Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 00:00

Aujourd'hui, un bienheureux et deux saints.

J'ai retrouvé un survivant de la légion théebenne, celle qui se fit éliminer dans le Valais, il y a bientôt mille neuf centsans..(Cf : http://sullius.over-blog.com/article-22-septembre-momo-du-valais-57476903.html).

Un qui s'est bien défendu ou qui courait plus vite que les autres, le bon Saint Défendant.Mais les Romains voulaient sa peau  et il fut rattrapé plus bas dans la vallée du Rhône et pas là où on fait le Fendant, du côté des montagnes..Rattrapé, trucidé, il fut par la suite beaupoup vénéré à Turin puis en Sardaigne et en Corse..Faut dire qu'on a le droit de le prier couché celui-ci et que ses reliques ont toujours été légères, légères.. Il serait décédé en 290..

Mon bienheureux du jour est un pauvre bougre touit casséde partout mais qui n'en n'a jamais voulu ni à ses parents, ni à la destinée, ni à Dieu.Mieux encore, il pensait que Dieu l'avait raté pour lui apprendre l'humilité..Faut vous dire que l'Hermann qu'on appella "Contractus"  parcequ'il semblait être passé dans les mains de César, le sculpteur, avait un cerveau exceptionnel. Fils du comte de Munchausen, pardon, Von Alshausen, il fut autour de l'an mil un brillant astronome, un génial mathématiicen, un poète de premier ordre et un historien extraordinaire..Et tout ça sans presque bouger la langue et les mains qu'il avait bloquées à vie.. En plus de ses activités littéraires et scientifiques, ce génie pas rancunier composa de la musique sacrée à la gloire de la Vierge et des anges et de Jésus et de Jésus et de Dieu (on lui doit paraît-il le chant "Ave Maris stella", l'Alma Redemptoris Mater" et le "Salve Regina".

Il mourut en 1054 et trouva une petite place au paradis, ce qui lui fut facile car il n'avait jamais plus grandi depuis ses 7 ans.

Pour finir, on remonte le temps et nous voici  dans la Palestine de Jésus, cette Palestine sans murs ni frontières qu'il parcourait librement avec ses douze apôtres et ses soixante douze disciples..Ah, il lui faudrait du temps aujourd'hui pour faire la même chose, avec les laissez-passer, les autorisations et autres passages de check-point, il ne n'aurait jamais pu mourir à 33 ans..peut-être serait il encore vivant s'il avait connu l'Israél des rescapés de la Shoa! .(paraît qu'on met deux Haches à shoa : comme ça = sHoaH, mais je' l'aime mieux avec une seule)

Trèves de balourdises.. Notre saint, disciple de Jésus, s'appelait  Cléophas et rencontra le prophète sur le Chemin d'Emmaüs et ne le quitta plus, (Jésus, pas le chemin !)

 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 08:35
Aujourd'hui, saint Syméon Antonov dit "Silouane"
Vous l'aurez remarqué sur l'image de sa page Wiki, notre saint Silouane est plus près de la vodka que du calvados..
En fait, c'est l'un des très rares saints russes et son histoire est là aussi, comme aux premiers temps une histoire de Charpentier..A croire que Dieu, comme saint sarko, manque d'imagination..
Syméon Antonov était un fils de paysans russes orthodoxes dont le père, illèttré, n'était cependant pas analphabète du coeur, et se distinguait par sa grande bonté et sa compréhension intuitive des problèmes de ses concitoyens auquels il apportait sans gémir des solutions dans l'esprit des Evangiles.
Syméon grandit dans cette ambiance plutôt christique à laquelle il refusait paradoxalement de prendre part, tout emporté qu'il était dans les flux d'hormones adolescentes. Puis, il devint un fort bel homme, puissant et tenant bien a vodka que les filles aimaient approcher et séduire, et, après son appentissage de charpentier, il fit son service militaire et c'est là que Dieu l'appela à Lui en lui envoyant en songe  la Vierge Marie qui le convainquit de son destin à venir..
Rencontrant à kronstad, celui qui devint Saint Jean de Cronstadt, il  lâcha tout ce qui faisait ses petits bonheurs de célibataire noceur et bagarreur et partit à pied plein sud vers la Grèce..
Il s'arrêta au Mont Athos, la montagne des Vierges (au masculin) où tout ce qui resemblait à une foufoune était interdit..***
Là, il devint athonite sans le savoir comme le père Jourdain faisait de la prose. Il devint athonite comme ous les moines du mont Athos et, pendant 46 ans, il travailla sur "l'exploitation" qu'était le monastère tout en priant Dieu de l'aider à devenir le plus humble possible.. Il mourut là le 24 septembre 1938 sans cesser de prier pour le salut des hommes, sachant que ses prières étaient entendues car Jésus était venu plusieurs fois lui rendre visite pour l'encourager dans sa voie !
 
