Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

A la ferme

Le fumier fume en fines bouffées

De vapeur fragile;

Goutte à goutte le robinet de cuivre

Dans l’écurie

Rince une dernière fois sa longue bouche

Aux reflets dorés.

L’hiver est là, qui arrête le temps.

 

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
au soleil


   Grattant d’un doigt distrait
la tête de son chat noir

      l’homme immobile sur le seuil de sa cuisine

       frappe de l’autre main la mouche trop hardie

     qui l'agace
      et l’écrase
  sur l’arbre bleu de son pied nu.

 


Le chat s’étire...


Il lui vient des bonheurs

que la mort d’une mouche
comme une clé perdue

a noué tous ensemble.


sul. 

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Saint Valentin ou le grand pardon

 


Une mouche trop nourrie a chié sur ton nom..

 

Et il m’a fallu refaire ma lettre de pardon.

 

(Le timbre aussi reçut sa part de déjections)

Mais on n’arrête pas un destin qui galope,

Et, quand demain le facteur sonnera à ta porte,

Tu sauras que le temps n’est plus où je disais : "salope."

Tu le sauras alors

                                    Tu sauras et me diras : 
                                             "qu’importe".
 

                                                                                               SUL
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

 Février Gris  


Comme hier pris dans la brume

aujourd’hui n’est qu’une flaque grise

accrochée aux collines noires


au-delà de l’herbe brune,

il fait un temps à rechercher

les crottes de chien

comme un ultime espoir de rire

ou de maudire;

et pour en prendre la quintessense

une occasion

de tremper dans la couleur et dans l’odeur

d’un ventre étranger

la pérennité indifférente des jours de vacances.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


Loupinini et la carlate capuchillette

 


Il était une fois un rapido capuchon carlate qui passouillait dans la forois sur les éminches
couvert d’ammousse. Loupinini l’aborcontre sous un marchêne, caressurant l’espe de mancoter
sa douce chair d’emmine : "Où gambadouillez-vous, chère gaffante, sous la voûte ombseillée ?" "

 Chavrès ma graïeule, lipaner un petit repani de buorsoille et un potounet de collufite !" s’extredit la carlate emmine.

.. A ces mots, loupinini primarre à toutes vianmbetts à la desommière de la graïeule
qui lui houloque la lourde puitaille à son grand désolheur : le staffeugne la bousvore et
s’habasse dans son cliôve en attendant la carlate capuchilette.

Quand débrive le pépouge qui s’aplue à travers la lourde puitaille, loupinini surpris
lui barajase : "Ennêtre, je t’imdatiempas depuis si long’heur !"
 La roufine poussa alors la puitaille,
 et le gréant boupête la

                                                                        dévorangea d’une seule avafflée.


POUR PERRAULT
et le chaperon rouge

Partager cette page

Repost 0
Yves VINOT

Profil

  • SULLIUS
  •   Peintre expressionniste régional qui ne demande qu'à devenir national avec un petit coup de main des amateurs....

        ATELIER et GALERIE dans un petit village de la verte Haute saône, en Franche-comté
  • Peintre expressionniste régional qui ne demande qu'à devenir national avec un petit coup de main des amateurs.... ATELIER et GALERIE dans un petit village de la verte Haute saône, en Franche-comté