Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 08:00

Aujourd'hui, Sainte Isabelle,

princesse de France et reine sans royaume.


Enfin une sainte plutôt ancienne dont on sait tout..
allez, je vous mets un lien pour wiki..

http://fr.wikipedia.org/wiki/Isabelle_de_France_(1225-1270


      Isabelle ne fut sainte qu'après sa canonisation en 1521 par le pape Léon X,
celui qui adorait faire des bulles, mais on aurait pu très facilement la
 béatifier de son vivant car son parcours spirituel, religieux et
 humanitaire fut exemplaire..


Née en 1225, fille du roi Louis VIII dit le lion, elle aurait dû, selon sa destinée
 être mariée soit à un comte soit à un empereur, ce qu'elle fit, mais pas avec un souverain terrestre, préférant de loin l'élévation spirituelle aux plaisirs de ce monde..

     Ainsi, jusqu'au décés de sa mère, elle s'occupa quotidiennement des malades
et des lèpreux qu'elle visitait à l'hotel dieu et réconfortait les pauvres et les orphelins..


Puis, un jour, au grand dam des chroniqueurs mondains de l'époque, plutôt que d'épouser un riche héritier, elle s'enfonça presque incognito, poussant l'argent
de sa dot dans une brouette, un petit matin brumeux de printemps dans les profondeurs du bois de Boulogne avec quelques Compagnons..
 

A cette époque, c'était une forêt impénétrable, habitée de bêtes sauvages
et de charbonnières qui y avaient installé leurs caravanes, toujours en petite
 tenue à cause de la chaleur et la peau noire à force d'aller au charbon..
(Par la suite, d'autres personnes vinrent se joindre à leur petit business, plongeant certains coins de la forêt dans une sorte d'obscurité permanente, où l'on ne distinguait même plus le sexe de ces travailleurs de l'ombre..)


    Mais Isabelle de France, dépassant ces troupes de pauvres filles groupées
sur les lisières des chemins, s'enfonça loin dans un petit vallon,
un trou de verdure où coulait une rivière, et là, Dieu lui fit une apparition..
Elle vit un homme qui semblait dormir, beau comme un prince,
les mains jointes sur la croix de son poignard, un trou rouge au côté gauche..


Posant sa brouette, elle se désaltéra longuement et se mit au boulot
avec les Compagnons du Devoir qui l'accompagnaient.

Et, bientôt, à l'emplacement révèlé se dressa un magnifique monastère
que l'on appela LongChamp..

Elle y fit venir moult religieuses et quelques missionnaires qui, eux,
repartirent plus loin vers les charbonnières pour tenter de les faire revenir
sur leurs positions, essayant même pour cela des airs de flutes qui mêlaient
aux chants des oiseaux, leurs joyeux turlut tu tu..

Puis, Isabelle de France s'installa pour de bon à LongChamp,
dans un petit bâtiment retiré où elle vécut jusqu'à sa mort dans une piété formidable mais sans toutefois rejoindre les autres clarisses dans le bâtiment principal.


Isabelle était la soeur de Saint Louis le pieux..
 Celui qui rendait la justice sous un chêne (ou un tilleul)..


Curieux cette familiarité familiale avec les arbres, non ?

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS (clique sur la photo) - dans Vie des Saints
commenter cet article
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 09:30

Aujourd'hui, Saint Pierrre Damien.

Ou comment devenir un saint de l'eglise catholique alors qu'on ne sait
 qu'élever des porcs ?
Pierre Damien a la solution..
 Allons nous pouvoir lui arracher une confession en bonne et dûe forme
avant qu'il ne se pende dans sa cellule parcequ'on ne l'a pas équipé du kit anti suicide ??..
(pour mémoire, chaussures en pâte feuilletée, pyjama en crêpe et drap auto rétrécissant (si on tire dessus, on n'a plus qu'un timbre poste).   Y feraient mieux de les mettre tous nus dans une cellule à balancement automatique, tapissée de fourrure d'ours avec france culture en bruit de fond pour les endormir, les suicidaires!
Bon, revenons à Pierre Damien de Ravenne, en italie..Eh oui, encore un italien, mais c'est normal, c'est par les ports italiens que sont venus les apôtres, surtout st pierre..

(J'ai failli vous faire un jeu de mots laids avec les ports, mais j'ose pas, c'est dimanche aujourd'hui.)

Donc, Pierre Damien, né à Ravenne se retrouva orphelin peu de temps après
sa naissance et ne dut sa survie qu'à sa compréhension intime du comportement
des cochons que l'on élevait nombreux alors dans la région.