 
  ***

Le monachisme athonite

Le monachisme athonite est purement contemplatif. Mais la contemplation, toujours unie au travail manuel le plus humble, est conçue comme la forme suprême de l'action. Elle protège le monde et prépare sa transfiguration. Certains moines deviennent des « pères spirituels » au service des hommes. (Wiki)

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 08:30

Aujourd'hui, saint Constance, saint Automne, sainte Thècle, saint Woerth.

Au cinquième siécle de notre ère, l'église d'Ancône en Italie avait un drôle de sacristain. On connaît son existence présumée par les "Dialogues" du pape Grégoire le Grand, qui parle de ce Constancius avec admiration et respect..

Le sacristain de l'église saint-Etienne d'Ancône faisait des miracles dans l'exercice de sa charge..et ne coûtait pas un sou à l'intendant du diocèse car il avait Dieu dans sa poche..Dieu changeait l'eau en huile, Dieu descendait les lustres et les remontait, Dieu tirait la corde du carillon, etc..etc... Et Dieu s'y retrouvait car l'église St-Etienne ne désemplissait pas grâce aux prodiges de Constance..Et la Quête était bonne !

Sainte Thècle était elle aussi une habituée des miracles:

Vierge et martyre des premiers temps, elle suivit un jour  Saint Paul qui aimait plus les jeunes et jolies filles que les éphèbes, et qui, en bon recruteur d'âmes savait qu'une pépée bien roulée attire mieux la clientèle qu'un vieux radoteur. Paul la rencontra et la convertit mais ça n'alla pas plus loin entre eux..Puis un jour, comme bien d'autres chrétiens, elle fut arrêtée par l'armée romaine et emmenée au cirque. Et, bien qu'elle n'ait jamais répèté son numéro, celui-ci fut un succès extraordinaire car les lions qui devaient la dévorer rongèrent ses liens, se couchèrent à ses pieds, et, sur ses ordres, lui rapportèrent les prêtres non chrétiens présents dans l'assemblée en les traînant par les pieds..Plus tard, alors que le feu devait la détruire définitivement, un orage diluvien éteignit le bûcher fatal..Alors, on l'emmena en mer dans un coin infesté de requins, et on la jeta toute liée dans la mer. Mais là encore, elle en revint, à cheval sur un gentil dauphin..Il y aurait eu d'autres prodiges dont le dernier aurait été l'ouverture -sur son ordre- d'une cavité de belle taille dans une falaise rocheuse, cavité qui lui servit de tombeau et qui se referma après son inhumation !.. Pas mal; non?   

On aussi, ce 23 septembre, Fra PIO, qui avait les stigmates du christ. Et, j'oubliais,  saint Woerth, le saint patron du MEDEF qui doit encore aujourd'hui espèrer un miracle pour rester à l'air libre..Il pourra toujours prier sainte Thécle !

Allez, bon défilé..

 link

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 09:00
Aujourd'hui, Saint Maurice
 On l'appelle depuis sa mort Saint Maurice mais il lui a suffi de mourir pour devenir saint, le momo..Il était soldat romain avec sa légion, tranquille peinard  à se couler douce et à manger des brochettes de crocodiles dans la haute valleé du Nil quand Maximien décida de débarrasser son empire des chrétiens en se servant de ses bidasses.
Notre momo et ses co-légionnaires furent mis en trimères et vogue la galère jusqu'à Massilia, et de là, via la route Napoléon (la N75) les voici à pied d'oeuvre du côté du Valais, dans je Jura aujourd'hui suisse bien que toujours hélvète..
On l'appellera comme les historiens, la Légion de Momo, pour ne pas avoir d'ennuis avec le fisc; on l'appellera "Légion Thébéene", de Thèbes, en Haute Egypte.. 
Voici donc notre Légion thébéene à pied d'oeuvre avec comme mission de trucider tous les chrétiens d'Helvétie et de Séquanie et d'ailleurs, s'ils allaient ailleurs.. Mais Maximilien, tout empereur qu'il fut ignorait l'essentiel : Les 6000 légionnaires de la Thébaine étaient tous chrétiens et ils refusèrent d'appliquer l'ordre inique !
Habituellement, les généraux calmaient l'insubordination en décimant les troupes, en zigouillant un insurgé sur 10..Ce qui fut fait dans les règles.. Mais, malgré les 600 soldats passés au fil du glaive, les chrétiens de la thébéene ne changèrent pas d'avis.. Qu'à cela ne tienne, les 600 suivants y passérent, puis les 600 après, et ainsi de suite jusqu'à l'extinction de la liste d'appel..
D'après l'histoire ce fait d'hiver se déroula à Aganuum, dans le Valais en 287.
La  vraie question c'est :  pourquoi y a que Momo qu'est saint dans cette histoire ?
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 08:10

