Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 08:05

Aujourd'hui, Saint Roland

Aachorète. (c'est pas un nom d'araignée, même si c'est aussi moche que ces grosses bestioles noires qui, sentant l'hiver, rapatrient leurs 8 pattes et leur gros ventre plein d'oeufs dans ma chambre à coucher.) (beurk !).

Anachorète; pour le Laroussetm, est un nom masculin d'origine grecque (voyez où va se cacher le masculin !), tiré du verbe "s'éloigner". Peux pas vous l'écrire en VO, l'ai pas l'alphabet des hellènes..

Donc notre saint Roland, celui qui est fêté ce 15 septembre, jour de saint dernier tiers aussi, s'est éloigné un jour..

Pour commencer, il s'est éloigné des autres. Comme disait Sartre, "l'enfer, c'est les autres". Et, Roland, lui, cherchait le paradis..sur terre. Alors, vers1360, il quitta la compagnie des hommes, et, tout roland de Médicis, qu'il fut, partit se perdre dans la forêt de Borgo pour se consacrer à prier Dieu et rien d'autre..

Pendant 26 ans, il échappa aux recherches de ses proches jusqu'à ce que des chasseurs le redécouvrent dans sa cabane au fond ds bois qu'il quittait parfois en hiver pour aller dans un hameau voisin quand il avait vraiment la dalle, mais toujours sans.

Quand les chasseurs le retrouvèrent -et surtout le reconnurent-, il était maigre comme un clou, sale comme un peigne, barbu comme un zztop, et le corps recouvert d'une peau de bouc qui cachait à peine l'odeur de ses aisselles.

Ramené à la civilisation, il s'épancha après ses 26 ans de silence juste le temps de son ultime confession puis mourut debout, avec la curieuse façon de prier qui était la sienne : les bras en croix et debout sur un pied, l'autre calé contre le  genou de l'autre jambe et les yeux grands ouverts vers le ciel !

ça a de la gueule, un pareil départ ,  non ? 

 

 

allez, un peu de musique pour roland le bienheureux!

http://www.youtube.com/watch?v=x3s88mOg-Z0

 

 

  

 

 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 08:00
 Aujourd'hui, Saint Materne et aussi Sainte Northburge.
Northburge rime avec purge..Faut bien payer le vol des mirages et les allers-retours  des Falcon 50 vers la Martinique et d'ailleurs.Mais, c'est déjà vieux tout ça, ces temps-ci on préfère donner un chèque un Tapie et astiquer le bouclier des riches avec l'Argent des pauvres... On est loin de sainte Northburge, cette sainte dame qui fut d'après son histoire tyrolienne de sa naissance à sa mort et bonne jusqu'à la fin en plus d'être sevante. Northurge, dans le château des ses maîtres à Rottenbourg était préposée à la charité.. Les restos du coeur avec 7 siècles d'avance en quelque sorte.
Et comme ses patrons, les comtes de R. croyaient autant qu'elle en Dieu et voulaient gagner leur paradis en donnant aux nécessiteux, tout allait bien dans ce comté tyrolien..Puis les  bons vieux moururent et au château vint une mégère qui mit la bonne au ban et l'envoya paître extra-muros..Elle fut recueillie par un fermier qui lui permit de continuer ses actes de charité et sa vie de chrétienne engagée tout en bossant aux champs et à la ferme..Si Northburge était encore, soyez sûr qu'elle vos dépannnerait pour vous aider à payer votre dernier tiers, et les taxes locales et les impôts locaux ! Elle était bonne, je vous dis..
Saint Materne est un vrai cas pour la médecine.Et, à mon avis, un sacré veinard et drôlement bien vu par Dieu en personne car, il a été ressucité deux fois et aurait vécu de l'ère des apôtres du premier siècle au IVème qui le voit évêque de Cologne vers 310 et quelques..C'est pas mal pour un seul homme, même saint !
Il aurait quand même été rayé définitivement des cadres de l'Eglise en 344 à Trèves, mais en est-on sûr ?
  
 
 
 
 
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 08:09
Aujourd'hui, Saint Jean Chrysostome.
 