   Il fut en quelque sorte un précurseur des vétérinaires comportementalistes qui
vont vous expliquer pourquoi votre chien fait des lèchouilles à votre belle mère
alors qu'il essaye de vous mordre, vous la main qui le nourrit..
(Mais enfin, tant qu'il y en aura des gogos pour payer, faut pas s'en priver..)

 Moi, j'aimerais bien en trouver un qui me dise comment persuader les araignées de quitter mon humble demeure où elles prolifèrent, grosses, noires, avec des pattes partout et un regard méchant , et qui courent sur le liino en fait des petits clics clics comme des souris..Il faut dire qu'avec le réchauffement du climat, on récupère des araignées du midi, dans nos contrées nordiques..à quand les mygales ??  Peut être qu'en priant Pierre Damien de me jouer le bolero de Ravenne, j'arriverais à satisfaction..Mais je mépanche, je m'épanche et vous attendez la suite de la vie de Pietro Damieno..La voici donc :

Tout d'abord, il s'appellait seulement Pierre au début de sa vie..Mais il avait un frère plus âgé qui s'appelait Damien, et dont il accola le prénom au sien plus tard.

 Vous l'aviez compris, le petit Pierre gardait les cochons de l'exploitation familiale et les emmenait quotidiennement dans la forêt où ils cherchaient des vers de terre, des glands, des fènes, des truffes, des cèpes, des campagnols, et autres mets tous plus délicieux les uns que les autres. Ce n'était pas un boulot très fatiguant, fallait juste ramener le même nombre de cochons le soir que le matin..lors, comme Circé sur son île, il les comptait et devint bon en maths.. Et, comme il avait le feeling avec eux, ils les avait dressés à revenir au son de la flute,  ainsi, il pouvait s'adonner à sa grande passion : la lecture, passion qu'avait développée en lui son frère Damien en lui apportant une bible qu'il finit par savoir par coeur..Puis, en grandissant son savoir oecuménique augmenta encore et, quittant ses cochons pour d'autres porcs, il s'en servit pour enseigner à d'autres tout ce qu'il savait des Saintes Ecritures.C'est ainsi qu'il finit sa carrière ecclésiastique à Ostie, dont il fut un des premiers evêques, après avoir longtemps été prieur de l'abbaye de Fonte Avellana et fondé d'autres monastères.Il mourut en 1072,  le 22 février, ne laissant que des regrets
Tant pis, on a un jour d'avance pour l'anniversaire..

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS (clique sur la photo) - dans Vie des Saints
commenter cet article
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 09:01

Aujourd'hui, Sainte Aimée..
 Le 20 février, aujourd'hui, on fête le plus joli des prénoms du calendrier..
Aimée, avec deux  E..Attention, restons dans le féminin, et gardons pour septembre la version mâle de ce prénom béni de Dieu..Aimée est une sainte récente..
On sera loin avec elle des périodes de persécutions anti chrétiennes de la Rome impériale dont j'affectionne l'inventivité des tortionnaires dans leur recherche des moyens de conversion religieuse...Avec Aimée, on est déjà dans le niveau  trois du prosélythisme.. Le Dieu des catholiques est déjà bien implanté en Europe de l'ouest quand elle naît , vers 1200 à Assise, dans une riche famille affiliée à sainte Claire, la fondatrice de l'ordre des Clarisses dont la petite voix se faisait entendre au matin du haut des campanules..Aimée  Offreduccio ne manquait de rien dans la riche propriété familiale et n'était pas du genre à faire la vaisselle ou le ménage, mais elle savait créer des dentelles..Apart ça, sa vie de jeune fille riche se répartissait entre les jeux entre copines, les balades en calèches, les petits goûters dansants et les grands bals où l'occasion d'exposer ses belles toilettes lui était offerte. On raconte même que c'est elle qui inventa le porte jartelles car elle adorait broder et ses doigts de fée réalisaient des dentelles si fines qu'elles semblaient
 des petits nuages de vapeur.C'est ainsi qu'elle s'était tissé des bas de soie si légers qu'ls ne tenaient pas sur ses cuisses à la peau de pêche..Or, comme elle adorait être la plus belle et montrer ses jolies gambettes, elle convoqua le bourrellier et les couturières du château pour qu'ils trouvent une solution à son problème.Le bourrelier était un beau jeune homme du nom de Chanelo qui fut un peu désemparé quand il connut le but de sa convocation auprès de la délicieuse Aimée..Et quand ses deux mains se refermèrent en  cercle  sur le haut de la cuisse droite de la belle enfant afin d'en prendre la mesure, le contact de leurs deux peaux au touchers si différents lui fit l'effet d'un électrochoc, et l'on vit se tendre ses braies à l'endroit que vous imaginerez sans peine..
Mais, la couturière, une vieille rombière à la moustache  naissante veillait au grain (de peau) et mit fin derechef  à ce début d'électrocution, redonnant son cerveau à  l'homme de métier..Ayant l'habitude des sangles et des brides, il mit au point un joli petit corset en peau de serpent avec de mignons petits boutons de nacre d'escargots au bout de quelques bandelettes qui pourraient servir à accrocher les jolis bas de la princesse..à charge pour elle d'ajouter quelques boutonnières en haut des dits sous vêtements..L'idée séduisit tout de suite notre Aimée à la peau si douce..
Travaillant toute la nuit, le beau Chanelo réalisa une merveille d'ingéniérie vestimentaire et , l'apportant dès l'aube, proposa un essayage pour régler au mieux l'appareillage..Aimé  fut satisfaite..L'histoire ne dit dit pas si elle épousa Chanelo, mais paraît il, elle lui proposa de tester la solidité et la tenue de son porte jartelle lors d'ébats auprès desquels les crash tests des constructeurs auto d'aujourd'hui ne sont que des parties de rigolade..Hélas, la suite de l'histoire fut moins riante pour la belle Aimée..Ne résistant pas au plaisir de montrer à ses copines son invention si utile et si jolie, elle alla rendre visite à sa tante Claire dans son couvent de Clarisses  à Assise..
Que s'est il passé ce jour là dans le couvent soeur Claire de la Glorieuse Béatitude..?
Les détails manquent sur le déroulement exact des évenements qui bouleversèrent la vie de la frivole Aimée, mais ce qu'on sait, c'est qu'elle ne sortit plus jamais du couvent..