Aujourd'hui Saint Mathieu.

Ou quand les percepteurs deviennent missionnaires de la foi..Jésus dans les premiers temps de son action terrestre montait sa petite entreprise de bondieuseries et se trouva bien vite dépourvu quand la bise fut venue.. pas un de ses apôtres ne savait par quel bout tenir le stylet ou la plume de cacatoes..Pas un qui ne savait lire les saintes écritures qu'elles soient rédigées en VO ou en grec..Je ne vous parle pas de la version égyptienne !

Aussi, quand, passant devant le bureau de douane de Capharnaüm un beau matin de juin, il vit ce beau gars  à la barbe bien taillée qui, tout en insistant comme un bouledogue pour récupérer les taxes dûes à César, écrivait en même temps sur ses tablettes comme un haker sur son Ipodtm, son choix fut fait.  Hypnotisité par le pouvoir divin de Jésus, Mathieu le publicain accepta l'offre du prophète et se rendit dès la fermeture de son officine boire l'apéro avec les apôtres.. Il ne revint jamais à son poste..Victime d'une maladie que rien ne soigne, et que même les contrôleurs -"médecins conseils !"- de la sécu auraient du mal à déceler...la très sainte foi !

Dès lors, le destin de Mathieu était écrit et tracé  dans l'ombre du nazaréen..Premier des évangélistes, il relève méticuleusement les faits et gestes, les paroles et les non dits de son maître, et  naît ainsi l'évangile de Mathieu. On raconte que, jaloux de ses capacités, ses co-évangélistes lui demandérent des cours d'alphabétisation qu'il leur dispensa avec joie.

D'après la tradition, on lui doit l'évangélisation de l'Ethiopie.