Devenu orphelin de père assez vite après sa naissance, le petit Jean fut élevé par sa mère, veuve d'un centurion romain, quelque part du côté de l'Antioche romain du IVéme siècle après JC. Recevant une éducation chrétienne, il prit bien vite goût à la religion etr commença très jeune à savoir utiliser ses cordes vocales dans des activités théatrales puis politiques et religieuses..En bref, il avait du coffre et des idées et c'était un juste..Et ses thèmes de préfdilection étaient la défesnse des pauvres, le méporis des puissants, le devergondage des clercs, et tout ce qui lui paraissaît immoral selon les critères de l'enseignement de Jésus.
Puis sa mère mourut assez tôt et la déprime terrassa ce fils quasi fusionnel avec sa génétrice..Le shit ne suffisant pas poyr camlmer sa douleur et le prozac pas encore en vente, il partit un matin seul vers la montagne voisine. Arrivé là-bas, il s'établit quelque temps comme ermite, ne se nopurrissant que de prières et de racines..Ce qui devait arriver arriva, le bon Jean tomba ùmalade comme un chien privé de ses croquettes et du revenir "en ville". La ville, c'était Constantinople, siège de toutes les autorités politiques et religieuses de l'empire d'Orient, etr là;, jean "bouche d'or" trouva de quoi causer.. On raconte qu'il écrivit plus de 600 sermons et prêches, visant tous les puissants de son monde et les exhortant à l'humilité..Au début, on, le trouva bon, le Jean, et il fut nommé évêque de Constantinople. Mais vue la teneur de ses discours, et malgré le soutien du Pape qui rigolait du bordel engendré par son protégé, Jean fut exilé deux fois, une fois vers le Caucase, la seconde vers l'Egypte où il n'arriva jamais, victime d'une chute de dromadaire.
Jean "bouche d'or" mourut en 407, la voiture  moyenne la plus sobre du marché (à l'arrêt).
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 09:09
Aujourd'hui, Saint Appolinaire
Dans la liste des Appolinaires célèbres, ,je vous en ai choisi arbitrairement deux que je vais vous présenter succintement parce que c'est dimanche.
Le premier fut un des premiers évêques de Valence, en Gaule au VIème siècle. pas martyr, juste un gros bosseur qui mit en place le catholicisme dans la province de Vienne. Il mourut en 520 après avoir mis au pas les Huns, les Goths, les Alamans, les Francs et tous les barbares qu'il vous plaîra de faire passer par là.
Le second plutôt espâgnol de castille s'appelait Appolinaire Franco et était missionnaire franciscain à Omura au Japon au XVIIèmè et c'est là qu'il fut trucidé avec plein d'autres missionnaires et chrétiens autochtones..
Après des jours et des jours de tortures, comme il ne voulait pas abjurer sa foi, Franco Appolinaire fut brûlé vif avec 5 compagnons en 1622..Mais vous connaissez la date, non? (http://sullius.over-blog.com/article-10-septembre-nagasaki-1622-japon-1-vatican-0-match-aller-56762207.html)
 
Allez bon dimanche !!

 

 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 08:08
  Aujourd'hui, Saint Adelphe d'Habendum
Tiens, un vosgien, c'est bin rare les double-huit ces temps ci. Celui ci c'était quelqu'un, il a fini évêque, évêque de Remiremont..Non, ne rigolez pas, le TGV en part et y arrive de Remiremont..Paris Est en moins de trois heures, il en aurait rêvé l'Adelphe..Ne vous moquez pas de Remiremont, la colline de Rémi..
Adelphe avait suivi les cours de théologie au grand séminaire de Luxeuil, enfin, pas si grand que ça, car, au 7ème siècle, les moines irlandais, saint Colomban et Saint Valbert venaient à peine de faire leur trou, surtout Valbert qui vivait dans untrou creusé sous la terre ! **
Mais Adelphe avait un tonton qui s'appelait Romaric et qui a fini saint..Alors, il avait vu que ce que ça pouvait rapporter la religion si on n'était pas trop con..La religion, au VIIème, c'était comme la politique au XXIème, le moyen de s'assurer une bonne retraite en faisant bosser les autres et en pensant pour eux..(tiens au fait, ça y est, l'article de + 2 ans est passé..il peut préparer ses abattis pour 2012, le nain !) .
Doinc Adelphe, sur les conseils de Tonton, fait ses études de théologie à Luxovium et on le remarque, car vu qu'il est dfu coin, il patoise correct et sans l'accent d'outre Manche..Rapidement ordonné prêtre, il est bien vite nommé évêque d'Habendum, qu'on a rebaptisé Remiremont aujourd'hui et où tonton Romaric avait fondé une Abbaye et mêmle qu'il souhaitait qu'elle ne sorte pas de la famille.. Comme la politique au XXIème, je vous dis !
Même si faut dire que des chrétiens, y en n'avait pas tant que ça chez les Ventres Jaunes (on les appelle comme ça, les 88 , en Haute- Saône!). Là bas, Adelphe fait son boulot  d'évêque puis revient à Luxovium (Luxeuil les bains) pour y mourir en 670..
Donc c'était trop tôt pour brûler le Coran, Mahomet apprenait seulement à prier.
 