Et là, elle pria Jésus, renonçant totalement à la dentelle et à la broderie, consacrant tout son temps à méditer jusqu'à sa mort en 1250.  C'est ainsi que, avec son enfermement volontaire puis sa disparition,  on perdit pour des siècles une invention capitale pour les femmes  qui voulaient porter des bas aussi légers ques nuages..
On raconte aussi que le bourrelier Chanelo, marqué à vie par la disparition de son travail émigra en france et qu'il laissa des plans secrets à ses descendants  qui y habitent encore aujourd'hui..

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS (clique sur la photo) - dans Vie des Saints
commenter cet article
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 00:00

Aujourd'hui, Gabin le magnifique..

   Les vieux comme moi ont tous en tête le Jean Gabin, l'acteur énorme qui s'appelait en réalité Jean, Gabin, Alexis Montcorgé. pour l'état civil du temps où les empreintes génétiques n'existaient pas. Mais t'as d'beaux  yeux t'sais.!!

Pas comme sur ces photos d'identité d'aujourd'hui, où l'air crispé est obligatoire, le cou bien raide comme celui d'un empalé, les épaules rigides et surtout, surtout pas de sourire.. Les robots de la sûreté extérieure de kennedy airport n'aimeraient pas..
Aujourd'hui, le gars qui sourit sur sa photo de passeport, c'est un gars qui cache quelquechose, un terroriste qui habille son futur forfait derrière un visage avenant..

Un sourire, quelle horreur pour la CIA, le KGB, le MIT, la Bac, le DGSE; le GIGN et j'en passe. Là bas, où sont les ennemis du peuple yankee, en afghanistan, c'est le sourire kabyle qui est à la mode, après avoir beaucoup plu du côté sud de la méditerranée..
Les temps changent mais pas trop la méthode..

Le Gabin historique, appelons le "Gabinus", comme minus, aurait été mis en prison longtemps, longtemps parcequ'il était chrétien, du temps de Dioclétien, au IIIème siècle après JC. Frère de Caïus, un des premiers archevêques de Rome, il aurait été décapité comme lui en place publique, passant le flambeau de la foi à sa fille qui devint sainte Suzanne.(ou bien, il serait mort de vieillesse dans sa prison..) Les précisions manquent, preuve que sa vie ne marqua que très peu l'histoire sainte des Chrétiens..

On peut sans trop se couper, dire de ce Gabin, qu'il était un gars bien, et c'est tout pour le service..
Allez, pour meubler, et, parce-que c'est pas la passion qui m'anime ce matin,
allez donc souhaiter une bonne fête à tous ceux là si vous les trouvez :

Beat, Mansuet, Odran, Auxiibe, et Boniface sans oublier les Rabules (!!)
qui sont casés aussi le 19 février..

  

 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS (clique sur la photo) - dans Vie des Saints
commenter cet article
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 08:25

Aujourd'hui, Alexis- fin- (une fin triste et misérable, désolé..)
Tant pis pour Bernadette..faut finir..N
ous avions quitté Alexis, seul et pouilleux, abandonné de tous sauf de Dieu qui venait de décidr de le rendre à la vie cibvile et à la société..Mais,dépressif comme un vieux chat, Alexis mit son prozac (tm) dans sa musetteet disparut à nouveau de la circulation, porté par l'adage "pour vivre heureux,
vivons cachés", comme s'envole une odeur de pain devant une boulangerie.