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 00:00
 Aujourd'hui, Sainte Eusébie,.. avé un "S"
Si on avait gardé le calendrier révolutionnaire, ce matin, comme pendant  les 4 autres jours "complémentaires", je me tournerais les pouces et me roulerais les burnes, vu que le 20 septembre y était férié.(http://fr.wikipedia.org/wiki/Jour_compl%C3%A9mentaire_du_calendrier_r%C3%A9publicain)
Me le ferais bien férié, ce lundi d'ailleurs..Mais peux pas, faut que j'attende jeudi, la saint Automne...Et puis, faut que je m'occupe de vous fidèles d'entre les fidéles qui ne ratez qu'un minimum de mes prêches matinaux..
Ah, ce matin, l'air frais est plein de promesses, le raisin fond sous la langue et les pêches de vigne enfin à maturité sont des extases divines..Mais il me faut vous parler d'Eusébie pendant qu'elle est encore dans sa DLC..Faut vous dire, monsieur, que chez ces saints là, la DLC est très courte, de l'ordre des 24 heures, alors, faut consommer le jour même ou attendre un an la prochaine récolte spitrituelle.
    Sainte Eusébie fut une abbesse très renommée au 8ème siècle. Elle exerçait sa charge avec bonheur dans un couvent de bénédictines à Marseille jusqu'à ce que les Sarrazins déferlent sur le Sud de la France..
Déjà très forts pour brûler les arrêts de bus, les poubelles et les voitures des chrétiens, ils s'arrangeaient pour que l'incendie gagnât aussi les édifices religieux..Aussi, leur avance  façon "terre brûlée" à la Hun ne passa pas inaperçue et remplit d'effroi moult notables inquiets de perdre le gîte et le couvert..
C'est ainsi que Eusébie et ses compagnes du couvent de Saint  Cyr prirent l'ascenseur pour la sainteté :
Mauron, gouverneur de Marseille, plutôt que de résister et ainsi mettre en péril le plus grand nombre, décida de faire de Marseille une ville ouverte à l'envahisseur qui n'en demandait pas tant..Les armées musulmanes franchirent donc en bon ordre les poternes grandes ouvertes de la cité puis se dispersèrent dans la ville en quête de butin, ainsi qu'il en était d'usage à l'époque..Souvenons nous du sac de Constantinople par les chrétiens !
Le butin était aussi pour ces jeunes hommes pleins de vigueur la consommation de cuisses fraîches et de nichons ardents, aussi se dirigèrent ils naturellement vers ce qui contenait l'objet de leur désir, les bordels et les couvents, avec un bonus pour les établissements religieux puisqu'on pouvait y trouver des " premières mains" sur lesquels jamais le sexe de l'homme n'avait mis le pied.
Au couvent de Sainte Eusébie, on savait tout ça; aussi, après avoir maudit le félon Mauron, cette tête de Maure, on pria pour son salut et, mutuellement, comme des actrices qui se maquillent, les soeurs se tailladèrent le visage, coupant nez et oreilles avec parfois des entailles à la poitrine pour dégoutter de tout désir sexuel la horde sarrazine..
Et ça marcha..
Les soldats, forçant les portes du couvent ne trouvèrent devant eux que des repoussoirs sanguinolents qui firent retomber bien bas leurs hampes déjà dressées pour le combat..Tellements écoeurés, ils furent, nos sensibles envahisseurs qu'abrégeant les souffrances des soeurs, ils leur firent à jamais perdre le goût des plansanteries de mauvais goût en les passant toutes au fil de l'épée, puis en brûlant le couvent qui  les avait abrité.
Plutôt mourir amochée du haut et intacte du bas que l'inverse aurait dit Sainte EuZébie, qui, du haut de sa tour les voyait bien venir! (en 731) 
 
on  est loin de Lady GAGA ?? non, pas vraiment..ça saigne, donc ça vit !
 
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 08:56

Aujourd'hui, Sainte Emilie de Rodat

Elle mourut Vierge à Rodat en 1854 après une vie bien remplie au service de Dieu et plus encore au service des Pauvres et des enfants de sexe féminin et des trois à la fois.

Refoulée par des institutions religieuses plus préoccupées de leurs survie après la tempête révolutionnaire que de prosélytisme, (et qui ne la trouvaient sûrement ni assez glamour ni assez riche) la tendre Emilie eut sa revanche quand elle rejoignit toute jeune encore sa mère grand qui avait intégré une communauté de vieilles bigottes et de grenouilles sans bénitier. Là, ces soeurs chassées de leurs locaux, ces abbesses, ces moniales, ces régulières, encadraient tant bien que mal d'autres femmes désemparées par la chute du pouvoir papal dans cette première puis seconde République française. Mais là, Emilie, même si elle trouve des conditions de prière convenables ne se sent pas utile au sens christique du terme.. Aussi, alors que la République laisse l'enseignement en  jachère,et principalement  l'éducation des jeunes filles pauvres, elle décide de s'y coller.

Dès 1815, bien que l'Empire ait remplacé l'impitoyable République, elle ouvre une première école à Villefranche de Rouergue puis, de fil en aiguille, prise par son succés, en 29 ans, elle franchise son idée dans d'autres régions de France et d'Europe sous le nom de "Congrégation des Religieuses de la Sainte Famille".

Grâce à elle, de nombreuses jeunes filles pauvres reçurent une éducation qui leur permit de trouver un gentil mari pas jaloux du tout, le beau Jésus de Nazareth.. Emilie avait pu enfin transférer son désir de claustration dans ses filles, les pauvres qu'elles accueillait dans ses maisons..

Freud, encore un cas pour toi !.

