa dévotion à Jésus et ses capacités intellectuelles, (il savait lire, écrire et compter !) et entra très vite dans l'entourage resserré du Roi. De fil en aiguille, le petit commerçant lettré devint un conseiller écouté  à la cour d'Axoum et finit même par convertir le roi et les siens qui n'étaient pas encore chrétiens. Aussi, quand Ezana proclama le christianisme  " Religion du Royaume", c'est tout naturellement que Frumentius  devint le premier archevêque de la nouvelle église...

En Ethiopie, on dit "Abba-salama" ou même " Abuna Salama"..Ceci fait, il retourna en Abyssinie où il mourut quelques années plus tard vers 389, tout auréolé du titre de "Révélateur de Lumière" que lui avaient donné les Chrétiens de la région.

 

Qui a dit que Niepce a inventé la photo ??

 

 

 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article

Profil

  • SULLIUS
  •   Peintre expressionniste régional qui ne demande qu'à devenir national avec un petit coup de main des amateurs....

        ATELIER et GALERIE dans un petit village de la verte Haute saône, en Franche-comté
  • Peintre expressionniste régional qui ne demande qu'à devenir national avec un petit coup de main des amateurs.... ATELIER et GALERIE dans un petit village de la verte Haute saône, en Franche-comté