    Il partit d'Edesse, et revint dans ville natale, où personne ne le reconnut..
Ah le syndrome d'Ulysse !!Personne, même son cheval ne vint lui souhaiter la bienvenue..Il faut dire qu'il aurait fallu être imaginatif pour le reconnaître, le bel Alexis :
17 années de crasse sur la peau, 17 années de cheveux pas coiffés,d'ongles pas taillés de dents pas brossées..Il était aussi méconnaissable que P.Sébastien quand il essaye d'imiter le regretté Gaston D., le marseillais..Donc Alexis est de retour chez lui..Incognito, anonyme, démentalisé, juste porté par sa foi qui le fait marmonner à longueur de temps des prières inaudibles, il est devant la maison de son enfance..
Va t-il céder à la tentation de tout lâcher, sera t-il le fils prodigue que l'on croit
toujours vivant , va t-on assister à un happy end façon "Perdu de vue"et retrouvé à l'odeur ?? Vous allez voir ce que vous allez voir, y fait pas bon perdre la boule!!
Encore tout à fait dingue de Dieu, mais prudent, Alexis se fit héberger chez son père dont il savait que la maison était la plus éloignée du stromboli et ne risquait pas de lui tomber sur la tête..mais ne dit pas qui il est..(Attendait-il son anniversaire, nul ne le sait, nul l'a su..).Toujours est il quil fut bien accueilli par l'intendant du domaine, qui le logea avec tout le respect que suscitait son statut d'épave humaine, en lui donnant un petit placard sous l'escalier du rez de chaussée et une boulette de mozarella par jour..
   Là, Alexis vécut 17 années de béatitude totale, heureux de se sentir foulé aux pieds (c'est une image) par tous ceux qui entraient dans la demeure..
Et il continua à prier Dieu pour le salut du monde, tout en se délectant des pleurs de ses parents et de sa fiancée qui espéraient toujours son retour....

Au bout de ces nouvelles 17 années, Dieu (qui compte en base 17, faudra s'en souvenir, même si c'est surprenant), Dieu  lui dit d'écrire ses mémoires et de mourir..
Ce qu'il fit aussi sec..(on ne rigole pas avec ce dieu là.).Se laissant juste le temps d'écrire son histoire sur un parchemin qui restera pour la postérité "les écrits d'alexis le renonciateur"; il s'exécuta vite fait en cessant de respirer..et mourut.Mais, grâce à une annonce publique venue de la voûte de la basilique st Pierrede Rome à la messe du vendredi suivant le dimanche où on l'avait enjoint de disparaître, Alexis, son corps et son parchemin furent retrouvés sous l'escalier du rez de chaussée..
Et depuis ce temps là, on entend dans l'ancienne maison du sénateur Euphénien une voix d'outre-tombe semblant sortir de terre et qui gronde :" Essuyez vous les pieds, et ne marchez pas sur le Saint Homme sous l'escalier.. .."
 Ce sera tout pour Alexis..

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS (clique sur la photo) - dans Vie des Saints
commenter cet article
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 08:25

Aujourd'hui Alexis ou le Saint Parfait  (1)

Oui, aujourd'hui, vous avez bien lu, c'est les Alexis qui sont de la fête, pas les Parfait (s)..La majuscule à l'adjectif dans le titre est là pour vous égarer,vérifier que vous suivez , vous qui , jour après jour me lisez sans broncher..Que de constance dans l'effort.. je vous admire..Alexis, à côté de vous n'est qu'une mauviette..