Allez, priez donc pour les jumelles de Manhattan.
Z'avaient qu'à pas piquer le pays des indiens les Ricains !
 
** si ça vous dit de visiter..faites un signe à Sullius !
 
 
 
 
 
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 08:08
Aujourd'hui Inès et les martyrs de Nagasaki
 Vous êtes vous parfois demandés pourquoi les Ricains avaient choisi de bombarder Nagasaki avec leur deuxième proto de bombe A ?? moi oui..à leur place, je balançais les deux sur Tokyo et pouf..plus d'Hiro-Hito ni d'état major et on n'en cause plus de la guerre..
Or, ce matin, venu du fond de Nominis le bien nommé, surgit dans mes petits neurones dopés à la caféine une idée.. Et si c'était pour venger une cinquantaine de martyrs chrétiens exécutés en 1622 dans cette même ville, ce largage? Un peu tiré par les cheveux tout ça, me direz vous, mais pourquoi pas..
Vous allez comprendre quand je vous aurez narré l'histoire véritable et réelle des Martyrs de Nagasaki :
Au 17 ème siècle, le Japon s'ouvrait péniblement à l'occident et doucement, tout doucement, les dominicains, les jésuites et les franciscains grignotaient du terrain dans la population, s'appuyant sur les concepts d'amour et de partage enseignés par le Christ..Mais au pays des Shoguns, la société était très hierarchisée et nos seigneurs  ne voyaient pas d'un bon oeil l'oreille attentive que prêtaient leurs serfs à ces diables en soutane..Et ce d'autant plus que de nombreux petits fonctionnaires se laissaient eux aussi séduire par Jésus.  et sa Vierge de maman..
Bref, pour les Shoguns, pas question de se faire Hara-kiri  en laissant tout aller à vau-l'eau . Et, au 17ème quand un shogun règlait un problème, il se servait plutôt du sabre que du roseau.
Ainsi commença la grande chrétiennade japonaise de ce siècle.. On commença par chercher chez eux tous ceux qui se déclaraient chrétiens, puis, dans le même temps les clercs, moines ou prètres et les missionnaires, puis on détruisit les églises et toutes les images saintes.. A Nagasaki, comme ailleurs, on emprisonna ces gens, vieux, femmes, enfants, adultes, puis on les zigouilla, de préférence en les raccourcissant.Mais dans ce beau pays, on n'avait pas la télé et les soirées étaient longues alors ces drôles de chrétiens, ils allaient amuser la galerie, se dit-on. Emmenés ur une colline dans Nagasaki, on les mit à poil dans de grandes cages de bambous avec juste assez d'eau et de pain pour qu'ils ne meurent qu'à petit feu, et les gens venaient les voir pour leur cracher dessus et les voir se bouffer entre eux..Dachau avant l'heure...Au bout de 3/4 ans, il n'en restait plus qu'une trentaine d'irréductibles et toujours assez vailllants pour continuer à chanter les cantiques à la gloire de Dieu..(il faut dire aussi qu'on renouvelait le stock régulièrement par des rafles bien ciblées.).
Donc, au bout de quelques années, en 1622, le conseil des Shoguns décida d'en finr..
Sur la colline de Nagasaki furent dressés trente poteaux de bois et devabnt, on fit amener par les paysans de grosses quantités de matières inflammables..Fallait que les tas soient assez près pour brûler, mais pas trop pour pour faire durer l'agonie..Vous savez bien qu'on meurt étouffé habituellement sur un bûcher, ce n'est qsu'après que la combustion se fait..ça, c'était la gaterie pour les adultes! Pour les enfants, les réjouissances furent plus animées.Alignés en face des poteaux, une rangée de billots et de bourreaux attendaient les petits.On ne leur trancha la tête qu'après la mise à feu, pour qu'ils profitent un peu du spectacle..
Il paraît q'une foule considérable accourut pour le spectacle, ce qui ne nous surprendra pas! Mais les chrétiens japonais plièrent et ne rompirent jamais, allant jusqu'à déguiser des icônes locales en vierge et  en jésus pour ne pas les oublier, et, quand les missionnaires revinrent quelques siècles après, la mémoire christique était encore là !
 La violence ne résoud rien, pas vrai liliane ?  
   j'oubliais; Inès fut martyre aussi avec les autres et, pour une idée des moeurs japonaises plus récentes
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 08:08

Aujourd'hui saint Alain

Eh oui, un titre qui sonne comme un rébus, ça change des loufoqueries habituelles !Mais c'est pas un rébus, notre saint breton s'appelait comme ça y bien longtemps, au début du XVème..En fait, on le traduit comme ça, en bon français du roi :"Alain de Roche".