 

 et le lien vers l'image..

 
http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTW-DMkp--

 

 

 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 08:25
Aujourd'hui, saint Dominique Trach Doai et sainte Nadège
La dernière fut martyre avec sa mère et ses deux soeurs dans la Rome de Dioclétien.On ne sait pas grand chose d'autre Le premier fut un prêtre tonkinois et autochtone dans ce qui est aujourd'hui le Viet-nam.On a vu au XXème siècle de quoi sont capables nos gentils amis vietnamienssurtout en matière de tortures raffinées mais c'est un siècle auparavant que le père Tach Doai s'y essaya.
Quand la persécution anti chrétienne de l'Empereur Min Mang (de 1820 à 1841) gagna le Viet-nam (Tonkin), les autorités du pays firent appliquer l'édit de 1833 qui stipulait que le culte de jésus  était interdit. En conséquence, les lieux de culte, monastères et autres cahpelles ainsi que les maisons des Chrétiens devaient être détruites et leurs occupants trucidés sauf renoncement à cette religion étrangère..Pour les aider à changer d'avis sur Dieu, on conseillait à la police et à l'armée d'employer tout moyen susceptible de faire avancer le projet dans les coeurs cet dans les âmes..
Dominique, Père Tarach Doai refusa malgré les menaces et les gâteries d'abandonner Jésus et il fut décapité comme bien d'autres au Tonkin..Il faut dire que pour les prêtres, on conseillait de leur faire fouler aux pieds écritures saintes et objets du culte en public..Mauvais pour le Vatican, ça, trouvez pas ?
 
 et maintenant pour quitter le Tonkin plus joyeusement, Vas Y Josephine! :

Pour qu'j'finisse
Mon service
Au Tonkin je suis parti
Ah! Quel beau pays mesdames
C'est l'paradis des p'tites femmes
Ell's sont belles
Et fidèles
Et j'sui dev'nu l'chéri
D'un' p'tit' femm' du pays
Qui s'appell' Mélaoli

Refrain:
Je suis gobé d'un' petite
C'est une Anna, c'est ne Anna, une Annamite
Elle est vive elle est charmante
C'est comm' un z'oiseau qui chante
J'l'appell' ma p'tit bourgeoise
Ma Tonkiki, ma Tonkiki, ma Tonkinoise
Y'en a d'autr's qui m'font les doux yeux
Mais c'est ell' que j'aim' le mieux.

L'soir on cause
Des tas d'choses
Avant de se mettre au pieu
J'apprends la géographie
D'la Chine et d'la Manchourie
Les frontières
Les rivières
Le fleuv Jaun' et le fleuv' Bleu
Y'a mêm' l'Amour, c'est curieux
Qu'arros' l'Empir' du Milieu

Refrain

Très gentille
C'est la fille
D'un mandarin très fameux
C'est pour ça qu'sur sa poitrine
Elle a deux p'tites mandarines
eu gourmandes
Ell' ne d'mande
Quand nous mangeons tous les deux
Qu'une banane c'est peu coûteux
Moi j'y en donne autant qu'elle veux

Refrain

Mais tout passe
Et tout casse
En France je dus rentrer
J'avais l'coeur plein de tristesse
L'âme en peine
Ma p'tite reine
Était v'nue m'accompagner
Mais avant d'nous séparer
Je lui dis dans un baiser

Ne pleur' pas si je te quitte
Petite Anna, petite Anna, p'tite Annamite
Tu m'as donné ta jeunesse
Ton amour et tes caresses
T'étais ma p'tite bourgeoise
Ma Tonkiki, ma Tonkiki, ma Tonkinoise
Dans mon cœur j'garderai toujours
Le souv'nir de nos amours.

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 08:30

Aujourd'hui sainte Agathoclie..

Ah que voilà un prénom original pour une femme plutôt hors du commun ! Notre brave Agathe aux clies était chrétienne dans un endroit  et un moment où il ne faisait pas bon l'être.. Elle était servante dans une bonne maison plutôt romaine et plutôt pas chrétienne, et quand sa douce maîtresse lui demanda d'abjurer sa foi car elle craignait d'être contaminée, elle dit "Non!".  Elle n'aurait pas dû car sa maîtresse était vraiment inquiète et plutôt portée sur l'adoration de Dieux plus rigolos que le maigrichon cloué sur sa croix.Sur les conseils de son astrologue, elle proposa à Agathoclie de participer à leur prochaine bacchanale, précisant bien qu'elle n'était pas obligée de coucher et que sa présence  top-less et en petit tablier blanc suffirait. La belle servante refusa une fois encore, précisant que le libertinage et la luxure étaient contraires à la nature profonde de l'humain telle que l'enseignait son seigneur Jésus. La Dame de la maison prit cette dérobade pour un affront et lui fit savoir très rapidement en appelant ses gens qui se saisirent de la Chrétienne bornée et, lui arrachant ses vêtements, la fouettèrent jusqu'au sang et se la passèrent de mains en mains pendant quelques jours.. Puis, elle fut présentée au Juge qui la condamna à mourir comme chrétienne..Sur les prescriptions avisées de son conseiller en tortures, le juge exigea qu'on lui remit une volée de verges. Puis le bourreau lui arracha la langue et la lui fit avaler en trois morceaux, et après ce dernier repas, Agathoclie fut menée au bûcher où elle périt, priant pour l'âme de ses tortionnaires..