Comment vous dire..Maintenant que vous êtes habitués à mon style lourdingue et à mes beudes de cour de récré, et alors que je ne fais que martyriser le clavier et vos méninges à longueur de phrases à rallonges, il vous reste encore assez de forces pour m'envoyer des commentaires presques admiratifs ! bravo !Allez, je vous dois bien Alexis, le saint Parfait, je vous l'offre, et vous allez voir, le parcours du petit chose dans l'escalier est proprement aussi admirable que le vôtre..Tellement qu'il va tenir sur deux jours puisque demain c'est la Sainte Bernadette Soubirou, celle dont on a déjà parlé le 11 de ce mois..Voici donc la véritable histoire d'Alexis de dessous l'escalier:Alexis , moine mendiant né autour de 360 après JC dans la Rome impériale était le fils d'un célèbre sénateur de l'époque appelé Euphénien.Quand vint l'heure de le marier, on lui choisit une fille la plus jolie et la plus riche possible et on prépara la cérémonie..Tout le gratin de Rome était là, mais, au moment de nouer sa cravate,
le jeune Alexis eut une révélation : cette vie n'était pas pour lui..,
Aau pied de l'Eglise Notre Dame de la sainte vierge,il prit ses jambes à cou et disparut de la situation..
Sa blonde fiancée,Paris, qui ne voulait pas perdre un si beau parti
 (et jamais revenu), fit chauffer son publisher (tm) et son imprimante,et bientôt les murs et les arbres du forum furent recouverts de la belle gueule d'apôtre de ce satané Alexis..Puis, elle fit un long article dans Paris Match (tm) avec des photosoù l'on voyait bien que la tristesse l'avait tellement fait maigrir du haut qu'elle avait dû se faire siliconer deux jolis petis seins à la Samantha Fox (tm)..(à cause des cicatrices encore fraîches...il faut dire qu'elle avait le même chirurgien esthétique que Mickael Jackson (tm).)
Puis, à bout de souffle, après La Roue de la Fortune (tm), elle essaya Saga (tm), allant même pour attirer l'attention sur son malheur jusqu'à participer à "La Ferme aux célébrités" (tm) et aussi,oh horreur suprême à "Tournez Manège" (tm).Mais pendant que la blonde Paris se démenait pour le retrouver,Alexis se clodotisait tranquillement sous le porche de l'église d'Edesse (Italie) priant jour et nuit le seigneur Jésus de sauver les hommes. Là, plus sdf qu'un sdf, tellement pauvre que Job ressucita pour venir prendre des leçons d'indigence, il désespéra tour à tour la croix rouge, le secours catholique, le croissant rouge, les agités du Dal, médecins du monde, greenpeace et les CCAS de tous les quartiers d'Edesse; il désespéra, vous dis-je tous ceux qui, déjà à l'époque savaient faire du bien aux pauvres..Devant tant de volonté masochiste, eet alors qu'il aime ça pourtant,Dieu perdit patience..Alexis était sous son porche depuis 17 ans quand le Père éternel  fit savoir à tout le monde que l'épave qui gachait les photos des touristes en villégiature à Edesse était un Saint, et qu'il fallait le loger un peu mieux, quitte à le détacher de gré ou de force de sa dalle comme un pou du crâne d'un chauve...Ce qu'on tenta de faire, mais, mais, le saint homme était, était.... C'est la fin de la première partie ..à demain  !!
Ah zut, vous en vouliez encore..
alors, un poème, ça vous dit pour patienter??

   le saint


                                        Grattant d’un doigt distrait la tête de son chat noir

      l’homme immobile sur le seuil de sa cuisine

       frappe de l’autre main la mouche trop hardie

     qui l'agace
             et l’écrase au soleil sur l’arbre bleu de son pied nu.

 


Le chat s’étire...


Il lui vient des bonheurs

que la mort d’une mouche comme une clé perdue

a noué tous ensemble.


sul. 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS (clique sur la photo) - dans Vie des Saints
commenter cet article
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 10:35

Aujourd'hui, Sainte julienne.
Au masculin, Julien, Julienne est pour toutes les cuisinières de petites languettes
de légumes crus finement découpées. Mais au départ, c'est surtout de la carotte, plus pratique à peler et à manipuler du fait de sa longueur et de dureté, permettant une découpe en long plus aisée.
  Restons srieux maintenant : des 12 saintes juliennes du calendrier, la Julienne qui nous intéresse aujourd'hui est celle dite "De Nicomédie",ville connue dans l'antiquité romaine et  sise au bord de la Mer noire..
Julienne de Nicomédie fut le parfait exemple de jeune fille victime de harcèlement masculin entraînant, chez sa victime, un stress tel qu'il ne peut être combattu
que par une aide extérieure, ici, Jésus..
 Nous allons y venir...Au IVème siècle de notre ère, Julienne, jeune chrétienne vierge,
 belle comme un lever de soleil sur le Bosphore fut un jour en âge de se marier..
Dès lors, son père commença à la tanner pour qu'elle accepte pour époux
 le Préfét de Nicomédie, une huile locale, ce qu'elle refusa car il n'était pas chrétien.
 Là, un harcélement moral puis physique continuel finit par user la résistance de la pauvre jeune fille, d'autant plus qu'on la livra pieds et poings liés à son futur chéri.
Ils se marièrent donc.. Mais comme celui ci ne voulait toujours pas rejoindre Jésus, Julienne continua à se refuser à son homme..Vivant dans un stress permanent, enfermée dans une pièce au rez de chaussée et liée par des chaînes, la pauvre n'en pouvait plus mais ne pouvait même pas se refugier dans le suicide..Au harcélement physique succéda le harcélement moral, on lui promit mille maux,un reclassement au sous sol, plus aucune  de place pour son charsur le parking, etc..etc..
 Malgré cela, Julienne ne voulait toujours consommer son mariage ni par la même occasion, son époux, préférant s'isoler dans la prière et remettant son sort à Dieu. Bien lui en prit..Sa gestion du stress fut royale..et brillamment récompensée..
Alors que dans un ultime effort, le père et l'époux, invoquant avec succès les esprits malins, embauchèrent pour achever sa résistance et la forcer à une renonciation volontaire le démon Belzébuth, Julienne prit de dessus sur le monstre déguisé en assistance sociale du bon dieu (en ange). Décidément bien épaulée, Julienne, malgré les coups, une pendaison prolongée  par les cheveux, du plomb fondu versé sur la tête,puis, un bain dans une marmite de plomb fondu (devenu par miracle marmite de potage "julienne"), la dislocation de ses membres au fléau lorsqu' à la fin, on l'attacha sur une roue pour en finir avec elle,Julienne donc s'en tira sans une égratinure..
Mieux encore, lors de son supplice, 630 personnes de l'assemblée furent décapités par un ange venu là tout exprès pour les punir de leur voyeurisme..
 Pas simple de se débarrasser d'une Sainte comme Julienne de Nicomède..
Et encore, elle n'était pas syndiquée!! Finalement, on en revint à bonne vieille méthode des coupeurs de têtes,et la tête de Julienne fut séparée de son corps..
 Et c'est comme ça que Julienne de Nicomédie devint pour la postérité Sainte Julienne.et que ne pourrai plus jamais émincer une carotte sans penser à elle..