Alanus de Rupe, je l'ai trouvé chez le wiki anglais mais si ça se trouve c'est un truc inventé !! Bon, on va quand même faire avec..

Alain de Roche serait né vers 1428 en bretagne, du côté de Ploüer sur Rance, là où passe la Rance, cette jolie petite rivière qu'on a affublée d'une usine à courant qui marche et recule avec les marées..Vous connaissez pas..allez donc là : http://clodijo.free.fr/Cote%20d_Armor/imgcol/_00042.htm !

Mais à l'époque de Alanus, l'embouchure était libre et pas fermée avec ce truc comme une galerie de mine.. Alanus naquit donc vers 1428 en Bretagne du Nord et très rapidement se sentit attiré par la pratique de la religion, et ce d'autant plus que la Vierge lui serait apparue de jour, lui conseillant mettre en service une suite de prières très répétitives qui, groupées comme des roses dans un bouquet prirent le nom de Rosaire.On l'appelle plus prosaïquement le "Chapelet", chaque boule ou grain correspondant à un pâté, un over, ou un orasmus.. Pour mieux comprendre, je vous conseille d'allumer RCF (pub gratuite) l'après midi, vers 15h30, je crois..pour suivre le rosaire de Lourdes des dominicains du coin : 

http://rosaire.dominicains.com:cliquer sur l'image, "la prière du rosaire", au milieu en haut).

Alain de Roche mit tout ça en service et il avait sûrement bien travaillé puisqu'aujourd'hui, on trouve son boulot sur le net ! Dominicain et prédicateur, il quitta bien vite sa Bretagne natale pour aller prêcher sur les routes et les places de France, d'Allemagne et des Pays-Bas, fondant des Confréries du Rosaire comme d'autres font des enfants dans chaque port.

C'est aux Pays bas qu'il mourut, à Zwolle, en 1475.

 

gravure d' Alanus de Rupe (wikipedia)

 

Alain de La Roche 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 00:00
Aujourd'hui Sainte Beline
Y avait aussi l'annonce  Nativité de la Vierge..Il était bientôt temps, Noel approche ! Comme disent les gars du Haut Doubs, "brume en septembre, Noel fin décembre !". Autour du 8 septembre, alors qu'il s'aperçoit que sa pseudo vierge de fiancée, la Marie est enceinte bien qu'ils n'aient fait que de se toucher des yeux, Joseph décide de la quitter et de la répudier avant les noces..Heureusement pour notre histoire (!), Gaby, l'archange veille et raconbte toute l'histoire à Joseph pendant un sommeil hypnotique de fin d'après-midi.A la fin de la séance, le petit charpentier anonyme bien que fils de David, comprend que les chemins de la gloire s'ouvrent devant lui s'il tait, au moins au début, que d'autres voies se sont ouvertes longeant la peau douce et chaude des cuisses de Marie..Joseph comprend et accepte que son premier né soit un batard de dieu, qu'il s'appelle Jésus et que sa mort précoce sur une croix de bois risque bien d'être sa seule contribution à l'exercice du métier...Faut dire que c'est pas tout les jours qu'on tape la causette avec les anges, n'est pas Rosalie de Palerme qui veut ! (Pour mémoire : http://sullius.over-blog.com/article-4-septembre-rozalie-56425338.html).
  Mais donc aujourd'hui, c'est la fête des Beline, en l'honneur de Sainte Beline. Sainte Beline était comme Marie, vierge à la naissance et  très chrétienne, mais, contrairemenbt à Marie, elle se voulait garder "pure" pour faire un beau mariage qui aurait bien arrangé les affaires de son père, petit paysan de l'Aube, qui n'ayant que des filles, cherchait un ou deux gendres costauds pour l'aider aux champs..Mais à Landreville, le seigneur aimait à profiter de son droit de cuissage et entreprit de donner à la petite Beline le premier cours de SVT de sa vie,pour son17èmè anniversaire.  Beline refusa tout, la leçon, les avances et les câlins, mais ne put éviter le coup d'épée qui lui sépara définitivement la tête des épaules..
Ce que fit le seigneur de Landreville du bas du corps ne nous regarde pas..
Beline, qui fut une chrétienne exemplaire eut l'honneur postume d'être canonisée très vite et, après la révolution, on déplaça son crâne de l'abbaye de Mores à l'église de Landreville, ce qui ne posa pas beaucoup de problémes vu que la décollation avait été tès bien faite !.
Priez, priez donc pour Beline, et aussi, pour Joseph, le cocu de Dieu !
 