C'est aussi la saint Renaud..

Peux pas l'oublier celle là, c'est la fête de mon neveu, le fils de dédé, le cousin du côté de ma mère.

Le saint Renaud* qui squatte avec bien d'autres la case du 17septembre était un chanoine régulier tout comme il faut avec une vie de moine bien règlée entre mâtines et sérenades quand un jour l'ennui le prit . Crise de la quarantaine, où révélation, on ne sait, mais il partit faire l'ermite dans la fôret de Craon en Mayenne. mais, dérangé sans cesse par les chercheurs de champignons, les cueilleurs de baies sauvages et les chasses à courre du seigneur voisin, il déménagea dans une autre forêt plus profonde et plus noire. C'est là, dans le plus perdu des vallons du bois du Mélinais dans l'Ajnjou rural qu'un jour on retrouva son squelette, les mains refermées sur son cruxifix et son chapelet, sa bible miraculeusement intacte près de sa tête, au milieu de la pourriture de son bât-flanc envahi de nécrophages.

*(on l'écrit aussi regnault)

 Sur la barque du destin, Agathoclie et Renaud se partageaient les rames.
See full size image
  le lien vers la photo :
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 08:08
Aujourd'hui, Sainte Edith
 Le 16 septembre est consacrée à Edith, morte chrétienne et vierge en 984 à l'âge canonique de 23 ans.
S'est  donc jamais inquiétée de partir en cessation d'activité à 60 ou 62 ans, l'Edith, pas comme la bande de guignols qui nous ont fait le théâtre de marionnettes ces deux jours derniers..ça va chauffer  jeudi prochain, elle va pas être tiède, la saint Automne !
Edith de Barking était née dans l'Angleterre pas encore unie de Wilfride concubine de son état et de son roi, Edgar patron des Angles du sud.
Sa vie, passionnante comme celle d'un escargot un jour d'hiver la vit quitter le monde des hommes pour accompagner dans sa réclusion volontaire sa gentille maman que le bel Edgar délaissait pour faire la chasse aux loups..Il faut dire qu'il en a tellement tué qu'avec les queues des morts, il aurait pu couvrir le terrain de foot de Wembley. Et comme il ne s'arrêta qu'à la mort du dernier, vous comprendrez qu'il n'était guère disponible pour la gaudriole! (mais ses sujets ont parait-il bien apprécié de pouvoir se balader dans les bois sans peur) (les moutons aussi) ; (le chaperon rouge, idem) (et aussi la grand mère et le petit poucet)
Donc Edith accompagna Wilfriede quand elle partit au couvent se consoler dans les bras de Jésus.Oh, il n'était pas bien loin le couvent, juste à Wiltshire, mais pas bien chauffé et orienté plein nord..Si bien qu'un jour, Edith prit froid en priant à genoux sur les dalles humides de la chapelle sans chaussettes ni culotte, et mourut d'une pneumonie qui débarrassa sa mère de ce boulet que le bon dieu lui avait mis dans les pattes..Wilfriede, enfin libre put faire venir son confesseur, celui qui savait si bien lui donner l'absolution et l'asperger d'eau bénite..De wilfriede, l'histoire n'a pas retenu grand chose, mais notre Edith de Wilton fut bien vite priée par les pélerins et placée dans les calendriers du pays des Angles..
bonne fête les Edith !
  
 
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article

Profil

  • SULLIUS
  •   Peintre expressionniste régional qui ne demande qu'à devenir national avec un petit coup de main des amateurs....

        ATELIER et GALERIE dans un petit village de la verte Haute saône, en Franche-comté
  • Peintre expressionniste régional qui ne demande qu'à devenir national avec un petit coup de main des amateurs.... ATELIER et GALERIE dans un petit village de la verte Haute saône, en Franche-comté