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS (clique sur la photo) - dans Vie des Saints
commenter cet article
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 12:15

Aujourd'hui Saint Claude..
Pour un franc-comtois saint Claude est comme Edgar Faure : le roi de la pipe et du diamant..Mais d'après les annales, le Saint Claude qui a donné son nom à cette jolie ville du Jura ne se fête pas le 15 février, mais un jour de juin, je sais plus lequel..
allez, le 6..(c'est déjà la saint D-Day, mais tant pis., faudra demander à l'évêque de Metz, y doit savoir).Donc, en Franche comté; on a un très célèbre Claude mais pas de bol c'est pas celui qui est juste derrière Valentin..(cf..le 14, hier). Le bon qu'on fête aujourd'hui est un malheureux que l'on tua comme les autres autour du 3 éme siècle parce qu'il était chrétien et qu'il refusait de revenir àla bonne vieille religion des anciens..Son tortionnaire s'appelait Lysias, gouverneur de Cilicie sur la mer Egée..
Ce Claude là, pour qu'il renonce à Jésus, on l'attacha sur un chevalet vertical
en forme de X, au bois bien raboté toutetois pour ne pas lui mettre d'échardes
sous la peau, vu qu'il était tout nu..Puis, le soir venant, s'apercevant qu'il allait avoir froid et peut -être attraper la grippe A et contaminer tout le monde, on lui mit un masque et on le vaccina!! Ah! Ah!! vous y avez cru !!Raté..Y s'en foutaient de la Grippe A , presque autant que nous, les contemporains de bachelot (tm).Oh, non, voyant qu'il avait froid dans le soir tombant, ils lui allumèrent un petit feude rien du tout sous les pieds, et, pour être sûr qu'il était à la bonne température, le traiteur du coin lui découpa les talons et lui les escalopes mit sous le nez..Aîe Aîe..C'était trop froid..
On attisa derechef le foyer et bientôt de belles flammes volontaires et impudiques montérent le long de ses cuisses..Cependant Claude tressaillait, mais ne renonçait toujours pas à Jésus..Pour essayer de l'en convaincre, Lysias le fit alors griffer avec des ongles de fer,puis, comme il était potier de profession, le claude, on gratta consciencieusement ses plaies ouvertes avec des tessons de pots cassés..
(heureusement, ils ne connaissaient pas encore la porcelaine)
 