 
 
 
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 08:15
Aujourd'hui, Sainte Reine d'Alésia
    Une sainte bourguignonne et ben mignonne pour ce jour tout mouillé de la pluie de septembre..
Une sainte qui va rester bien au chaud dans son église d'Alise Sainte Reine" en Côte d'or alors que le peuple de France, enfin réveillé, va défiler contre l'oligarchie financio-politico-sarkosienne pour un retour  de la morale et aux vraies valeurs républicaines.
Mais chacun son truc..et les moutons seront bien gardées
Reine, jeune bergère gauloise née à Autun dans les années 230/240 faisait paître ses moutons sur le mont Auxois, là où les historiens les plus branchés situent la bataille d'Alésia. Elle a seize ans quand, prenant l'ombre sous un des chênes centenaires qui peuplent le site, elle s'endormit en comptant son troupeau..Dans les mêmes temps, une colonne de légionnaires romains revenant d'exercice passe par là pour rejoindre sa garnison, tout en escortant le gouverneur Olibruius, dont la postérité n'a retenu que la connerie et la méchanceté, comme dirait Molière..
Le bravache, avisant la belle enfant endormie à l'ombre sur l'herbe grasse du pâturage voulut la posséder sexuellement..Reine, se réveillant juste à temps, put se mettre hors de portée en grimpant comme une panthère sur le chêne qui l'abritait et balança des glands verts sur le casque doré des légionnaires, qui l'attrapèrent malgré tout..
Ramenée en ville, notre jeune chrétienne -j'avais oublié Jésus dans l'histoire-, notre jeune chrétienne s'appuyant sur sa foi et ses pratiques religieuses réitéra violemment son refus de sacrifier son hymen tout neuf aux instincts reproducteurs du cruel fanfaron (!).
Olibrius lui fit alors voir de quel bois il se chauffait et lui coupa la tête d'un coup de glaive après l'avoir torturée et finalement déflorée et bien consommée..
Reine ne s'en remit pas et mourut donc, la tête à côté du corps en 252..
Depuis, son culte se développa au pied du mont Auxois, dans le village appelé Alise Sainte Reine et fut prétexte pendant de longs siècles à des spectacles son et lumières genre Puy du Fou en plus petit, pendant lesquels on remettait en scène d'une façon théâtrale sa vie et son martyre..
(Dès le moyen âge, on appelait ces cérémonies des mystères!).
 
 
Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 08:09

  Aujourd'hui, Bienheureux Bertrand  de Garrigues..

 

Saint Dominique avait pas mal de copains, des dominicains, pas ceux de la Mer des Caraïbes, ceux des monastères, mais il avait peu d'amis..

Bertrand était était de ceux là..

Bertrand était originaire de la petite ville de Garrigues, dans le Gard  français.

Bertrand était très coyant et encore plus pratiquiant et le projet de reconquête du pays cathare que soutenait Saint Dominique le séduisit assez pour qu'il parte le rejoindre à Toulouse.

Bertrand se montra si compétent dans sa tâche que Dominique le nomma prieur du couvent dominicain de Toulouse et l'envoya fonder en franchise une succursale dominicaine à Paris quelque temps plus tard. Ainsi naquit en 1217 le Couvent Saint Jacques dans le XIIème actuellement, rue des tanneries.

Puis, revenu dans le Sud Ouest, où il mourut en 1230, il fait bâtir quelques édifices religieux et autres maisons de Dieu à Avignon et Montpellier.

Bertrand a bien mérité de l'Eglise catholique, Jésus peut être fier de lui, et nous..

Et nous, prions pour les Bertrand, ils le valent bien !!

Salut à toi, mon pote de Nancray, Bertrand D. !

 

 

 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS - dans Vie des Saints
commenter cet article

Profil

  • SULLIUS
  •   Peintre expressionniste régional qui ne demande qu'à devenir national avec un petit coup de main des amateurs....

        ATELIER et GALERIE dans un petit village de la verte Haute saône, en Franche-comté
  • Peintre expressionniste régional qui ne demande qu'à devenir national avec un petit coup de main des amateurs.... ATELIER et GALERIE dans un petit village de la verte Haute saône, en Franche-comté