..Pour finir, on le décapita..Sachez pour la vraie histoire que Claude fut supplicé
 peu de temps avant ses deux frères Néon et Néonille, qui comme lui eurent droit
la hache du Bourreau..
Depuis, ce Claude là est devenu (un ) des Saint Claude..
   Maintenant, comme je suis Franc-Comtois, faut que je vous parle de celui du Jura..Né en 607, (pas eu le temps d'arriver à la maternité, son père, cadre chez peugeot à montbéliard faisait des heures sup pour payer les Marquises à sa baronne),né en 607, disais-je, le petit Claude fut un défendeur armé de la foi jusqu'à ses 20ans..(imaginez les chevaliers de Kaamelot, et vous aurez compris son boulot !)..
A vingt ans, il abandonne sa vie de patachon et , après 12 ans de chanoinises auprès de l'archevêque de besançon, dans le doubs.il se fait moine à Condat. Là, il se distingue par son zéle, allant jusqu'à se contenter d'un seul repas par jour sauf les dimanches.A la mort de l'abbé en chef, il prend la tête de l'abbaye qu'il développe et , quand saint Gervais l'Archevêque de Besançon meurt, il lui succède en 693..
Mais, comme il s'ennuyait loin de ses moines et reprit sa cellule au monastère jusqu'à sa mort , six ans plus tard..
Ce qui restait de son corps fut brûlé à la Révolution...comme du tabac dans ma bouffarde.
La ville qui porte son nom dans le jura a la particularité de posséder "Une maison du Peuple"..Cette sorte de phalanstére ouvrier regroupait des services "sociaux et coopératifs"du temps de l'utopie socialiste.Bâtie sur plusieurs niveaux qui partent en escalier du fond de la vallée jusqu'à la rue principale comme toutes les habitations de S C, elle offrait à ses adhérents le gymnase, la boulangerie, la cave, l'imprimerie, la salle de spectacle, etc..,et tout en haut le café resto..Aujourd'hui elle est toujours là et abrite une association très dynamique et qui a gardé cet esprit "de gauche", plus le resto/cabaret, la salle de ciné. Ses membres ont aussi remis en route l'atelier typographie où mon poste Bastien* excerçait ses talents d'artiste..C'est "la FRAT" pour Fraternelle.). Cherchez sur le net, rue La Poyat..                                               *Salut Michel !

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS (clique sur la photo) - dans Vie des Saints
commenter cet article
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 20:25

  Aujourd'hui.. valentin quand l'amour nous tient..
   Voilà un saint comme les aime.
Il en avait tellement peu fait que pour passer à la postérité, qu'on a été obligé raconter sur lui deux versions de sa courte vie pour qu'il mérite d'habiter la case
 du 14 février..
(Sûr que c'est un casse tête de placer tous ces gens quand on n'a que 365 places et qu'on doit en garder une bonne dizaine pour les VIP..Encore que, question commerce, i l progresse dans le Who's Who, notre Valentin..Je le verrais bien détrôner bientôt le petit à l'étoile qui se les pèle sur la paille de son étable..)

  Donc, le 14 on fête deux Valentin qui sont le même, l'un était prêtre, l'autre était moine. Du premier, on retiendra qu'il mourut en martyr pour avoir approché de trop près son empereur, qui, bien que s'appelant Claude était tout à fait bi, ce qui n'était pas pour déplaire à ce Valentin qui adorait élargir le cercle de ses amis.. 
   Le second, dont la version bien plus sympa me semble plus à même de déchaîner toute la frénésie commerciale qui agite aujourd'hui la planète culcul/blingbling du Japon au Groenland en passant par la Patagonie, vécut vers le 3 éme siécle
 après   JC,  du côté de Terni, en italie.
Ce Valentin là, avait un pouvoir magique :
    Quand un amoureux mâle) venait le voir, il lui offrait une jolie petite rose qui , une fois dans les mains de l'être aimé(e), liait à la vie à la mort - si j'mens, j'vais en enfer- les deux protagonistes de l'affaire ..On dit aussi que ce moine, pour embêter les sergents recruteurs de l'armée de l'empereur mariait à tout va les jeunes hommes à des fiancées de circonstance, afin de leur épargner les 25 ans de service militaire réservé aux célibataires.. Toujours est-il que ses activités d'entremetteur finirent par déplaire à un gourou qui avait installé son temple solaire pas loin, et qui, le dénonçant pour jet de pierres sur le Mandarom, le fit jeter en prison..Tout content d'être en cellule, ce qui ne le changeait guère de son monastère, et enfin libéré de tous ces jeunes obsédés sexuels, Valentin put se remettre à la prière.. Hélas..le gardien du lieu avait une fille..(appelons la  : Sophie) Belle comme le matin, fraîche comme l'écume de la banquise, pucelle jusqu'aux yeux qu'elle avait en dysfonctionnement permanent, la douce enfant venait quotidiennement s'abreuver à la source du savoir de son hôte forcé..Grâce à dieu, à force de lui raconter sa vision de la vraie vie, Valentin guérit de sa cécité l'aveugle enfant..Cela ne se fit pas sans lumière: car, quand, découvrant le 7ème ciel comme Armstrong la Terre vue de la Lune, Sophie poussant un grand cri se laissa aller sur les ailes de la jouissance suprême, on raconte que la cellule du moine en fut toute illuminée.. Seigneur, il a eu chaud le Valentin !!. Aujourd'hui, en dessous de 18 ans, c'est minimum 5 ans avec un bon avocat !.
Pour finir en beauté avec Valentin, voici un poème que vous pourrez offrir à votre aimée* 

Saint Valentin ou le grand pardon
 
Une mouche trop nourrie a chié sur ton nom..
  

Et il m’a fallu refaire ma lettre de pardon.  

(Le timbre aussi reçut sa part de déjections)

Mais on n’arrête pas un destin qui galope,

Et, quand demain le facteur sonnera à ta porte,

Tu sauras que le temps n’est plus où je disais : "salope."

Tu le sauras alors 

 Tu sauras et me diras : "qu’importe". 
                                                                                               SUL

                                                (*pour votre aimé,  changez avec"salaud"!)

 

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS (clique sur la photo) - dans Vie des Saints
commenter cet article
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 20:33

13 février .. Béatrice reine de l'apnée.


Aujourd'hui, Sainte Béatrice.

       Orthographiée aussi Béatrix, comme Obélix, Béa , malgré ses avantages bien féminins avait postulé en son temps pour un casting maculin bien difficile..Une histoire assez malheureuse que reprit, avec un peu plus de chaleur notre bien aimé frère cinéaste, Besson.

Il faut savoir que Sainte Béatrice (iX), qui vivait à Rome autour de l'an 300, avait deux frères avec lesquels elle aimait aller se baigner dans le tibre tout proche..

Jolie naïde s'il en fut, comme elle se baignait nue, d'autres garçons sont venus (Souchon), avec lesquels elle travaillait de fort belle manière le X de son prénom.. (résister à faire ce clin d'oeil cinématographie m'aurait coûté un oeil)...

Ce qui ne lui déplaisait guère car, chrétienne comme pas deux, elle en profitait pour s'adonner à un proxélytisme, pardon, un prosélithysme effréné qui faisait sans
cesse grossir la foule des fans de Jésus..

(Sûr que j'aurais aimé être baptisé à la romaine avec la jolie Béatrix...)

On pourra noter ici qu'une autre orthographe pour Béatrice est Viatrix, beaucoup plus populaire et dont découlerait le mot viatique, sacrement donné à un chrétien

en instance de partance pour l'autre monde..

   Mais revenons à ces baignades estivales qui ne durèrent hélas pas autant que les impôts, car, un jour funeste, de noirs nuages de malheur s'accumulèrent au-dessus de la bienheureuse.

Et voici l'histoire misérable de béa qui commence vraiment :


    Parmi tous les jeunes garçons qui batifolaient à qui mieux mieux avec elle dans les eaux chaudes et pures du tibre, il y avait là, cachés, quelques centurions défroqués qui n'avaient pas hésité à franchir le rubicon pour enquêter..

(Ici, il vous faut savoir pour la compréhension de la suite qui vient, qu'on persécutait de temps en temps les chrétiens à Rome, principalement quand les routiers bloquaient les dépôts des super U du coin (TM)..et qu'on n'avait plus rien à donner aux lions..)

    Donc, les RG enquêtaient et ce qu'il virent alors ne leur plut pas..Trop de chrétiens..et qui avançaient sans voiles !!
Fallait vite faire cesser ça, d'autant plus que les fauves commençaient à se dévorer entre eux..!

    Attrapant deux des frères de Béatrice il les noyènt à petit feu dans le tibre, les martyrisant conscienscieusement auparavant pour bien mériter l'épithéte de tortionnaires, et pour leur faire abjurer leur foi..

    Puis, les laissant là sans sépulture, flottant comme des branches arrachées à la mangrove par une crue subite, ils défendirent  à chacun de les enterrer décemment, car, comme les Vosgiens le Munster, les lions les préféraient bien faits .

  
C'est alors que Béatrix devint Sainte Béatrice :

N'écoutant que son coeur et sa foi, elle réussit à emmener ses frères dans un endroit plus adapté au repos éternel que le ponton de bois pourri auprès duquel ils flottaient attachés comme de vieilles chaussettes.

Mal lui en prit.

Ce fut son tour de passer au supplice de la baignoire, et malgré ses gros poumons et son entraînement à l'apnée dans le lavabo de la SDB, comme on lui avait crevé les tympans, elle finit par se noyer..

Les oreilles n'ont hélas pas de paupières..

Depuis; Au 13 février la nuée assure six semaines mouillées (proverbe)

Repost 0
Yves VINOT SULLIUS (clique sur la photo) - dans Vie des Saints
commenter cet article

Profil

  • SULLIUS
  •   Peintre expressionniste régional qui ne demande qu'à devenir national avec un petit coup de main des amateurs....

        ATELIER et GALERIE dans un petit village de la verte Haute saône, en Franche-comté
  • Peintre expressionniste régional qui ne demande qu'à devenir national avec un petit coup de main des amateurs.... ATELIER et GALERIE dans un petit village de la verte Haute saône, en Franche-comté